les probiotiques, les prébiotiques et les antibiotiques

2 Mar 2017

Entretien avec un scientifique

The Lost Son  -  Michel Vanlint

trad et adapt M.Maindrelle

 

 

J’ai eu un long entretien avec Jean-Louis Jorissen concernant sa nouvelle spécialité RONI. (Regular Oligosaccharides for Normalizing the Intestin)

 

 

Le sujet était les probiotiques, les prébiotiques et les antibiotiques. Ensemble avec Willem De Bruijn j’ai eu de longues conversations avec Jean-Louis sur ce sujet. Willem est l'un des premiers partisans de cette méthode qui consiste à sélectionner les pigeons seulement sur la base de leur résistance contre les infections.
Qui plus est Willem est dentiste et son épouse médecin généraliste.
De par leur éducation académique ils sont depuis longtemps déjà convaincus que l’utilisation des antibiotiques de façon systématique n'est plus tolérable.

Le nouveau RONI serait un bio régulateur du système digestif. (Regular Oligosaccharides for Normalizing the Intestin)

Ce système se base en vérité sur une population de germes qui colonisent l’intestin.
Et comme avec les personnes parmi les nombreux bons individus, il y a malheureusement un nombre limité de mauvais…
Comme amateur j’ai un long passé derrière moi où l’utilisation des antibiotiques était mon système standard.
Maintenant j’ai appris qu’avec cette nouvelle approche je fais beaucoup mieux.
Je suis heureux de connaitre les deux mondes …
J’ai posé beaucoup de questions à Jean-Louis.
Voila le résumé…

 

Quelle est la relation entre l’hôte et la flore ?


La flore intestinale est composée d’une multitude de bactéries qui sont en mesure d’avoir des activités métaboliques vitales. Cette flore intestinale, dans son ensemble, constitue le siège d’un métabolisme extrêmement complexe et susceptible d’interférer de façon bénéfique ou néfaste avec l’hôte.
Le microbiote (n.d.t Le microbiote est l'ensemble des micro-organismes (bactéries, champignons, virus) dans un environnement spécifique (appelé microbiome ) ) possède un rôle protecteur contre la colonisation par des bactéries pathogènes. Il est capable de stimuler le système immunitaire et posséde un rôle de régulateur vis à vis de certains métabolismes. La moindre modification de l’équilibre entre les bactéries pathogènes et les bactéries saprophytes est la cause de troubles plus ou moins sévères.

 

Quelles peuvent être les conséquences d’un déséquilibre ?


Récemment, une étude a montré que les individus obèses souffraient d’un déséquilibre de leur microbiote. En effet, ces individus possèdent une flore pauvre en Bactéroïdètes et riche en Firmicutes par rapport aux individus non obèses. Le fait que ces obèses aient réalisé un régime hypocalorique a conduit à une augmentation significative de leur flore en Bactéroïdètes.


Une expérience menée sur des rats a consisté à inoculer une flore de rats obèses à des rats non obèses.Après quelques semaines, une prise de poids a été observée chez les rats non obèses, laissant entrevoir l’existence d’un lien étroit entre la flore intestinale et l’existence d’un surpoids.

 

Peut on influencer un biotope microbien ?


L'idée que la microflore bactérienne colique joue un rôle important pour la santé est de plus en plus largement admise. À partir de cette idée, plusieurs concepts sur « l'équilibre de la flore », « la stimulation d'une flore bénéfique », etc., ont vu le jour, faisant apparaître sur le marché des produits destinés à modifier la composition bactérienne et/ou l'activité métabolique de l'écosystème intestinal.


Les produits peuvent influencer la microflore de deux façons :
1) en apportant des micro-organismes vivants, considérés comme bénéfiques, qui, grâce à leur résistance à la digestion (acidité, sels biliaires, etc.), atteignent différents sites intestinaux où ils peuvent être métaboliquement actifs. Ce sont les probiotiques
2) en fournissant des substrats non digestibles qui atteignent le gros intestin et y « nourrissent » de façon spécifique certaines bactéries coliques, considérées comme bénéfiques, favorisant ainsi leur croissance et leur métabolisme. Ce sont les prébiotiques.

 

Que sont les probiotiques ?


L’intestin contient un grand nombre de micro-organismes; la microflore.
Celle-ci a une relation symbiotique avec l'hôte et le protège contre les infections, supporte la digestion et produit des métabolites utiles pour le système immunitaire.
Ce sont des suppléments vivants, qui ont un effet bénéfique pour l'hôte en améliorant son équilibre microbien.
Dans le Roni on a choisi le Bacillus Subtilis, une souche autorisée par la directive Européenne.
Cette souche a été préparée de façon qu’elle ne perde pas son activité du fait des acides digestifs et des sels biliaires.
Sa présence favorise la population Lactobacillus , responsable de la production d’acide lactique, indispensable pour diminuer la pression des germes menaçants comme le Clostridium, les Salmonelles, le Campylobacter, les Coliformes etc..

