A cette période !

6 Nov 2018

A cette période (1er novembre)

Ad Schalerlaeckens

Trad. M.Maindrelle



 

Bien que des rumeurs persistantes circulent que nous sommes en automne, j'étais encore à la mi-octobre devant la baie vitrée de mon colombier pour lire au soleil. Octobre est un mois remarquable pour les concours. Alors que dans certaines régions de Belgique, les colombophiles jouent avec plus de pigeons qu'en plein été, d'autres font déjà des plans pour accoupler.

Incroyable le nombre de pigeons qui sont joués en octobre en vitesse alors que ce type de concours est fini depuis longtemps . Et tout aussi incroyable sont les paris. 1 000 euros pour le vainqueur d'un vol de seulement 100 km ? .

Et là où, en pleine saison, les gens se plaignent d'un peu de vent, du lieu de lâcher ou même de la place des paniers dans le camion, plus personne ne semble s'inquiéter de cela en octobre.

MAUVAIS

De nos jours, on voit de plus en plus de volières pour les colombiers, pensez à Roziers, Verkerk, Rik Hermans, Meulemans, Bisschops et ainsi de suite. De simples baies vitrées sont également suffisantes. Pensez à Willy Daniels, Dirk van Dijck et d'autres. Et même celles-ci ne sont pas une nécessité, pensez aux Bruijn et aux autres. J'ai aussi des baies vitrées. Je les ai vus pour la première fois chez le Hollandais Jan Zoontjens, père de Wal.

Ces baies vitrées ou ces volières ne semblent pas seulement utiles, elles servent aussi pour donner commodité un bain. Et un bain régulier est absolument nécessaire pour les pigeons qui muent. En ne donnant pas de bain pendant la saison de la mue, on empêche le développement d'un plumage parfait.

Certains donnent un bain obligatoire après le vol. Il est admirable qu'on se préoccupe tant du bien-être des pigeons, mais c'est inutile. Lors d'un bain obligatoire, les pigeons n'écarte pas les plumes du corps spontanément , de sorte que l'eau n'arrive pas où elle devrait. Sur la peau.

SIMPLE

Vous n'avez pas besoin de réchauffer l'eau du bain, même par temps glacial et vous n'avez rien à faire. Pas même y saupoudrer ces sels de bain qui sont parfois vantés. Parfois même, on entend parler d' "Or ". Allons !. Pour vous, qui voulez le meilleur pour vos pigeons, c'est de l'argent jeté par la fenêtre. Si vous voulez toujours faire quelque chose, alors un peu de sel et de vinaigre suffit. C'est à peine si on peut faire moins cher.

Certains mettent un trait de chlore (javel) dans l'eau. Parce que parmi ces "certains" il y a de très bons joueurs, cela ne doit certainement pas être mauvais.

LIBERATION

Faut il tenir les pigeons enfermés en hiver ou les laissez sortir ? En octobre, je les tiens enfermés. Les pigeons sont en pleine mue et ne volent pas de toute façon. Et plus tard ? Pendant les mois d'hiver ? De très bons joueurs les gardent au colombier pendant cinq mois. De même, des grands champions sont pour leur donner beaucoup de liberté. Comme par exemple le Dr F. Marien.

Je ne sais pas si le champion vétérinaire laisse toujours ses pigeons sortir en hiver, car le faucon pèlerin est en train de devenir un cauchemar pour lui et pour les amateurs de sa région. Comme dans beaucoup d'endroits. Il faut l'avoir vécu pour savoir à quel point c'est grave. Il est préférable de ne pas tenir enfermés les pigeons pendant cinq mois, mais de leur donner un peu de liberté régulièrement. Les pigeons sont parfois comparés aux athlètes. Eh bien, les athlètes ne sont pas cinq mois sur leurs pattes arrière en dehors de la saison.

ALIMENTS OU REMÈDES

Les pigeons ont-ils besoin de quelque chose de plus pour passer la saison de la mue ? Absolument pas. La mue est un processus naturel. Les pigeons en bonne santé muent automatiquement sous l'influence de la lumière et de l'obscurité (jours plus courts). La seule chose qui puisse ajouter un plus me semble être le Sedochol, mais d'innombrables bons joueurs s'en passent.

