Mystères

Mystères A.Schaerlaeckens

trad. M.Maindrelle

Lorsque vous remportez des prix et écrivez des articles dans des magazines colombophiles, les gens ont tendance à penser que vous en savez beaucoup au sujet des pigeons. Pas tellement dans mon cas. Plus j'avance dans le sport colombophile, plus j'ai de questions et moins j'ai de réponses. Lisez avec moi.

Pourquoi?

Les amateurs aimeraient bien savoir pourquoi ils perdent tant de jeunes pigeons de nos jours alors qu'avant cela ne leur arrivait jamais. En ces temps, peu de gens avaient une voiture et si les jeunes étaient emmenés pour un vol d'entrainement cela se faisait à vélo. Perdre? C'était un mot utilisé pour l'argent perdu de la mise pour prix (il y avait beaucoup de mises à l'époque), et non pour la perte des pigeons. Comparons hier à aujourd'hui. Nous entrainons nos jeunes de manière intensive et malgré cela ils se perdent en grand nombre. Pourquoi maintenant et pas avant? Je n'en sais rien. Il y a quelques années j'avais un désaccord avec la NPO. Selon eux, les pigeons se perdaient parce que les distances étaient devenues trop longues. La conséquence en fut que les courses de longue distance pour les jeunes ont été interdites aux Pays-Bas. Quel non-sense. A Anvers les pigeonneaux sont parfois joués à plus de 600 km et durant ces courses il y a moins d'oiseaux perdus que sur une course de 60 km en Juin.

Juin et août

Moi, et beaucoup d'autres avec moi, avions l'habitude de penser que ces pertes étaient le résultat de facteurs qui n'existaient pas auparavant. Des facteurs tels que l'Internet, les téléphones mobiles, les systèmes de navigation, la pollution de l'air et ainsi de suite. Mais j'ai du abandonner cette notion. En Août et Septembre les jeunes même avec seulement quelques entrainements parviennent à rentrer chez eux sans difficulté. Au cours de ces mois, les gens utilisent également leur téléphone mobile, n'est-ce pas? 'Internet est aussi utilisé et les systèmes de navigation tout pareil. Je ne comprends pas. En Hollande, certains amateurs ont renoncé à jouer avec les pigeonneaux. Ils les entrainent seulement à l'automne, pour leur donner un peu d'expérience et éviter les pertes. En Belgique, quelques amateurs, après des décennies, envisagent d'arrêter la reproduction pendant les mois d'hiver. Et tout cela pour la même raison. Trop de jeunes élevés au cours de l'hiver sont perdus en mai et Juin.

Un autre mystère

Autre chose que je ne peux pas comprendre? Le comportement des nombreux « pigeons errants». Ces pigeons ont été transportés pour des vols d'entrainement par leur propriétaire des dizaines de fois, puis tout à coup ils perdent leur chemin au cours d'un vol de 25 km, et se retrouvent dans le colombier de quelqu'un d'autre d'où rien ne pourra les faire repartir. Parfois, le propriétaire vient les recueillir, mais à peine remis en liberté à leur retour au pigeonnier il repartent vers le colombier d'accueil, souvent à plusieurs km de distance. Trop stupides pour revenir à leur propre colombier d'un vol d'entraînement de 25 km ... ils connaissent le moyen de retourner au colombier où ils sont restés seulement deux jours et qui se trouve peut-être à 40 km de distance. Certains amateurs libèrent ces "pigeons errants" loin de chez eux dans l'espoir qu'ils retourneront à leur propre colombier. Mais souvent la même chose se reproduit ...et l'oiseau est de retour au pigeonnier d'accueil avant que l'amateur lui-même rentre à la maison.

Honnêtement, cela m'est arrivé avec des pigeons qui avaient séjourné seulement deux jours dans mon colombier, et même pas dans le colombier lui-même mais dans le chenil du chien sans guère de vue sur l'extérieur. Je n'oserai même pas prendre mes propres vieux pigeons et les emmener à 50 km de la maison au printemps sans d'abord leur avoir fait faire quelques vols d'entraînement plus courts.

Où sont-ils partis?

Dans les vieux livres sur le sport colombophile avec des photos de bons pigeons vous voyez souvent des pigeons rouges et d'ailleurs certains champions avaient presque exclusivement des pigeons de cette couleur. Il y avait aussi beaucoup de Meuniers, des Gris, des Crayonnés et des Noirs. Où sont partis ces pigeons? Ils existent toujours mais ils sont de plus en plus rares. Ont-ils disparus du fait d'une sélection basée sur les résultats? Cela laisse à penser que la couleur et la qualité seraient liés l'une à l'autre.