 

Que sont les prébiotiques ?


Comparés aux probiotiques qui introduisent des bactéries exogènes, les prébiotiques présentent l’avantage de moduler les bactéries endogènes, c’est-à-dire la composition de l’écosystème naturel, en privilégiant les microorganismes exerçant un effet positif.


Le concept de prébiotiques est lié au développement des aliments fonctionnels : un prébiotique est « une substance non digestible qui induit un effet physiologique bénéfique à l’hôte en stimulant de façon spécifique la croissance et/ou l’activité d’un nombre limité de populations bactériennes déjà établies dans le côlon ».


Les prébiotiques sont des mélanges d’hexoses naturellement présents dans l’alimentation (fruits, légumes…) ou qui peuvent être obtenus par biosynthèse à partir de sucres simples ou de polysaccharides.


Ces composés sont particulièrement intéressants pour leurs propriétés nutritionnelles et notre consommation quotidienne se situe entre 3 et 13 g.


Ces composés sont résistants à l’hydrolyse par les enzymes digestives, ce qui leur permet d’atteindre intacts l’intestin où ils serviront de substrat à la flore endogène. Les modifications engendrées par ces oligosaccharides au niveau de la flore intestinale et de son métabolisme ont des conséquences sur le fonctionnement général de l’organisme.


La consommation régulière de ces composés permet d’agir sur la flore intestinale et au delà, sur les troubles intestinaux, l’immunité, l’absorption des minéraux et le taux de lipides plasmatiques.
La diversité biochimique des prébiotiques trouve son origine dans la diversité naturelle et dans les nombreux procédés de synthèse existants. Les prébiotiques sont généralement des oligosaccharides de petite taille qui se différencient par la nature des sucres et des liaisons qui lient ces sucres.

 

Ce sont ces mêmes paramètres qui fournissent leurs propriétés physico-chimiques et physiologiques aux prébiotiques.


La structure chimique des oligosaccharides affecte leur utilisation par les souches bactériennes et par voie de conséquence, influence de nombreuses fonctions telles que la flore intestinale, la production d’acides gras à courtes chaînes ou encore le transit intestinal.

 

Les prébiotiques et la modulation de la flore intestinales


On a longtemps cru que, à partir du moment où la composition bactérienne de la flore intestinale était fixée pour chaque individu, l’alimentation ne l'influençait plus.
L'apparition des prébiotiques a montré que cette vision n'était pas exacte et qu'il était possible de moduler l'équilibre entre les populations bactériennes dominantes au moins pendant un certain temps.
Cette modulation a plusieurs conséquences sur l'activité métabolique de la flore et influence à la fois la fermentation et d'autres activités enzymatiques impliquées dans les nombreuses fonctions intestinales.
La fermentation colique de poly- et d’oligosaccharides aboutit à l’augmentation de la biomasse.
L'effet le plus connu pour démontrer les propriétés prébiotiques d'un ingrédient est l'augmentation sélective de la concentration fécale des populations dominantes de bactéries produisant de l'acide lactique, c'est-à-dire les bifidobactéries chez l'homme.
Les modifications engendrées par ces oligosaccharides au niveau de la flore intestinale et de son métabolisme ont des conséquences sur le fonctionnement général de l’organisme.
Au delà de la croissance bactérienne, la métabolisation de l’oligosaccharide par la flore permet la conversion de ces polymères en différents métabolites particulièrement intéressants dans l’équilibre intestinal.

 

Les prébiotiques et la production d’acides gras à chaînes courtes (AGCC)


La production d’acides gras à courtes chaînes est prédominante dans la partie proximale du colon et ils sont ensuite transportés dans la région distale par le flux intestinal.
Les acides gras à courtes chaînes abaissent le pH intestinal ce qui a pour effet de prévenir une trop grande croissance de certaines bactéries pathogènes.
Parmi les effets des AGCC, on peut noter celui du propionate qui bloque la croissance d’E coli ou encore de certaines Salmonelles.
Ces métabolites contribuent également au maintien des fonctions normales de l’intestin au travers de leurs métabolismes par les colonocytes (cellules épithéliales du colon).
Les acides gras à courtes chaînes sont métabolisés très rapidement par les colonocytes dont ils sont la principale source d’énergie.
95% des AGCC sont métabolisés et absorbés au niveau de l’intestin.
Parmi les rôles qu’on attribue aux AGCC, il y a celui d’augmenter la circulation sanguine intestinale, l’activité musculaire, et celui de favoriser les mouvements de l’intestin, de favoriser le transport des électrolytes, mais aussi de réduire l’inflammation de l’intestin.


