Quelques considérations alimentaires (4)

9 Mar 2017

Quelques considérations alimentaires en matière de Colombophilie

 

Dr Gordon CHALMERS DVM

trad. M.Maindrelle

 

 

 

 4. Une autre intrigante mais utile méthode pour améliorer la production de graisse chez les pigeons voyageur pourrait être l'utilisation du fructose. Le fructose est disponible en poudre et peut être trouvé dans les magasins d'aliments naturels ainsi que dans les épiceries. Comparé au sucre de table, le fructose peut être plus coûteux. Parlant de sucre de table, c'est aussi une source de fructose, car il est composé d'une unité de glucose et une unité de fructose liés ensembles - deux sucres clés que tout le monde peut avoir chez soi. Une autre bonne source de fructose est le miel qui contient environ 40% de fructose.

Pourquoi utiliser le fructose lorsque le glucose semble être le principal sucre dans le corps des pigeons, dont le foie possède une capacité significative à convertir le glucose en acides gras en très peu de temps (Goodridge et Ball, 1967)? Tout d'abord, quelques rappels. La plupart des céréales, en particulier les graines de céréales, contiennent un pourcentage élevé d'amidon, une structure chimique complexe composée de nombreuses unités individuelles de glucose.

Lorsque l'amidon ds grains est digéré par les pigeons, il est fractionné en glucose par les sucs digestifs des intestins , puis passe ensuite via la paroi intestinale dans la circulation sanguine et est transporté vers le foie.

On sait que chez les oiseaux, l'absorption du glucose de l'intestin vers la circulation sanguine dépasse de loin l'absorption du fructose. Toutefois, si le fructose est présent, il sera également absorbé par l'intestin des oiseaux et transporté vers le foie où il est métabolisé rapidement.

Le foie des pigeons est capable de métaboliser significativement le fructose très rapidement et efficacement, et même si le niveau de glucose est élevé. Le métabolisme rapide et efficace du fructose chez les oiseaux n'est pas entravé par des niveaux simultanément élevés de glucose comme il semble l'être chez les mammifères.

Un autre fait important concernant le fructose est que chez les oiseaux, la production de graisse via le métabolisme du fructose dépasse celle de tous les autres glucides collectivement! Un autre point très important pour nous en tant que colombophile est que chez les pigeons, le métabolisme du fructose et sa conversion en graisse reçoit une priorité métabolique très élevée - un fait essentiel!

Cette information offre un autre indice dans le processus d'alimentation des pigeons pendant la saison des concours - c'est-à-dire, utiliser le fructose pour construire les réserves de graisse nécessaires, en particulier pour les épreuves plus difficiles!

Il me semble que l'utilisation du fructose pourrait être un facteur majeur dans la reconstruction rapide des réserves de graisse chez le pigeon car il concourt, disons dans une situation de veuvage, plusieurs semaines d'affilée. Peut-être que le problème de «l'appétit difficile» et le besoin impérieux de reconstruire les réserves de graisse chez les veufs pourrait être très résolu tà travers l'utilisation de fructose, du miel ou de sucre de table dans l'eau potable.

Une veuf/veuve en période de concours peut avoir un appétit capricieux à certains moments, mais le besoin de boire de l'eau, à laquelle le fructose peut être ajouté pour un jour à un jour et demi, par exemple, pourrait fournir une réponse partielle pour ces pigeons à l'appétit délicat.

 

Le fructose pourrait également être précieux dans la reconstruction rapide des réserves de graisse chez les épuisés quand ils reviennent d'un concours éreintant, méconnaissables par rapport à l'état des pigeons lors de leur enlogement. Il me semble que, en examinant ces faits, il devient évident que l'alimentation de glucides en général, et que l'alimentation de sucres simples comme le glucose et le fructose en particulier, pourrait être très précieuse dans la construction rapide des réserves de graisse chez les pigeons en période de concours, virtuellement à notre bon vouloir !!

Peut-être que nous n'avons même pas besoin d'utiliser autant d'arachides ou d'autres graines contenant des graisses. Certes, les cacahuètes et d'autres grainees riches en graisses peuvent être une bénédiction, et à moins d'être complètement sûr d'utiliser, en premier lieu, des arachides de haute qualité, vous devriez peut être en reconsidérer l'utilisation. Celles utilisées pour l'utilisation humaine sont probablement les meilleures, mais j'ai vu quelques arachides utilisées par certains colombophiles et j'ai frissonné à la pensée des pigeons forcés de les manger!

La rancidité, en raison de la teneur en matières grasses très élevée, est un danger bien réel, surtout lors mois chauds d'été si les arachides ne sont pas stockées dans des conditions très fraîches. En outre, certains types de moisissures, comme celles que l'on observe sur le pain moisi, par exemple, peuvent envahir les arachides et produire certains poisons agressifs qui peuvent induire des cancers du foie chez certaines espèces. De toute évidence, l'utilisation d'arachides nécessite des précautions d'usage considérables, et seuls celles de la meilleure qualité sont assez bonnes.

 

( à suivre )

Please reload

Posts à l'affiche

Empoisonnements

May 22, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

May 22, 2020

April 29, 2020

Please reload

Rechercher par Tags