Affaire de patience...

29 Dec 2015

Affaire de patience...

 

The Lost Son

Michel Vanlint

© Traduction Martial Maindrelle

 

La dernière fois, nous avons parlé de la sélection des pigeons pour l’élevage d’hiver. Je me sens obligé d’ajouter une chose très importante. J’ai oublié de dire qu’il est important d’évaluer l’aile de vos pigeons et regarder si les plumes ne sont pas abîmées. Je vais essayer de vous l’expliquer. 

Ce n’est pas facile parce que vos doigts et vos mains sont des instruments importants pour cette recherche. La plupart des colombophiles sont des travailleurs manuels et ils n’ont pas beaucoup de sensibilité dans les doigts. Pour eux, ce n’est pas facile d’examiner les pigeons. Depuis que je suis revenu en Belgique, on me demande souvent pourquoi je mets toujours des gants pour soigner mes voyageurs. La raison est simple. Je ne veux pas que mes doigts deviennent insensibles. Autrement ce n’est plus possible d’examiner les places sensibles. Vous pouvez demander à ma femme, elle est la seule qui le sait. 

 

C’est la réalité. Les Allemands en savent plus que nous parce qu’ils parlent toujours du “Fingerspitzengefühl”.  Il y a des années, j’ai rendu visite au maître feu Piet de Weerd de Breda (NL) avec mon ami Peter Trost. Et pour être honnête, si vous avez vu Piet manipuler un pigeon, vous ne l’oubliez jamais. Ses mots sont toujours importants et nous y pensons souvent. Quand nous lui avons demandé son opinion sur le pigeon, il nous a répondu : “Qu’est-ce-que c’est, un pigeon?  Sans attendre notre réponse, il continua avec une réponse historique. ”Un pigeon c’est 90% d’orientation, sa boussole pour retrouver son colombier. Et ça, nous pouvons seulement le deviner parce que nous ne savons pas grand chose à ce sujet. Alors il nous reste seulement 10% pour juger le pigeon en le prenant en mains. Des bonnes plumes ou des mauvaises? Des muscles longs ou courts? Un aile souple ou pas? Les yeux, la gorge, l’équilibre, la fourche, la poitrine, …?  Toutes les choses que nous voyons sont dans ces 10%.” Et Piet continuait :”Vous devez savoir que sur 100 colombophiles, il y a en peut-être un qui sait 1% des 10%!”

 

J’ai choisi cette histoire pour vous montrer que ce n’est pas facile de choisir des bons pigeons pour l’élevage d’hiver. Beaucoup de chance !  Des plumes creuses apparaissent chez les pigeons avec des plumes sèches et dures. Quand vous ouvrez l’aile et que vous passez les doigts sous l’aile en direction des grandes plumes vous pouvez les sentir avec un peu d’exercice. Pour être sûr, vous retournez l’aile pour voir les plumes et si vous soufflez plusieurs fois, il est possible de voir si le pigeon a des plumes creuses.  Normalement, c’est un travail que vous auriez déjà dû faire avant parce que de tels pigeons ne devraient pas être dans votre colombier.

 

Quelques autres remarques pour rechercher de tels pigeons. Ces pigeons n’ont pas seulement des plumes sèches et dures mais ils vous donnent aussi l’impression que leur petites plumes, sous l’aile, ne sont pas assez longues. Le résultat est que vous avez une aile qui n’est pas bien fermée. Observez ces pigeons quand ils prennent un bain ; ce sont eux qui sèchent le moins vite et quand il pleut, ils ne sont pas capables de remporter des prix de tête. Vous avez déjà remarqué ce bruit léger quand vos pigeons s’entraînent autour du colombier?  Ce sont souvent des pigeons avec des plumes creuses. Si vous les trouvez, il faut les éliminer même s’ils sont de bonnes origines.

 

Nous n’avons plus beaucoup de temps avant l’élevage d’hiver et j’ai promis de vous parler des yeux, de la gorge et de la formation des couples.

