Mon opinion sur la consanguinité

Mon opinion sur la consanguinité

Steven van Breemen

trad. M. Maindrelle

Habituellement je ne suis pas d'accord avec ce que je lis dans les magazines colombophiles à propos de la consanguinité. Vous ne pouvez pas baser la consanguinité chez le pigeon sur les règles édictées par Mendel. Les lois de Mendel s'accordent parfaitement sur les caractères qui s'appuient sur la base de l'hérédité qualitative. Avec ces outils nous pouvons reproduire de magnifiques pigeons standard Olympiques, cependant aucun gagnant de premier prix ou des As pigeons. Les qualités de course chez les pigeons, les chevaux, etc sont basées en premier lieu sur l'hérédité quantitative. Les découvertes de Gregor Mendel se référent à la couleur et à la taille des pois, mais ne font pas référence au taux de rendement à l'acre. Cette dernière remarque compte aussi pour les pigeons. La consanguinité n'est pas un planning, mais une conception plus large. La consanguinité est un instrument de musique très spécial à partir duquel les différents musiciens peuvent obtenir de nombreux sons différents. Je vais essayer de vous expliquer le problème. La meilleure façon de faire usage de la consanguinité est lorsqu'on travaille avec un super reproducteur. Dans ce cas nous avons les meilleures chances de succès. Si vous possédez un super reproducteur je vous conseille de l'accoupler avec l'un de ses meilleurs enfants. Si le pigeon en question produit de nombreux jeunes qui effectivement se sont révélés être de bons voyageurs et reproducteurs, nous avons une grande chance de succès. Le pourquoi du comment je tiens à l' expliquer davantage. Quand nous faisons de la consanguinité sur un super voyageur, nous avons les mêmes chances, mais pas autant que lorsque nous la faisons sur un super reproducteur. La qualité des pigeons est déterminée par une action combinée de plusieurs facteurs. Ces facteurs peuvent conduire à des combinaisons différentes. Par exemple, un pigeon aura une condition de vol constante alors qu'un autre aura une condition incertaine. Parce que les différentes qualités ne sont pas héritées selon un certain modèle, tous les voyageurs n'ont pas les mêmes chances de transmettre leurs qualités spécifiques à leurs enfants. Je vais essayer d 'expliquer pourquoi. Élevage familial en consanguinité Ceci est assez différent des autres méthodes. Quand un colombier obtient la définition de «souche », le propriétaire tente surtout d'accoupler ses pigeons apparentés avec l'intention d'élever des pigeons pour la course et la reproduction. Dans ce cas, l'éleveur fait usage de la consanguinité, mais pas en relation étroite afin de maintenir la vitalité de la souche, de sorte que les qualités des vainqueurs restent dans les générations suivantes. Ce n'est pas facile. Les générations suivantes deviennent souvent plus lentes. Les meilleurs colombophiles essayent d'empêcher cela par des croisements bien pensés. Cependant il y a des amateurs qui, de façon évidente, ne veulent pas d'apporter de sang neuf dans leur propre souche. Comment font-ils pour réussir cela? Après plusieurs générations sans aucun sang frais introduit dans la souche, les pigeons de course portent de plus en plus de gènes valables issus des pigeons reproducteurs de base. La même chose arrive quand on accouple pendant plusieurs générations des pigeons apparentés les uns avec les autres. La consanguinité éloignée pendant plusieurs générations a le même effet que la consanguinité rapprochée pendant quelques générations. Ce que je veux expliquer est que la vitalité et les qualités de course deviennent moins bonnes. C'est pourquoi ces amateurs élèvent souvent un grand nombre de jeunes dont ils sélectionnent ceux avec la meilleure vitalité et le reste est vendu. Ils gardent les meilleurs pigeons pour eux-mêmes. Cela est vrai. Mais parce qu'ils gardent hors de chaque génération les pigeons avec la meilleure vitalité ils gardent des pigeons où la consanguinité n'est pas clairement perceptible. Donc ils sont plus ou moins "hétérozygotes» sur la plupart des gènes de la souche, mais néanmoins ils semblent être élevés de la même façon que les autres: le pedigree montre une forte concentration des gènes souhaités qui sont réellement présents. Lorsque l'éleveur ne possède qu'une petite population, il a un handicap de plus: il n'est pas en mesure de faire les combinaisons les plus idéales parce que les partenaires sont souvent apparentés. L'éleveur est obligé de faire des accouplements moins pertinents. Consanguinité pour avoir de meilleurs futurs accouplements en croisement. Dans l'histoire de l'hybridation en élevage animal il est connu qu'avant les croisements, la première chose à faire est que les deux partenaires soient issus d'accouplements consanguins afin d'obtenir de meilleurs résultats. Je ne crois pas que cette méthode sera très populaire auprès des amateurs de pigeons. Une remarque que je dois faire ici: cette méthode est excellente, je peux en montrer les résultats, mais la consanguinité première n'est pas une garantie absolue pour de meilleurs résultats. Un bon résultat signifie que les gènes issus des deux partenaires conduisent à une combinaison spéciale avec un résultat extraordinaire. Toutefois, si ces gènes ne sont pas présents chez les deux partenaires il ne sert à rien d'utiliser la consanguinité en premier.

