Effet de la chaleur et de l'humidité pendant une course

7 Jul 2017

Effet de la chaleur et de l'humidité pendant une course

Dr Colin Walker

BSc, B.Sc.V., MRCVS, MACVSc (santé aviaire)

Trad. M.Maindrelle

 



Les pigeons n'ont pas de glandes sudoripares et ne peuvent donc pas perdre de la chaleur corporelle par la transpiration. Chez les oiseaux, la chaleur corporelle est perdue par refroidissement via l'évaporation  d'eau à partir des sacs aériens. Quand les oiseaux deviennent chauds, ils commencent à haleter. Ce flux d'air augmente sur les sacs d'air, processus qui augmente la perte par évaporation, conduisant à un refroidissement. La perte d'humidité occasionnée par ce système d'évaporation est compensée par la boisson. De cette façon, une température corporelle normale et un niveau normal d'hydratation sont maintenus.

Ce que nous savons, c'est qu'à 25°C, s'il est privé d'eau, le pigeon se deshydrate de 5% en seulement 24 heures. Pour mettre cela en perspective, les oiseaux qui sont déshydratés à 5% sont calmes, ébouriffés et se mettent immédiatement à boire si l'eau est fournie. Lorsqu'ils sont déshydratés à 10%, ces symptômes deviennent plus exagérés. Lorsque la deshydratation atteint 15%, la réduction est telle dans le volume de sang circulant que divers organes sont trop mal perfusés pour fonctionner normalement et il y a des conséquences au niveau de la conscience. Au delà de 15% , des décès commencent à se produire.

Nous savons aussi, surtout, qu'à 25°C aucune déshydratation ne se produit si les oiseaux ont accès à l'eau.

Durant les courses organisées lors des journées de plus de 25°C, on peut supposer qu'à moins de boire le long du chemin du retour, les pigeons arrivent au colombier avec un certain degré de déshydratation. À son retour, en état de santé, un oiseau va boire facilement, dans le processus de remplacement des réserves de fluides perdus et un état d'hydratation normal se rétablit rapidement.

Des problèmes se posent dans un certain nombre de situations.


Haute température – Les températures supérieures à 25°C exigent de plus grandes quantités de liquides à vaporiser à partir des sacs aériens pour maintenir la température normale du corps, conduisant à une rapide apparition de la déshydratation, à moins de boire.

Taux d'humidité très élevé ou très faible – Un faible taux d'humidité a un effet similaire sur les sacs d'air qu'une température élevée. Un faible taux d'humidité a tendance à sécher plus facilement les sacs aériens entraînant une perte plus rapide du fluide. Inversement, une forte humidité diminue le refroidissement par évaporation, conduisant à une hyperthermie (température corporelle élevée).

Vent de face - Les efforts additionnels liés au fait de voler avec un vent de face conduisent à une augmentation du niveau de dioxyde de carbone dans le sang, ce qui augmente la fréquence respiratoire. Cela augmente la perte de liquide des sacs aériens et prédispose aussi les oiseaux à la déshydratation.

Courses effectuées dans les zones où les points d'eau ne sont pas disponibles pour les pigeons de concours -L' hydratation normale peut être maintenue même sous des niveaux extrêmes de température et d'humidité à condition que les oiseaux aient accès à l'eau. Le manque de point d'eau signifie que les oiseaux n'ont aucun moyen de remplacer les réserves de liquide perdu s'ils se déshydratent.

La combinaison de vents chauds, qui sont également assèchant, de face, sur des oiseaux qui n'ont pas accès à l'eau est mortel. Avec l'effort et la chaleur, de grandes quantités de liquide sont perdues pour le système de refroidissement par évaporation, conduisant à la déshydratation. Alors que les réserves de liquide s'épuisent, l'évaporation des sacs d'air ne peut plus se produire. Cela signifie que le pigeon a perdu son seul moyen de se refroidir et une 'hyperthermie secondaire commence à se produire. Quand le niveau de déshydratation approche 15%, le système métabolique normal est perturbé et une baisse du niveau de conscience se produit. Dans ce cas, de lourdes pertes peuvent être attendues.

Il est à noter que même les jours froids la température au sein d'un camion de transport peut rapidement atteindre 25°C en raison de la chaleur que les pigeons génèrent (la température normale du corps du pigeon est de 41°C). Cela signifie que les oiseaux, s'ils ne sont pas approvisionnés en eau dès le début de l'enlogement jusqu'à l'arrivée au point de lâcher du concours le lendemain matin, auront déjà atteint un certain degré de déshydratation.

 

L'importance de s'assurer que les oiseaux aient accès à l'eau chaque fois que possible, afin qu'ils soient pleinement hydratés lors de la libération ne doit pas être sous-estimée.

 

Dr. Colin Walker BSc. BVSc. MACVS (Avian Health)

Melbourne Bird Veterinary Clinic

Australia


 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Empoisonnements

May 22, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

May 22, 2020

April 29, 2020

Please reload

Rechercher par Tags