400 Mélanges (3)

13 Nov 2018

400 Mélanges (3)

Reprinted with permission from the “Neerlands Postduiven Orgaan”

Written by: A Coolens

Translated in english by: Nick Oud

Re traduit en français par M.Maindrelle

 

 

 

PROTEINES

 

Une grande partie du corps des pigeons est constituée de protéines (15%). Puisque les protéines corporelles ne sont pas les mêmes que les protéines dans les aliments, nous devons accorder une attention particulière aux protéines fournies dans nos aliments. Les protéines sont indispensables pour tous les organismes vivants. Les protéines sont un groupe de substances qui ont une structure complexe (acides aminés) et de nombreuses variétés. Scientifiquement, les protéines diffèrent des glucides et des graisses car elles contiennent de l'azote (moyenne de 16%).


Dans un organisme vivant, les protéines du corps sont régulièrement décomposées et reconstruites. La demi-vie (le temps dans lequel la moitié de la protéine est renouvelée) est différente pour chaque protéine. Par exemple: pour les enzymes, la demi-vie est d'un à dix jours, pour la protéine musculaire, la demi-vie est d'environ deux cents jours. Lorsque l'alimentation est modifiée pour inclure une quantité souhaitable et une qualité de protéines, le corps peut réparer les protéines avec une demi-vie courte dans un très court laps de temps.


La principale fonction de la protéine est la construction et la formation de nouvelles cellules et tissus. Les animaux produisent des protéines pour le corps à partir d'acides aminés, qui sont libérés par les aliments pendant le processus de digestion. Les protéines corporelles sont développées à partir des divers acides aminés fournis par les aliments.


Les protéines sont formées par un certain nombre d'acides aminés. Certains acides aminés peuvent être produits par le corps, et ils n'ont pas à être fourni dans le régime alimentaire. Il existe vingt acides aminés différents qui peuvent être utilisés dans de nombreuses combinaisons pour former les différentes protéines. Parmi ces vingt acides aminés, il y en a dix qui sont nécessaires ou essentiels. Ce sont les acides aminés que le corps ne peut fabriquer lui-même et, par conséquent, qui doivent être fournis dans le régime alimentaire. La lysine et la méthionine / cystéine sont les deux acides aminés dont le pigeon a le plus de difficultés à trouver une quantité suffisante dans les aliments. Habituellement, ce sont les deux acides aminés qui sont insuffisamment apporté en quantité nécessaire pour l'oiseau. Ceux-ci sont appelés facteurs limitants.

 

Toutes les protéines ne peuvent pas être stockées dans le corps; Un approvisionnement régulier de ces protéines par l'alimentation est nécessaire. Les protéines qui fournissent tous les acides aminés essentiels nécessaires au corps dans les quantités appropriées sont appelées protéines à haute valeur biologique, elles sont en grande partie utilisées facilement pour fabriquer des protéines corporelles.


Le processus de décomposition et de reconstruction des protéines fournit habituellement une réserve d'acides aminés fluctuante. (Environ 1% du poids corporel) Les protéines servent de réserve d'énergie uniquement lorsque tous les glucides et les graisses ont été épuisés. La combustion des protéines en tant que source d'énergie utilise beaucoup d'oxygène et laisse de nombreux sous-produits toxiques derrière. Il est difficile pour le corps de les métaboliser. Avec des régimes riches en protéines, le pigeon doit utiliser la protéine comme source d'énergie, de sorte que le foie et les reins doivent travailler des heures supplémentaires pour débarrasser le corps des sous-produits nuisibles.


Les protéines sont plus nécessaires au moment de la reproduction, car le pigeon est l'un des animaux à la croissance la plus rapide, ce qui nécessite une bonne source de protéines pendant cette période afin d'assurer un développement adéquat des muscles et des organes. Les adultes ont besoin de moins de protéines, sauf pendant la mue, lors de la ponte des œufs et pendant la production de lait de jabot.


