À vos marques, prêts, accoupler, rêver mais donner !

11 Dec 2017

À vos marques, prêts, accoupler, rêver mais donner !

 

Team FL

 

 

 

Le 25 novembre c'est la Sainte-Catherine. Vous allez penser que j'ai un amour immodéré pour le calendrier romain et tous ses Saints mais que nenni.

Ce n'est pas à vous que je vais appendre à quoi nous fait penser le 25 novembre. Cette date est tellement symbolique ! À elle seule elle recèle les espoirs renouvelés d'une nouvelle saison.

 

À commencer par les accouplements et tout ce qu'ils permettent comme rêves. De ces nouveaux accouplements on se permet tous les fantasmes.

 

Pendant le mercato dernier j'ai fait rentrer un fils du New lauréat Batenburg PEC, une fille de Luc Geerrinckx, 2 Érik Limbourg lignées Black Magic et Speltdorn, une fille Ellis Bauters, des fils et filles des As nationaux RFCB Adrien Mirabelle, un demi-frère Hattrick Karlo Van Rompaey , une BDS même lignée que la gagnante d'Agen, un Yves Van de Poele lignée Bolt identique à la première nationale Châteauroux, une sœur du Narbonne Fauche, une fille du Saint-Vincent Franssen, le Hazard Gino Clicque huitième national Montélimar, un fils du Canonball Maindrelle.

 

En bref des individualités souvent payées chères, destinées à monter une nouvelle équipe, un vrai mercato ou une soupe… qui vivra verra !

 

En tout cas le 25 novembre tout le monde a été mis en ménage, une dizaine de jours plus tard les oeufs sont presque tous pondus. Je regarde ces « géniteurs d'exception » et je les trouve canons. Je me souviens qu'il y a quelques semaines certains d'entre ne me convainquaient pas.

 

Depuis, les femelles ont pondues et je me projette, la première tournée part en villégiature en Hollande dans une colonie proche de l'ami Batenburg qui joue très fort en jeune, copie d'un résultat à l'appui. Je me mets à rêver d'un ou deux extras sortant du lot en remportant quelques victoires massives devant des dizaines (ne soyons pas trop modestes rêvons encore) de milliers de Coulons sur un Noyon ou un Pontoise.

Rien ne freine mon délire tout est possible, tout est imaginable.

Quelque chose me retient tout de même : pourrons-nous jouer l'année prochaine ? La question se pose réellement. La grippe aviaire s'est installée comme pathologie chronique dans nos contrées et le principe de précaution étant d'usage ne va-t-on pas à nouveau prendre du temps avant de décider d'organiser les concours ou pas ?

Nous pensons que nos oiseaux ne sont pas un vecteur de la grippe aviaire. Nous pensons cela ou plutôt nous l'espérons car nous sommes juges et partis. Évidemment, convenir que peut-être une contamination entre espèces est possible via nos pigeons, reviendrait à accepter les interdictions de voler au-dessus nos Colombiers, rassemblements expos bourses ventes d'hiver et de printemps, entraînements puis concours : tout simplement inacceptable !

 

Mais sommes nous certains de ce que nous appelons du plus profond de notre passion ? Passion et raison s'affrontent, vieille lutte.

Comment lever ce doute ? Les voies sont probablement diverses mais imaginer que la recherche est centrale dans ce débat ne m'apparaît pas farfelu.

 

Dans ce sens la FCI a mis en place il y a 12 jours une campagne pour lever des fonds par un financement participatif (crowdfunding). Le but est de lever 60 000 EUR en 30 jours pour aider la recherche. L'enjeu est international et nous concerne tous en partant d'Europe de l'Ouest jusqu'en Asie, Moyen-Orient ou États-Unis vraiment tous.

Je consulte ce matin le lien 6360 EUR récoltés sur les 60 000 espérés, un peu plus de 10 %.

12 jours passés sur les 30 prévus et à peine 10 % récoltés !

Je ne comprends pas. Je ne suis pas optimiste.

 

OK, certains mettront en avant une Xième quête à "vot' bon cœur Msieurs Dames", que deviendront les sous ?, qui en profitera ?, quelles garanties ?, pourquoi l'amateur doit encore contribuer en lieu et place de sa fédération ?, et j'en oublie sûrement cynisme est père d'avarice, quand il s'agit de nos voyageurs je n'ai pas de retenue.

Je n'ai pas les chiffres exacts en main, mais les amateurs français sont à peu près 10 000, les Belges 20 000, les Anglais 22 000, les hollandais 20 000, les Allemands 32 000 pour ne parler que de nous et nos voisins.

100 000 amateurs et combien de firmes ou spécialistes de tout poil qui vivent de la colombophilie et en 12 jours 6000 EUR de lever : nul ! Sans appel, je trouve ça mauvais, sans réflexion, sans projection, sans anticipation, sans espoir, sans envie, sans conscience…

 

Vraiment dommage, j'ai beau m'enthousiasmer autour du 25 novembre et de tout ce que cela fait espérer, je doute de l'avenir. Évidemment la recherche et cette campagne ne garantissent rien mais il faut bien commencer par quelque part. Il faut avoir envie que ça change. On peut tous rester planqués chez-nous en se disant que les autres le feront à notre place mais aujourd'hui : NIET, NADA, WALOU, QUE DALLE (ou pas loin) !!!

Cette campagne a la bonne idée de montrer ceux qui contribuent, et je dois dire que de nombreux grands noms associés à la colombophilie depuis toujours brillent par leurs absences.

 

Nous savons tous qu'il faut contrôler ses dépenses, nous ne parlons pas en centaines ou milliers d'euros mais de gestes symboliques qui pourraient nous faire dire : "en donnant 1, 2, 5, 10 ou 20 EUR de manière évidente ce problème est l'affaire de tous et se réglera grâce à la mobilisation générale ! »

 

Messieurs Mesdames il est toujours temps.

 

Pas de procès d'intention mais une surprise/crainte quant au manque de réactivité.

Depuis la Sainte-Catherine nous avons recommencé à rêver à la saison prochaine mais gardons les pieds sur terre, la grippe aviaire est une grande cause colombophile internationale !

Espérons espérons espérons mais donnons.

 

https://www.gofundme.com/savethepigeonsport

 

Team FL

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Empoisonnements

May 22, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

May 22, 2020

April 29, 2020

Please reload

Rechercher par Tags