Même le 'mélange mue' je trouve cela un peu ennuyeux. C'est un peu plus qu'une étiquette qu'on colle sur quelque chose. Et personne ne le prouve mieux que les fabricants d'aliments pour animaux eux-mêmes. Comparez tous leurs mélanges d'hiver et vous verrez en quoi ils diffèrent.

DERNIÈRE SÉLECTION

Octobre est aussi la période de l'ultime sélection.

Reproducteurs : Les pigeons de trois ans ou plus qui n'ont pas encore donnés de bons jeunes n'ont pas leur place au pigeonnier. Peu importe d'où ils viennent et peu importe la qualité de leur pedigree, il faut s'en débarrasser. 'Oui, mais peut-être que leurs petits-enfants sont bons,' entendez-vous parfois. Mais que faire si vous voukez les essayer ? Faut il construire plus de colombiers?

Vieux voyageurs : Le degré de rigueur dans ce domaine dépend de votre position. Si vous jouez très moyennement, les standards seront moins stricts qu'avec les champions car il n'y a rien de mieux.

J'applique la norme moi-même : Au moins 60% de prix par dix. Avec des exceptions. Les pigeons de deux ans qui ne sont pas bons peuvent partir. Ils ne s'amélioreront pas. En colombophilie presque tout tourne autour de la sélection.

J'ose dire que je n''ai pas de mauvais. Mais si quelqu'un vient chercher des jeunes chez moi et qu'après trois ans, tous les dix sont encore là, je sais que l'homme ne fera jamais rien de bon.

JEUNES

 

Aussi simple est la sélection des reproducteurs et des vieux voyageurs, aussi difficile est celle des jeunes. Si aucun de vos jeunes n'a bien volé pendant la saison lequel garder ? Hmm. Difficile. D'un autre côté, supposons que vous ayez eu une super année et qu'ils aient tous bien volé. Vous pouvez garder un peu plus de vieux et de jeunes mais avec modération.

 

Vous pouvez ajouter un casier mais pas un colombier. Ensuite, placez la barre un peu plus haut. Certains, pour la sélection, se basent sur le modèle du pigeon, d'autres sur le pedigree. Ou une combinaison des deux. Pour moi, seule la performance s'applique. Je sais que je fais des erreurs. Je garde de bons jeunes qui ne font rien de bon par la suite et je trouve de bons vieux pigeons qui n'avaient rien volé comme jeune.

 

La conséquence logique de mes actions est que j'ai déjà élevé beaucoup de pigeons qui n'en valaient pas la peine (seulement en tant que jeune) et j'ai retiré de bons pigeons qui n'ont pas eu la chance de prouver leur valeur comme vieux.

 

De plus, j'ai de mauvaises expériences avec des jeunes qui ont remporté beaucoup de prix, mais jamais en tête. Les meilleurs sont souvent des pigeons qui sont tôt par vent de bec mais aussi par fort vent arrière. Mais ils peuvent manquer leur prix.

 

MÉDICAMENTS

 

Pendant la saison de la mue on lit parfois que l'armoire à pharmacie est fermée à clé. Les traitements contre la paratyphoïde sont l'exception. Car ils n'ont aucune influence sur la mue.

 

En ce qui me concerne, toute l'histoire est un peu ennuyeuse. S'il manque quelque chose aux pigeons, il faut intervenir, lors de la mue ou non. S'ils sont encore plus malades est-ce qu'ils mueront mieux ? Allons !. L'ami Willem craignait qu'un de ses pigeons était infecté par des vers. Il n'a pas hésité et a tout traité, mue ou pas. Et il devrait en être ainsi. Vous ne laisseriez pas une telle infection se propager davantage, n'est-ce pas ?

 

Ou est-ce que nous nous trompons... ?

Please reload

Posts à l'affiche

Empoisonnements

May 22, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

May 22, 2020

April 29, 2020

Please reload

Rechercher par Tags