Croiser avec du sang différent?

Pourquoi devons-nous souvent croiser avec du sang différent?

Steven van Breemen

Trad. M.Maindrelle

Les jeunes élevés à la suite d'un croisement sont les mieux adaptés pour l'équipe de course.

C'est une chose que tous les colombophiles connaissent et c'est pourquoi le croisement est si souvent utilisé comme méthode principale d'élevage. Dans les circonstances les plus favorables tout un ensemble de caractères médiocres deviennent soudain remarquables, et les jeunes qui les expriment vont rendre nos rêves possibles. Vous pouvez déjà le constater lorsque les jeunes sont au nid, un jour ils sont tout petits et le lendemain vous pouvez à peine leur passer la bague matricule: leur développement est formidable. Ils ont une santé de fer et ils ne tombent pas facilement malade. Vous pouvez le voir tous les jours au colombier et surtout quand ils rentrent d'une course difficile. Vous avez à peine à traiter pour les maintenir en excellent état.

Ceci est un résultat direct du croisement ; dans le domaine de l'élevage c'est ce que l'on appelle l'effet hétérosis. Tout le monde devrait comprendre que le scénario ci-dessus ne se produit pas chez tous les pigeons de race croisés. Certains croisements voient apparaitre des résultats cauchemardesques et d'autres semblent se traduire par très peu de changements. Tout dépend de la façon dont les lignées se marient. Parfois, vous tentez de reproduire les résultats avec les frères et sœurs d'un bon croisement d'origine mais les résultats ne sont pas les mêmes. Cela se produit également. Mais, le plus souvent le résultat moyen est assez élevé et nous devons faire usage de cette opportunité. Lorsque j'ai importé les premiers pigeons pour croiser avec ma vieille souche le résultat a été le «NL 990312-77». Ce pigeon extraordinaire se plaça dans le top 4 des As pigeons Nationaux sur les concours de vitesse durant 3 années d'affilée et en 1980, il fut le premier As-pigeon dans la compétition nationale Vredesduif. Il a aussi remporté 7 premiers prix contre un grand nombre, dont 2 provinciaux. En concours, s'il ne remportait pas la victoire il était habituellement devancé par un de ses frères. Même si vous ne faites pas attention, tôt ou tard, une petite lumière commence à briller: Hé! Il y a là quelque chose de spécial. J'ai vite ré-accouplé la mère du "De 312" à plusieurs reprises avec l'intention de faire des accouplements demi-frère x demi-sœur. Les descendants de son frère "De 411" accouplé à sa demi-sœur me donnent encore, vingt ans plus tard, beaucoup de plaisir. Mon mâle fondateur «De Goede Jaarling», dont les descendants ont produit des gagnants de premier prix national sur 7 générations, a été élevé sur une fille de "De 411" x "De 309 Duif". L'effet de croisement s'est reproduit et le résultat fut identique peut-être même un peu meilleur, parce que, en plus d'être un voyageur unique "De Goede Jaarling" était un reproducteur encore plus unique.

Des lignes spécifiques de pigeons se croisent vraiment bien. Il est généralement connu que les Janssen et les pigeons De Smet-Matthijs sont deux de ces lignées. Il n'est donc pas surprenant que ces croisements aient très bien fonctionné pour moi. La descendance croisée est rapportée dans la branche prédominante De Smet-Mathijs ce qui permet a un bon pigeon Janssen d'être à nouveau utilisé en croisement. Le croisement hors des pigeons consanguins de la ligne de la mère de "De 312" ("De Duif 08") continuent de produire de supers résultats. Une fille issue du croisement "De Goede Jaarling" x "Het Asgrouw" fut accouplée au "Blue Diamant" et le résultat , "Riss", a été le pigeon le plus rapide pigeon d'Orléans en 1996 contre 50.000 pigeons. Au National, il remporta le 1er de son Rayon contre près de 12.000 pigeons, remportant son prix avec 8 minutes d'avance. Quand une combinaison de croisement fonctionne aussi bien il n'y a pas de doute; quelque chose de spécial s'est passé. Les paires de gènes spécifiques sont d'une telle qualité par rapport aux autres qu'ils ont tendance à dominer. C'est ce qu'on appelle une super dominance ou épistasie. Cet effet exceptionnel ne se produit que dans des circonstances très rares. Il y a très peu d'exemples connus où ces combinaisons répétées ont fonctionné aussi bien ainsi et ont produit de nombreux Champions. Ceci doit être très soigneusement cultivé, parce que le succès à cette fréquence et à ce niveau nécessite un peu plus qu'une simple chance! En principe le croisement produit une dose supplémentaire de vitalité dans la descendance. C'est pourquoi tout le monde l'utilise si souvent. La presse colombophile rapporte presque toujours des performances extraordinaires. Cela est très utile pour étudier ces résultats avec attention. Si une croisement spécifique fonctionne bien ailleurs, il devrait également fonctionner pour nous.

"Orléans Star" est une fille de "De Zwarte Baron" et "Yearlings Blue Lady" donc directement sur la base de la souche Van Breemen. Comme pigeonneau elle a été un voyageur exceptionnel. Elle aurait du être classée 2e National sur Orléans, mais elle a été effrayé par son patron, et elle a perdu plusieurs minutes. Son frère de nid "De Jonge baron», en tant que yearling, a gagné le 1er National Etampes

Posts à l'affiche
Posts Récents
Rechercher par Tags
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
Logo Aviator's Loft - Racing pigeons - Pigeons voyageurs - Colombophilie - Beyers - Alimentation pigeons voyageurs - Racing pigeons food
PIR3 logiciel de Gestion de colombier
PIGEN pigeon genetique
mapp.jpg