 

Les yeux : ce n’est plus nécessaire de vous dire que les yeux sont très importants ! Et quand les yeux ne mentent pas, c’est OK. Que recherchons nous dans les yeux du pigeon? Nous préférons des pigeons avec des yeux où la pupille est enfermée dans un cercle. Des pigeons avec des yeux ovales, la forme d’un œuf, n’ont pas l’opportunité d’élever des jeunes chez nous. Leurs yeux sont humides ou ils ont des infections et cela doit être soigné. Je vous en parlerai plus longuement une autre fois avant la saison. Nous devons être prudent avec la couleur des yeux. Chez les bons voyageurs nous trouvons des yeux de toutes les couleurs. C’est pourquoi il est dangereux de garder des pigeons en se basant uniquement sur la couleur des yeux. De beaux yeux sont séduisants et si vous regardez bien, il est possible d’y voir la condition du pigeon. Et cela est très important.  C’est la même chose avec les femmes. Il y en a qui sont capables de séduire les hommes avec leurs yeux et celui qui craque pour ça est presque toujours dupé. C’est pourquoi le repentir de ses pêchers vient seulement après et pas avant…Nous savons tous que les belles femmes et les fleurs ne restent pas sur le côté de la route sans être remarquées. Cherchez des yeux secs et brillants. Des yeux colorés comme s’il étaient peints au pinceau. Des yeux avec de petites pupilles. Avec des pigeons aux yeux pas assez bien colorés, vous devez être encore plus prudent. Jouez-les pour les tester. Laissez faire la sélection par le panier parce qu’il ne ment pas souvent. Et enfin, nous recherchons toujours des pigeons avec un cercle de corrélation totalement fermé. Vous les trouvez le plus souvent chez les femelles, pas chez les mâles. Certains disent que le cercle est très important pour l’élevage. Si l'un des deux partenaires a un cercle complètement fermé, c’est certainement positif. Mais vous ne pouvez jamais garder un pigeon seulement parce qu’il a un cercle fermé.  Mais le cercle est un aspect très important pour l’élevage.

 

La gorge: normalement vous ne devez pas regarder la gorge quand le pigeon est tranquille, le nez et les yeux blancs et des plumes soyeuses. Nous regardons seulement la gorge quand il y a un doute. La gorge doit être rose, pas infectée et le trou doit avoir la forme d’un grain d’orge, sans bouger beaucoup en respirant.  Faites attention avec des pigeons trop gras parce qu’ils sont parfois l’exception.

 

La formation d’un couple de producteurs: nous recherchons toujours, si c’est possible, des pigeons qui vont bien ensemble, sans faire de la compensation. Nous n’accouplons jamais des grands avec des petits. Le nature a ses propres caprices et est inconstante aux aspects héréditaires. Nous aimons un accouplement où l'un des deux partenaires a certainement un cercle de corrélation bien fermé. Nous préférons une femelle un peu plus grande; des bleus avec des bleus, des écaillés avec des écaillés parce qu’ainsi l’intensité de la couleur devient plus claire. Des yeux blancs avec des yeux blancs, les jaunes avec les jaunes et les rouges et les colorés aussi toujours ensemble.

 

En été, nous ne gardons pas ce système d’élevage. Pour la dernière tournée de nos producteurs, nous accouplons des yeux blancs avec des yeux jaunes et les yeux rouges et colorés restent ensemble. Pourquoi? Parce que nous sélectionnons et choisissons chaque année ces pigeons pour notre futur élevage. Par expérience, nous savons que ces jeunes d’été montrent plus de résistance que leurs frères, soeurs, demi-frères et demi-sœurs nés plus tôt. Et soyez sûr de ceci: tout ce qui est passé est mort hier et tout ce qui est de l’avenir est né aujourd’hui…  

 

THE LOST SON


 

Please reload

Posts à l'affiche

Empoisonnements

May 22, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

May 22, 2020

April 29, 2020

Please reload

Rechercher par Tags