Et le plus important, apporter l’énergie pour le vol.

 

Les prébiotiques et l’amélioration du transit intestinal


Ils agissent principalement en augmentant la masse bactérienne fécale, ainsi que la teneur des selles en eau libre et/ou liée aux bactéries.
La plus grande teneur en eau des selles est associée à un changement de la consistance et plasticité de celles-ci.
L’oiseau est toujours à la recherche d’eau. Dans la nature il y a beaucoup plus d’oiseaux autour de l’eau.
Cela augmente les chance de survie et de trouver des aliments.
La présence d’un surplus d’eau fixée dans son corps est positive au niveau psychique.

 

Les prébiotiques et l’amélioration de l’absorption des minéraux


L’intestin est le siège de nombreux échanges avec la circulation générale. Les prébiotiques possèdent la particularité de stimuler l’absorption et la rétention de plusieurs minéraux dont le calcium, le magnésium ou le fer.
Une étude sur l’animal a même montré une augmentation significative de la structure osseuse suite à la consommation d’un prébiotique associé à une source de calcium.
L’effet est essentiellement dû à la diminution du pH colique induite par la fermentation de ces prébiotiques, qui faciliterait la solubilisation des minéraux du contenu luminal et augmenterait ainsi leur absorption par la muqueuse intestinale.

Fermentation des oligosaccharides.
Une des fonctions principales de la flore est la fermentation des substrats non digérés préalablement dans la partie supérieure du tractus digestif.

Une consommation d’oligosaccharides bio régulateurs spécifiques par des rats pendant 4 semaines suivie de l’analyse des fèces montre une fermentation différente du produit en fonction de la souche bactérienne inoculée dans leur intestin.


Le RONI est préférentiellement fermenté par les Bactéroïdes et les Bifidobactéries alors qu’il est plus faiblement fermenté par les Clostridi.


En revanche, lorsque les 3 souches sont présentes simultanément, les Hexoses sont quasiment intégralement fermentées.


Les hexoses RONI sont plus facilement consommé par les Bactéroïdes et les Bifidobactéries que par les Clostridi.


Même si ces 3 familles sont des populations importantes chez les individus normaux, les Clostridi ne peuvent pas être considérés comme une famille favorable à l’équilibre intestinal.
Une étude menée sur le chien a également mis en avant une augmentation des Bactéroïdes après la consommation des oligosaccharides en comparaison à d’autres oligosaccharides.
Ces éléments confirment donc que les Hexoses sont un bon substrat pour les populations de Bactéroïdetes, et que sa consommation favorise la croissance de ceux-ci contrairement aux autres prébiotiques qui généralement stimulent plus particulièrement les populations de Bifidobactéries.
Ce point est bénéfique pour l’hôte puisque les Bactéroïdetes sont des bactéries qui possèdent tout l’arsenal enzymatique pour dégrader les sucres complexes en sucres simples, facilitant ainsi la digestion et réduisant les crampes abdominales.

Au niveau de la paroi intestinale, elles tapissent celle-ci évitant ainsi de laisser aux bactéries pathogènes un site de fixation potentiel.

Comme nous l’avons indiqué précédemment, la fermentation d’oligosaccharides par les bactéries de la flore intestinale génère des métabolites qui peuvent être bénéfiques pour l’hôte.


L’étude menée avec Roni montre que lors de sa fermentation, des acides gras à courte chaîne (AGCC) sont produits, provoquant une diminution globale du pH de fèces
Le premier point important est l’augmentation du poids des fèces qui traduit un taux d’humidité plus important ce qui est favorable à une amélioration du transit.
Le second concerne la forte augmentation de la concentration en acides gras à courte chaîne dans les fèces qui entraîne une diminution du pH dans l’intestin.
Cette diminution a pour conséquence de limiter la prolifération ou l’installation d’une flore pathogène qui serait la source de disfonctionnement.
Lorsqu’on regarde plus en détail les AGCC formés, il en ressort que ce sont principalement les acétates et les propionates qui sont augmentés
Cette augmentation globale des acides est particulièrement intéressante à plusieurs points de vue.


La présence de ces acides gras permet d’augmenter la biodisponibilité des minéraux car ceux-ci sont plus solubles à pH acide, ce qui améliore leur absorption par la muqueuse colique.


Parallèlement, l’augmentation de la quantité de propionates constitue à elle seule un atout pour l’organisme, puisqu’il contribue à lutter contre la colonisation de l’intestin par des bactéries pathogènes de type E. Coli ou Salmonelles.

 

THE LOST SON

Please reload

Posts à l'affiche

Empoisonnements

May 22, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

May 22, 2020

April 29, 2020

Please reload

Rechercher par Tags