Je dis bien «suggère» parce que je suis un homme humble sans grande connaissance de la génétique.

Egalement remarquable

Nous voyons quelque chose de semblable chez ces pigeons hollandais typiques de longue distance sur les concours de Barcelone, Pau, Saint-Vincent et ainsi de suite. Parmi les bons pigeons de grand fond on trouve de nombreux pigeons foncés (écaillés), mais ils ne sont pas aussi nombreux dans les courses de moyenne distance et de vitesse dans lesquelles les pigeons bleus sont généralement les plus performants. En outre je remarque qu'il y a davantage de pigeons aux yeux jaunes parmi les bons qu'avant. Les amateurs américains et allemands en particulier aiment les pigeons aux yeux blancs. Et maintenant les amateurs de Taïwan s'orientent davantage vers des oiseaux aux yeux jaunes. C'est bien entendu un non-sens que les pigeons aux yeux blancs sont meilleurs par temps clair et que ceux avec les yeux foncés volent mieux pendant les concours sous un ciel nuageux. Comme c' est un non-sens de dire que les pigeons aux yeux sombres sont de meilleurs reproducteurs. En outre, des yeux de reproducteurs? Je n'y crois pas. Comme je ne crois pas non plus les amateurs qui disent reconnaître un éleveur ou un bon voyageur juste en regardant l'oiseau. Parfois, un tel éleveur va vous dire en regardant les deux jeunes dans un nid: "celui-ci est le voyageur, l'autre est le reproducteur". C'est à nouveau un non-sens. Il n'y a qu'une seule façon de voir la qualité d'un pigeon: par les résultats.

Les mêmes parents

J'ai déjà écrit qu'un couple qui produit des jeunes de bonne qualité élevera des pigeons de moins en moins bons au fil du temps. Tous les grands champions ont fait la même expérience. Et tous se demandent pourquoi une paire cesse d'apporter à sa progéniture ses bonnes qualités génétiques. Je ne comprends pas non plus, mais je ne laisse jamais un même couple ensemble pendant trop longtemps, peu importe la qualité des jeunes qu'il a déjà produit. Tout simplement parce que j'ai eu de mauvaises expériences.

Evident

Un amateur de Turnhout m'a demandé comment il se pouvait qu'il n'avait eu aucun résultats sur deux concours de Quievrain. Une fois avec 29 pigeons et une fois avec 26 pigeons. Je ne sus pas quelle réponse lui donner. Aucun amateur de nos jours possède des pigeons si mauvais que pas même un seul soit capable de gagner quelque chose ou que ses pigeons arrivent, au plus tard, à la maison une demi-heure après la fermeture de la course. Il était évident que ce colombophile devait amener ses pigeons chez le vétérinaire.

Clair également

Puis il y eu cet amateur qui n'arrivait pas à vendre un seul pigeon. Il jouait seulement avec 2 à 4 pigeons, mais il était si bon que personne n'osait pooler contre lui. Pas même les membres célèbres de son club qui recevaient régulièrement des visites d'amateurs chinois.

Je lui dit la triste vérité que dans le sport colombophile la renommée a peu à voir avec les résultats ou la qualité. Vous ne devenez une célébrité que lorsque vous faites la course avec beaucoup de pigeons et ... avez des jolis pedigrees voire, de nos jours, un site Internet flashy. Lorsque vous jouez seulement 4 pigeons dans une course, un autre chance éleveur a plus de chance de remporter un 1er national s'il engage 30,60 ou 90 pigeons. Mais ce 1er national le rendra célèbre.

Frustré?

Je sais, j'ai déjà raconté cette histoire. Est-ce que cela signifie que je suis frustré? Et bien, peut-être un peu. Mais de pseudos champions qui gagnent 30 prix avec 90 pigeons qui attirent toute l'attention et de vrais champions qui gagnent 4 prix avec 4 pigeons qui restent négligés. Je vais continuer à ne pas aimer cela.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Rechercher par Tags
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
Logo Aviator's Loft - Racing pigeons - Pigeons voyageurs - Colombophilie - Beyers - Alimentation pigeons voyageurs - Racing pigeons food
PIR3 logiciel de Gestion de colombier
PIGEN pigeon genetique
mapp.jpg