Apprendre des résultats !

Apprendre des résultats !

Ad Schaerlaeckens

Trad. M.Maindrelle

Dans les courses de pigeons, il arrive souvent des choses si étranges qu'il est impossible d'en tirer des conclusions. Même de ne pas comprendre. Il y a juste à affronter les faits tels qu'ils sont. Ces " choses étranges " peuvent même être des résultats. GIEN Les Pays-Bas sont trop larges pour jouer sur une (petite) distance nationale. Et par 'national', je veux dire toute la nation. Mais vous pouvez diviser le pays en deux ou trois secteurs. C'est ce qui s'est passé le samedi 16 juin 2018. Tout le sud des Pays-Bas, donc la Zélande, le Brabant occidental, le Brabant Central, le Brabant oriental, le Brabant oriental et le Limbourg, donc de la mer du Nord à l'Allemagne, ont lâché ensemble de Gien. Il faisait beau, le vent venait de l'ouest. Tout le monde s'attendait à une victoire limbourgeoise, mais à la surprise de beaucoup, rien ne pouvait plus s'éloigner de la vérité. Ils ont été réduits en pièces, et ont figuré au palmarès à partir du 500e prix. Parce qu'ils avaient la masse (à l'ouest du Limbourg) contre eux ? La Zélande avait aussi la masse contre elle mais aussi le vent. Pourtant, elle avait beaucoup de pigeons en tête. Cette même journée les joueurs de l'Ouest de la Belgique ont également bien joué. Étrange ! YEARLINGS Une autre chose qui m'a frappé, est que des joueurs de bonne réputation ont échoué de façon flagrante. Je ne vais pas mentionner de noms, sinon il y aura une nouvelle bombe sous mon lit, mais c'est la vérité. J'ai été en contact avec deux d'entre eux. Leur mauvaise constatation ce jour-là n'a pas été discuté, c'est une chose qui peut arriver, mais les deux ont eu à déplorer la perte de bons yearlings. Et, l'ironie du sort est parfois écrasante, ils auraient tous les deux sauvé ces yearlings si un beau temps n'avait été prévu. Maintenant, tous les deux réalisaient qu'ils avaient fait une erreur. Ces yearlings, avec pas assez de kilomètres dans les ailes, n'auraient pas dû être engagés du fait du lâcher à rayon national. Comparez Bourges II en Belgique, la première sortie nationale pour les jeunes. Même des bons jeunes se sont perdus. Alors faites attention la semaine prochaine. 23 JUIN Restons aux Pays-Bas. L'Hollande du Sud a lâché le samedi 23 juin de Chateauroux. Le célèbre Bas a remporté 55 prix sur ses 148 pigeons enlogés dans son club. 'Pauvre résultat', pourrait-on dire. Au Provincial cependant, 106 de ses 148 pigeons ont remporté un prix. Cela en dit long sur la puissance de la compétition dans ce club, ai-je écrit déjà sur mon site. J'ai rapidement reçu des informations plus détaillées sur le vol en question. DÉTAILS Dans le club douze amateurs avaient enlogé 336 pigeons, dont 237 appartenant à seulement 2 colombophiles, Bas et Willem. Il s'agit d'un concours de plus de 600 km. Huit de ces 12 amateurs n'ont pas gagné de prix (au club). Sur le résultat se trouvaient quatre pigeons qui n'étaient pas des pigeons appartenant aux "deux grands". Dans un rayon plus large, 80 colombophiles avaient enlogé. Quand Bas avait 45 pigeons de rentrés, au moins 24 des 80 amateurs attendaient encore leur premier pigeon. La compétition a bien duré 20 minutes (1 prix sur 4). Celà signifie 620 km avec un vent de face. Le premier pigeon de Bas a volé 1.230 mpm. Le même jour, en Belgique, ils ont joué sur Argenton, environ 60 km plus court, Bart Geerinckx, le surhomme de Wommelgem, a gagné à Sint Job chez les vieux pigeons le 1er prix avec un pigeon qui a volé 1,194 mpm. A cette vitesse, Verkerk en avait 36. Cela signifie sur une plus grande distance et avec un vent de face. EGALEMENT Cela rappelle le concours de Ruffec en 2017, qui se déroula le même jour que Brive en Belgique. Les distances étaient à peu près les mêmes. Bas avait tout un pannier à une vitesse supérieure à celle du vainqueur national en Belgique. Bas a réussi à constater dix pigeons presque en même temps. C'était un vol de 750 km. L'homme a des bons pigeons, mais aussi bons que les résultats comparatifs le suggèrent ? Hmm. CLARIFICATION

