Réflexions sur l'alimentation

21 Feb 2018

Réflexions sur l'alimentation

Dr Gordon A Chalmers, DVM

© Traduction Martial Maindrelle

 


 

 a) Un voyageur qui vient de rentrer, en particulier celui qui a subit un vol difficile, doit il être autorisé à manger ce qu'il veut?

b) Un pigeon peut il se gaver?

 

La nature veut que chaque chose soit dans la modération.

Les Amateurs veulent gagner chaque course.

Les Pigeons veulent survivre.
 

a) À mon avis, non. L'oiseau est fatigué, son système a été soumis à un stress physiologique et psychologique, et l'exigence la plus importante pour faire face à un certain niveau de déshydratation est la boisson, et l'élément clé ; le repos. Cela ne veut pas dire que le pigeon ne doit pas recevoir des éléments nutritifs, mais seulement qu'il serait peut être utile de lui proposer une quantité relativement faible au départ, jusqu'à ce que le débit sanguin dans le système digestif soit capable de stabiliser et rétablir un certain niveau d'équilibre. L'eau est évidemment le premier nutriment essentiel nécessaire.


Par nécessité, pendant un vol soutenu, comme dans tout effort physique prolongé, le flux sanguin important est détourné de l'appareil digestif et des organes urinaires et re-routé vers les organes nécessitant de grosses quantités de sang bien oxygéné, comme le cerveau, le cœur, les poumons et les muscles de la poitrine, par exemple, ainsi que des aires cutanées, comme celle couvrant les jambes, pour la libération de l'excès de chaleur produite par le travail musculaire. Dans ces circonstances, il y a moins de flux sanguin dans le système digestif pendant la course, et pendant un certain temps après que l'oiseau soit rentré au colombier. Par conséquent, il est de mon avis que , permettre à un oiseau fraîchement arrivé d'une course difficile de manger ce qu'il veut,  est une erreur qui pourrait entrainer une indigestion et une reprise plus lente de la récupération.


Une quantité légère de nourriture, comprenant des petites graines, en raison de leur plus grande surface relative qui est exposée aux enzymes digestives, avec du glucose ou du miel dans l'eau de boisson, semble être une approche plus pratique. Plus tard dans la journée, le pigeon peut recevoir une ration plus substantielle, mais même ainsi, une petite quantité de nourriture semble assez souhaitable.


b) Oui, un pigeon peut se gaver, au détriment de son système digestif, et comme je tends à croire à la modération en toutes choses , je crois définitivement à la modération dans l'alimentation, en particulier quand les pigeons rentrent d'un concours, pour soulager le système digestif revenir à la fonction physiologique complète.


Dr Gordon Chalmers


Nous nourrissons et gardons nos pigeons dans une démarche contre nature, qui est une manière artificielle en raison des courses fréquentes et difficiles. Par conséquent, nous devons être très très précis.


Note


Il est important pour nous d'être conscients du fait que le métabolisme normal de la nourriture dans le corps du pigeon est déterminé par le nutriment qui est présent dans la plus petite quantité dans les aliments. Cela revient à dire, que l'absence ou la diminution de la quantité d'un seul composant (par exemple, un acide aminé essentiel ou un oligo-élément) est suffisant pour occasionner des troubles dans le métabolisme du corps - surtout après une course longue et difficile lorsque les réserves du corps sont épuisées. Les autres éléments sont incapables également de se construire dans le système en quantités normales de sorte qu'ils sont éliminés du système ou s'accumulent en graisse. Les conséquences directes de cette situation sont une baisse des performances de vol et la détérioration du système immunitaire.


Bien que le système du pigeon soit capable de la produire lui-même , en cas de fort stress les besoins en vitamine C augmentent considérablement, et une consommation accrue de cette vitamine peut être nécessaire.


En cas de charge de travail prolongée sur le muscle squelettique, le manque relatif d'oxygène signifie qu'après quelques temps de l' acide lactique se développe inévitablement dans les cellules musculaires ; ce qui a également un effet néfaste et toxique sur les cellules. La vitamine C favorise l'élimination de l'acide lactique à partir des cellules musculaires avant qu'il ne cause des dommages plus importants. Pour cette raison, elle est très efficace si elle est administrée avant les courses et immédiatement après l'arrivée.


Astuce: Après de longues courses des acides aminés et des protéines doivent être apportées en quantité, davantage qu' après des courses plus courtes.
 

Astuce: Un long concours représente également une perte importante de sels et de vitamines. Si après une longue course, vous donnez seulement de l'eau, cela peut provoquer "une intoxication par l'eau".

 

Please reload

Posts à l'affiche

Empoisonnements

May 22, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

May 22, 2020

April 29, 2020

Please reload

Rechercher par Tags