Mais lorsque deux souches donnent toujours d'excellents résultats en croisements il est sage que les deux partenaires soient issus d'accouplements consanguins. De cette manière, nous préservons les gènes dont nous avons le plus besoin dans les deux populations afin d'obtenir d'excellents résultats. Dans un tel cas, il est clair que nous devrions faire usage de la consanguinité étroite sans regarder les résultats en concours de la prochaine génération. Les jeunes issus de leur croisement voleront beaucoup mieux plus tard! Est-il possible d'élever des pigeons valables seulement pour la reproduction? Cela paraît peut-être étrange, mais c'est possible! Ces pigeons n'ont pas besoin d'avoir une grande vitalité; il est totalement erroné d'utiliser leurs résultats en course comme critère de sélection. Dans le cas de ces pigeons, cela est impossible, mais lorsque nous les croisons avec des oiseaux d'une autre souche nous obtenons des jeunes avec davantage de qualités et de vitalité. Laissez-moi vous parler en deux mots de ma méthode d'élevage. Le reproducteur de base de mon colombier est le "Vieux Klaren '46" de De Smet-Matthijs. Il y a presque vingt-cinq ans j'ai commencé la consanguinité avec son sang par accouplement de ses petits-enfants les uns avec les autres. J'ai pris un soin particulier pour qu'aucune autre consanguinité ne soit effectuée en même temps sur un autre pigeon dans le même accouplement. Alors j'étais certain de ne faire de la consanguinité en ligne droite que sur le «Vieux Klaren». Selon le même principe, j'ai accouplé les arrières-petits-enfants avec la génération suivante consanguine sur le Klaren entre eux. En agissant ainsi, j'ai élevé des pigeons avec seulement des gènes hautement concentrés du super reproducteur «Vieux Klaren '46»! Avec ces pigeons super consanguins j'ai commencé à faire des combinaisons de croisement pour prouver mon hypothèse: faire de la consanguinité d'abord sur un super reproducteur puis effectuer un bon croisement. Les résultats de croisements avec des pigeons de la souche Janssen étaient les meilleurs: beaucoup de vainqueurs de premier prix et d'As pigeons Nationaux sont nés de ces croisements. Le meilleur résultat individuel a été obtenu dans le Grand Concours National d'Orléans de 1989. Les 540 kilomètres ont été difficiles:4 jours de séjour dans les panier, puis un vent de face pour le retour vers la maison . Des 3000 pigeons enlogés dans ma région, 113 étaient à moi; ils ont remporté les 11 premières positions et, ensemble, 36 places dans les 75 premiers. En ce moment, je possède plusieurs excellents reproducteurs. Quelle est la méthode que j'utilise pour préserver leurs qualités pour l'avenir? Quand nous voulons préserver l'excellent matériel génétique il n'y a qu'une seule solution: la consanguinité très étroite! Alors le père avec la fille, la mère avec le fils et parfois pendant deux générations! Des combinaisons comme neveu x nièce ne sont la plupart du temps pas assez fort pour préserver les gènes autant que nous le souhaiterions. Une autre chose qui est importante à retenir: la consanguinité montre également les lacunes. Le caractère, l'intelligence et la capacité d'orientation sont des caractéristiques qui sont influencées par les efforts conjugués de centaines de gènes. La consanguinité et le croisement n'ont pas d'influence négative sur eux. De génération en génération, la valeur de ces caractéristiques est toujours la moyenne de ce que les deux parents ont contribué à donner. Ainsi, les meilleurs reproducteurs sont ceux qui possèdent ces caractéristiques de manière forte. Et nous pouvons être certains qu'ils passeront ces caractéristiques à leurs jeunes. Lorsque tous ces éléments dans une prochaine génération se marient avec la vitalité nous obtenons à nouveau des coureurs de première classe! La vitalité et les capacités d'arriver en Forme s' héritent très différemment. Ces caractéristiques sont influencées par un petit nombre de gènes seulement et c'est pourquoi les parents et les enfants sont souvent différents. La consanguinité a ici une influence négative. Mais un croisement donne ici des résultats clairement visibles et parfois nous élevons un super voyageur hors de deux parents fortement consanguins qui ont tous deux des problèmes de vitalité. Alors un super voyageur qui devait sa classe à sa vitalité et sa capacité à d'entrer en forme a de grandes difficultés pour passer ces caractéristiques à ses jeunes. Pourquoi? Parce que ses caractéristiques de premiers plans se transmettent différemment de celles des pigeons qui devinrent champions du fait que leur principales caractéristiques étaient le caractère et l'intelligence!

Cette conclusion prouve mon hypothèse. Donc vous aurez compris maintenant qu'un pigeon excelle en raison d'une ou deux caractéristiques de qualité supérieure. En ce qui concerne ces caractéristiques, nous savons maintenant qu'il y a deux groupes très différents. Un groupe qui passe assez bien les excellentes qualités et l'autre groupe qui ne les passe pas. Alors entre deux bons pigeons, il peut y avoir un monde de différence! Ce que vous avez à faire maintenant est d'étudier et d'essayer de comprendre ce qu'il en est des diverses caractéristiques d'un pigeon. Et quand vous pourrez faire la différence, vous serez en mesure de faire bon usage de mon hypothèse prouvée. C'est un long chemin que vous avez à faire, mais sur la fin de la route, vous vous trouverez vous-même un expert qui peut faire la différence entre les pigeons et qui sait comment se reproduisent les voyageurs et les moyens de préserver les bonnes qualités. Ce que je voulais obtenir avec cet article est que vous pensiez de façon différente sur notre beau passe-temps et aussi mettre les amateurs intéressés sur une voie nouvelle et utile dans l'élevage du pigeon moderne.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Rechercher par Tags
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
Logo Aviator's Loft - Racing pigeons - Pigeons voyageurs - Colombophilie - Beyers - Alimentation pigeons voyageurs - Racing pigeons food
PIR3 logiciel de Gestion de colombier
PIGEN pigeon genetique
mapp.jpg