Parce qu'il y a autre chose bien sûr. Et cela explique peut-être les différences de vitesse avec les colombophiles belges le même jour. Ces vols " nationaux " NPO néerlandais sont lâchés au niveau provincial, alors que les Belges ont des lâchers massifs. La conséquence évidente est que les pigeons néerlandais restent ensemble plus longtemps. Et on sait que les pigeons volent plus vite quand les groupes sont plus grands. En d'autres termes, un groupe d'environ 20 pigeons volera beaucoup plus vite qu'une poignée de pigeons. FUTUR Ainsi, 24 (ou plus) des 80 colombophiles de la région de Gouda ont dû commencer à constater alors que Verkerk avait déjà 45 pigeons. A l'echelon Provincial beaucoup ont commncé à avoir des pigeons quand il en avait déjà 70 pigeons. Ils ne leur restait aussi plus beaucoup de temps parce que la compétition était ouverte depuis 20 minutes. Donc sur un vol de 620 km avec un vent de face. Tu jouerais à côté d'un tel homme. 70 pigeons descendirent et et atterrirent tous sur le " mauvais " colombier. Avec la météo des dernières semaines, nous avons vu partout et sur tous les vols des colombophiles avec d'énormes pourcentages de prix. Et..... bien sûr aussi beaucoup trop d'amateurs qui n'ont pas gagné le moindre prix. Ce sont les futurs colombophiles et le phénomène est une indication de ce à quoi ressembleront les concours de pigeons.

AUTRES SPORTS

Certains, avec une masse de (bons) pigeons, donnent déjà le ton. Les courses de pigeons sont en train de devenir lentement mais surement un sport de grands. Pour ainsi dire. Le grand nombre de pigeons n'est pas le vrai problème. Mais le grand nombre de bons pigeons !

De plus, l'image à l'avenir ne sera pas déterminée par les mateurs de 70 ou 80 ans, mais par les jeunes. M Huijsmans, C v d Wetering, L Vercammen, B Geerinckx, Florian Hendriks, J Roziers, U Lemmens, Ruud Bakker, etc. sont les pionniers de la nouvelle génération. Tous sont jeunes, enthousiastes, motivés, orientés vers un but et avec une énergie et un enthousiasme que les personnes âgées n'ont pas (ou plus). Il y a encore des personnes âgées au sommet, mais avec un fils ou un partenaire comme main droite.

FAIRE LE DEUIL ?

Faut-il pleurer devant cet état de fait ? Pas du tout. C'est une tendance que l'on ne peut pas arrêter de toute façon. J'ai vu un résultat de Noyon du groupement 'Langs de Nete'. 26 Pigeons en compétition, joués par 13 colombophiles. En Hollande méridionale, et ajoutez Oud Turnhout, vous êtes un petit joueur si vous engagez 26 coureurs. Ces grands sont l'image de l'avenir. Pas ces supermans avec leurs deux ou trois super pigeons.

ON PEUT LIRE

Nous avons donc fait une comparaison, mais il faut faire attention. Pour comparer la qualité, on regarde généralement la vitesse des Vainqueurs. C'est une erreur. Il faut regarder la vitesse des derniers prix. Même dans ce cas, vous ne devriez pas tirer des conclusions trop hâtives.

Par exemple, les frères V d Brande de Berlaar ont engagé UN pigeon ('Langs de Nete') il y a quelques semaines. C'était sur Noyon et il a gagné le 14ème prix contre 98 yearlings. Hmm', vous avez tendance à dire. C'est un prix moyen". Mais à cette vitesse, le pigeon aurait fait la tête dans le jeu des sociétés environnantes. Il aurait donc obtenu un meilleur coeficient ailleurs. Les as pigeons nationaux sont-ils aussi les meilleurs du pays ? Ce n'est pas le cas.

Pensez à ces as pigeons nationaux de vitesse qui volent dans les régions où les compétitions durent 'une éternité'. et où vous pouvez gagner un deuxième prix cinq minutes après le vainqueur. Et il y a plus d'exemples de ce genre que vous ne le pensez.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Rechercher par Tags
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
Logo Aviator's Loft - Racing pigeons - Pigeons voyageurs - Colombophilie - Beyers - Alimentation pigeons voyageurs - Racing pigeons food
PIR3 logiciel de Gestion de colombier
PIGEN pigeon genetique
mapp.jpg