Après un vol très difficile, il peut être nécessaire de fournir des aliments riches en protéines, car, après que la graisse et le sucre ont été épuisés, le pigeon a pu brûler ses muscles comme source d'énergie. Les pigeons qui ont fourni un tel effort ont gagné une longue période de récupération pour reconstruire leur muscles et reconstituer leurs matières grasses et leur niveau de sucre.

 

Utilisation des protéines

 

La fonction des protéines dans la nutrition sportive semble être plus impliquée que ce qui est habituellement reconnu. Les protéines ne peuvent pas être stockées comme les graisses et les sucres. Une réserve de protéines n'existe pas réellement sauf sous la forme des puissants grand pectoraux.


La quantité de nourriture qu'un pigeon mange est réglementée par son besoin d'énergie. C'est pourquoi la nourriture énergétique que nous offrons aux pigeons doit être équilibrée par et la qualité et la quantité appropriée des protéines nécessaires et les autres produits nutritionnels requis. Non seulement la quantité de protéines, mais la présence des acides aminés essentiels et une variété appropriée des acides aminés sont déterminants dans l'alimentation. Une grande quantité de protéines inutiles dans l'alimentation est difficile à digérer. L'alimentation avec le type de protéines et la quantité appropriée est plus efficace et donne de meilleurs résultats.


La qualité de la protéine est déterminée par la quantité et la proportion d'acides aminés essentiels. Une protéine de haute qualité contient, pour une espèce animale particulière, les acides aminés essentiels indispensables dans la proportion nécessaire à cet animal. Le besoin d'acides aminés est différent pour chaque espèce animale. Si, un acide aminé particulier n'est pas présent en quantité appropriée dans l'alimentation, ou dans les réserves corporelles, la synthèse des protéines s'arrête. L'acide aminé consommé par l'animal ne peut plus être utilisé. Lorsque cela se produit, alors, par nécessité, plus de nourriture est consommée. L'oiseau mangera jusqu'à ce que la quantité et le type d'acide aminé présents dans son système permettent de reprendre la synthèse des protéines. Cela provoque une forte taxation du système digestif. Les glucides et graisses supplémentaires consommés entraînent également des résultats indésirables. Les acides aminés nécessaires à la synthèse des protéines sont appelés acides aminés de première intention. Pour les aliments riches en protéines, la méthionine / la cystéine sont les premiers acides aminés limitants. Pour les mélanges pauvre en protéine la lysine est le premier facteur limitant.


Un pigeon adulte, pas en mue, selon Brody et Scott a une exigence quotidienne d'environ 0,7 gramme de protéines. Pour remplacer cette quantité de protéines, si la protéine fournie a une digestibilité de 55%, l'oiseau a besoin de consommer 1,3 gramme de protéines par jour.


Pour le renouvellement des plumes, un pigeon nécessite des protéines supplémentaires. En moyenne, les plumes de pigeons représentent 6 à 7 % du poids corporel total. Les plumes sont constituées d'environ 80% de protéines. Selon Brody et Scott, un pigeon nécessite environ 55 grammes de protéines brutes pour renouveler toutes ses plumes.


Si nous connaissons la longueur de la mue et la période et la durée de la mue la plus importante, nous devrions théoriquement pouvoir calculer la quantité de protéines requise pour les différentes phases de la mue. En ce qui concerne la mue, la quantité de protéines nécessaires peut être évaluée à environ 4 grammes par jour. Cela doit être fourni par les repas quotidiens des oiseaux. En plus des protéines supplémentaires, la mue nécessite également des minéraux supplémentaires. Afin de fournir toutes ces exigences nutritionnelles, un mélange varié et de qualité supérieure est nécessaire.


De même, des protéines supplémentaires sont nécessaires pendant la saison de reproduction. Le jeune pigeon est l'une des espèces d'oiseaux à la croissance la plus rapide. Au cours des six premiers jours de vie, un pigeon nouveau-né passe d'un poids de naissance de 15 grammes à 110 grammes. La quantité de nourriture nécessaire varie entre le premier jour de vie, 5 grammes ou 35% de son poids corporel, le deuxième jour 12,5 grammes ou 70% de son poids corporel, le troisième jour 21 grammes ou 75% de son poids corporel.


