Pas de méprise

Pas de méprise

Ad Schaelaeckens

Trad. M.Maindrelle

Les médicaments sont conçus pour guérir les pigeons malades.

Si vos pigeons sont malades un bon vétérinaire est le mieux placé pour juger de quoi ils sont atteints et quel est le meilleur médicament à utiliser. Cela devrait être aussi simple que cela, mais, malheureusement, de nombreux colombophiles ne le réalisent pas.

Beaucoup d'entre eux se trompent eux-mêmes en traitant avec des médicaments des maladies qui n'existent pas, et dont le résultat peut être fatal si cela se répète trop souvent. Dans notre sport il y a un groupe de «toxicomanes», des personnes pour qui « traiter » est devenu habituel. Et s'ils ne traitent pas il ya autre chose dans l'abreuvoir: un désinfectant, une «poudre de condition» ou d'autres «drogues stimulantes ». Pour certains une semaine n'a pas assez de jours pour remplir la fontaine . Malheureusement, peu de vétérinaires sont spécialisés dans les soins à donner aux pigeons et ceux qui n'ont pas les connaissances sont ceux que vous devez éviter. Ils peuvent tout savoir sur les chevaux, les chiens et les chats, mais peuvent ruiner vos pigeons pour toujours. Pour le pharmacien c'est la même histoire. La jeune fille derrière le comptoir n'est pas la personne sur laquelle vous pouvez compter. Pour les amateurs qui ne peuvent pas rendre visite à un vétérinaire spécialisé , quelle qu'en soit la raison, j'ai quelques conseils.

DIFFÉRENTES VOIES

Les antibiotiques peuvent être administrés de différentes manières. - Dans les abreuvoirs. - Sur la nourriture. - Par le biais d'injections. - Grâce à des pilules ou des comprimés. Le mode d'administration dépend de différents facteurs: - Le nombre de pigeons que vous voulez traiter. - Le type de la maladie et son degré de sévérité. - La durée du traitement. - Le type de médicaments et leur disponibilité.

DANS LES ABREUVOIRS

La méthode la plus commune d'administration des médicaments est dans l'eau de boisson pour des raisons évidentes. C'est rapide, facile et vous pouvez traiter un grand nombre d'oiseaux à la fois. Vous n'avez pas à saisir tous les pigeons un par un, ce qui est le cas si vous administrez des comprimés ou si vous voulez leur faire une injection. Quand vous voulez guérir les pigeons d'une maladie qui se propage par l'eau de boisson (coryza par exemple), il semble logique de traiter par l'abreuvoir. Néanmoins, cette voie d'administration a ses inconvénients. Les compagnies pharmaceutiques déterminent la dose de médicament à donner, par exemple 'Un gramme par litre », mais le problème est que les pigeons ne boivent pas tous la quantité d'eau qu'ils sont censés boire. Les facteurs externes, comme la météo, joueront un rôle et également la quantité d'eau qu'ils consomment diffère d'un oiseau à un autre. Ainsi, certains pigeons peuvent prendre trop de médicaments et d'autres pas assez. Il ne faut pas oublier non plus que les sujets qui sont en mauvaise condition boivent souvent trop et par temps chaud les pigeons peuvent boire jusque quatre fois plus que quand il fait froid. Et bien sûr cela aura des conséquences si le médicament est administré par l'eau de boisson.

AUTRE PROBLÈME

En outre les médicaments solubles sont souvent «instables», ce qui signifie qu'ils expirent rapidement dans l'eau et peuvent devenir tout à fait inefficaces après seulement quelques heures. Il est également un fait que certains médicaments donnent à l'eau un mauvais goût si bien que les oiseaux boivent moins ou préfèrent peut-être boire quelque part sur le chemin du retour d'une course, faisant donc perdre un temps précieux, sans parler des dangers de la consommation d'eau polluée. Surtout les tétracyclines perdent leur effet très rapidement dans l'eau (dans les huit heures). Vous pouvez contrer ce problème en utilisant de plus petits abreuvoirs, ce qui impose de changer l'eau plus souvent. Dans le passé, il ne fallait pas administrer des tétracyclines et laisser le grit dans le colombier, car le calcium neutralise cet antibiotique, mais de nos jours le «tétras » sont meilleures et ce n'est plus une obligation de retirer le grit.

UTILE ET INUTILE

Beaucoup ne savent pas que le Baytril est disponible également en comprimés. Les comprimés sont, tout comme le liquide, extrêmement coûteux, mais ils sont utiles pour traiter les pigeons individuellement. Il ne faut pas broyer les comprimés en poudre pour mettre dans la fontaine, car la poudre ne se dissout pas et donnera à l'eau un goût terrible. La forme injectable ne se dissout pas dans l'eau non plus. Alors pour le Baytril le meilleur moyen est de l'utiliser sous forme soluble dans l'eau de l'abreuvoir. Certains utilisent de l'érythromycine en cas de problèmes respiratoires. Il s'agit d'une tendance qu'il vaut mieux ne pas suivre, l'érythromycine étant très rapidement neutralisée par les bactéries du jabot et donc inefficace. Si vous l'avez utilisé et que vous avez vu une amélioration ce n'est que pur hasard.

INJECTIONS

L'avantage des injections est que vous êtes certain de la dose correcte et cela «fonctionne» très rapidement. Vous pouvez parfois entendre le pigeon tousser, comme un chien qui aboie. L'effet d'une injection peut être étonnant, l'oiseau peut être guéri en deux jours, alors qu'un traitement par l'eau peut prendre jusqu'à une semaine ou plus. Un inconvénient est que l'injection, surtout si elle est faite par voie intramusculaire, peut irriter. Vous ne devez jamais injecter dans la patte, car cela serait trop long pour le médicament pour diffuser dans le corps et le médicament peut être devenu inactif dans l'intervalle.

LA NOURRITURE

De plus en plus de colombophiles administrent des médicaments sur la nourriture après l'avoir rendu collante dans un premier temps. Tout comme dans l'eau de boisson, c'est une méthode facile pour traiter tous les oiseaux à la fois. Cette méthode a aussi ses inconvénients. Les médicaments sont destinés à des oiseaux malades et ,bien souvent, ceux-ci mangent moins voire pas du tout. Dans certains pays, les amateurs donnent de façon régulière des grains contenant le médicament, comme le font les éleveurs de volaille , et ce tous les jours de l'année. Cette méthode est désastreuse, car elle pourrait créer un «super germe» qui serait résistant aux antibiotiques disponibles. Comme pour la plupart des tétras et du Baytril il est bien connu que les traitements répétés créent des bactéries résistantes qui ne répondent plus à aucune thérapie. Certains ont détruit leur colonie comme ça.

CONCLUSION

Toute maladie et tout médicament a besoin d'une approche appropriée. Vous ne devez pas oublier que les antibiotiques ne doivent être donnés que dans un certain but et pas systématiquement, après un concours raté par exemple, ou «pour faire gagner les pigeons».

Il devrait toujours y avoir une maladie lorsque vous utilisez des antibiotiques.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Rechercher par Tags
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
Logo Aviator's Loft - Racing pigeons - Pigeons voyageurs - Colombophilie - Beyers - Alimentation pigeons voyageurs - Racing pigeons food
PIR3 logiciel de Gestion de colombier
PIGEN pigeon genetique
mapp.jpg