Pour gagner un gramme de poids, le pigeonneau nécessite 1,3 gramme de lait de jabot pendant ses cinq premiers jours de vie. Par conséquent, le lait de jabot doit avoir un contenu nutritionnel très élevé. La composition du lait de jabot permet une croissance rapide. Il est composé de 14% de protéines, 8,5% de matières grasses, 74% d'eau et fr toutes les vitamines et minéraux nécessaires. La croissance rapide est possible en raison de la teneur en protéines du lait de jabot qui, à son tour, n'est possible que si les parents qui le produisent reçoivent une alimentation adéquate.


Faisons un rapide calcul. Au cours des six premiers jours de vie, un jeune pigeon pousse de 95 grammes. Pour chaque gramme de croissance, il faut 1,3 gramme de lait de jabot, soit un total de 125 grammes. À 14% de protéines dans le lait de jabot, le total nécessaire est de 17 grammes de protéines digestibles. Si un pigeon peut digérer environ 55% de la protéine brute dans son alimentation, nous devons fournir plus de 30 grammes de protéines. Y compris les besoins des parents, ceci répond à une exigence quotidienne moyenne de protéines brutes de 6,5 grammes.


Au sommet de la croissance, le jeune pigeon pousse de 20 à 25 grammes par jour. Pour assurer cette croissance rapide, il reçoit environ 30 grammes de lait de jabot contenant 4 grammes de protéines. En ce qui concerne leurs propres besoins, les parents ont besoin de 8,5 grammes de protéines dans leur alimentation. Pour les parents, un régime alimentaire normal ne fournira pas cette quantité de protéines. L'alimentation d'un régime légumineux additionnel (féverolles, pois , etc.) sera nécessaire.


La fonction du lait de jabot est donc de fournir une source de protéines hautement digestibles pour le pipant. La production de lait commence au cours de la dernière semaine d'incubation. Le lait de jabot produit pendant cette période est stocké pour être utilisé plus tard. La production de lait atteint son apogée lorsque le jeune a trois jours, ses besoins sont si importants, qu'à ce moment, les parents ne peuvent pas produire assez et les réserves sont utilisées en quelques jours. À ce moment, le régime des jeunes commence à passer du lait au grain. Il devrait être évident qu'à cette période, un mélange riche en protéines et varié dans sa composition est nécessaire.

 

( à suivre )

 

* * * * *

 

 

MAPP Vitality

 

Il s'agit d'un complexe de vitamines, acides aminées, d'oligo-éléments et de substances aromatiques visant à équilibrer la ration de graines et de répondre au besoin du pigeon lors des périodes très exigeantes telle que la mue, l'élevage et la croissance des pigeonneaux.

 

Grâce à sa teneur en acides aminés soufrés, MAPP Vitality favorise la production et le renouvellement du plumage.

 

Dès lors l'utilisation chez les pigeonneaux (renouvellement des plumes de couverture) et durant l'élevage  (production du plumage du pipant principalement entre le 6° et le 15° jour ) est vivement recommandée. Le juste équilibre de la composition du MAPP Vitality ssure un développement harmonieux des pigeonneaux.

 

Lors du sevrage les pigeonneaux recevant du MAPP Vitality présentent une plume épaisse et soyeuse.

 

La composition unique de MAPP Vitality soutient la condition du pigeon et stimule le système immunitaire et digestif.

 

MAPP Vitality peut être associé avec FORMPLUS dans l'eau de boisson.

 

Utilisation : Distribuez 10 ml par litre d’eau de boisson pendant 7 jours, puis 3 jours par semaine, sur les graines le dosage est de 15 ml/kg

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Empoisonnements

May 22, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

May 22, 2020

April 29, 2020

Please reload

Rechercher par Tags