400 Mélanges (5) et fin

400 Mélanges (5) et fin

Reprinted with permission from the “Neerlands Postduiven Orgaan”

Written by: A Coolens

Translated in english by: Nick Oud

Re traduit en français par M.Maindrelle

Moins de mélanges

Étrangement, la grande variété de mélanges était initialement conçue pour rendre la vie plus facile aux amateurs, mais maintenant, avec cette multitude de mélanges, les fabricants d'aliments prêchent constamment des non sens . Personne n'est devenu champion parce qu'il donne une marque particulière de nourriture. Aucun fabricant ne peut prouver que les pigeons nourris avec leur alimentation particulière se comportent mieux. Maintenant qu'ils utilisent les vainqueurs de grandes courses dans leur publicité, ils sont seulement à un petit pas de revendiquer que leur mélange a gagné la course. Les croiriez-vous?

Le fabricant moyen offre à sa clientèle un choix d'environ 15 mélanges. La plupart des amateurs se contentent de 3 types de mélange tout au long de l'année. Il va sans dire que, en diversifiant autant les mélanges, ils peuvent en recommander un plus que l'autre. De tous les mélanges que nous avons étudiés, la variation du contenu énergétique du plus haut au plus bas montrait une différence de 9% (les mélanges dessert et les granulés n'ont pas été inclus). Les mélanges les plus variés ont montré moins de différences dans leurs nutriments totaux. Les modifications importantes de la teneur en éléments nutritifs d'un mélange ne peuvent être réalisées que par une seule facette , par exemple en ajoutant du maïs supplémentaire ou des graines de colza. Ceux-ci peuvent facilement augmenter l'énergie totale consommée par le pigeon. Une plus grande variété de céréales et de semences dans un mélange affecte également la quantité de protéines. La composition de l'alimentation doit correspondre aux exigences des protéines pour une saison particulière, alors que l'équilibre des acides aminés et la surcharge de l'organisme doivent également être pris en compte. Ce n'est pas trop difficile, car la différence relative dans la teneur en protéines entre le mélange le plus léger et le mélange le plus lourd est excellente, la plus élevée à 160 grammes/kg et la plus basse à 100 grammes/kg.

A l'aide de programmes et d'ordinateurs, le fabricant peut calculer la composition la plus idéale pour chaque mélange. En entrant les composants nutritionnels requis pour chaque mélange, le programme peut calculer rapidement les constituants nécessaires d'un mélange pour fournir les éléments nutritionnels appropriés. Mais pour des raisons autres que la nutrition, le fabricant ajuste parfois le mélange. Les petites graines sont souvent exclues du mélange car elles ne se mélangent pas uniformément et tombent rapidement au fond du sac à travers les grains plus gros. Pour le client, un mélange doit également être agréable à l'œil. Simplement en raison de l'attrait visuel, pour le rendre vendable, le fabricant doit ajuster le mélange en s'éloignant de l'idéal. Il doit enlever ou ajouter des céréales et des semences. Le résultat est un mélange qui contient plus ou moins les nutriments requis. Lors d' un test, un certain nombre de colombophiles ont été invités à choisir le mélange qui était le meilleur pour leurs besoins. Dans tous les cas, le mélange non choisi, c'est-à-dire le mélange le moins visuellement attractif, était tout aussi nutritif et, dans la plupart des cas, était aussi moins cher que celui choisi. L'œil n'est pas toujours le meilleur juge. Le simple est souvent à la base du bon. Il y a beaucoup à dire pour garder les mélanges saisonniers au plus simple. En réalité, il n'y a que trois aliments à rechercher, un mélange riche en protéines pour l'élevage et la mue, un mélange riche en énergie pour les concours et l'hiver et un mélange de repos ou de maintenance à utiliser entre les phases mentionnées ci-dessus. En limitant le nombre de mélanges, l'alimentation devient davantage un jeu de "nourrir plus ou moins".

Les firmes d'alimentation animale devraient fournir à leurs clients le contenu nutritionnel des aliments qu'ils vendent. C'est à dire le contenu énergétique et protéique, etc. Elles devraient également mettre à la disposition de leurs clients un programme complet d'alimentation pour toute l'année.

Utilisez un système

Nourrir correctement est souvent davantage une question de donner les quantités appropriées, plutôt que de choisir un mélange particulier d'une marque particulière. Nourrir correctement est difficile, surtout lorsque les besoins de chaque pigeon pris individuellement sont difficiles à déterminer. C'est pourquoi, lorsqu'on nourrit, chaque pigeon choisira un menu légèrement différent. Chaque jabot est rempli différemment, un avec plus de maïs et l'autre avec plus d'un autre graine. Il n'y a aucune différence si les pigeons sont alimentés avec une gamme étroite de grains. Le régime d'alimentation est plus important que la composition du mélange.

La difficulté vient du fait que chaque pigeon, le même jour, va réaliser une course différente, en résistant à l'épreuve différemment et en rentrant au colombier dans un état différent. De semaines en semaines, pas même deux courses seront les mêmes. La distance, le vent, la couverture nuageuse, la clarté, la température, l'humidité, les couches d'air, etc., modifient la longueur et la difficulté d'un vol, ce qui affecte les réserves nécessaires. Si un oiseau pouvait livrer sa «boîte noire» quand il arrive au colombier, alors le colombophile aurait une idée de la façon de gérer ce pigeon en particulier. Malheureusement, le pigeon ne peut pas nous livrer ces informations. La connaissance, un bon système et une compréhension de nos athlètes ailés peuvent nous donner un grand avantage.

La régularité est toujours nécessaire. La modification intempestive des mélanges et de l'heure du repas sont des exemples d'événements qui peuvent affecter le métabolisme. Le suivi d'un système est donc une nécessité, car il empêche ou, du moins, réduit l'incohérence. En réalité, en examinant tous les systèmes et méthodes disponibles, on peut seulement conclure qu'avoir un système est plus important que la nature même de ce système.

Conclusion

Les aliments pour pigeons et l'alimentation ont beaucoup changé avec le temps. Dans les livres anciens, on pouvait lire des mélanges avec 70% de légumineuses. Logiquement, à ce moment-là, on entendait régulièrement parler de maladies liées à cette alimentation trop lourde. Aujourd'hui, pas plus de 35% de légumineuses sont fournies et seulement quand il y a des jeunes dans le nid. La croissance de nos pigeons aujourd'hui est aussi bonne que dans les années passées et la santé globale est meilleure. La réponse réside dans la quantité de nourriture donnée. La composition et la manière d'alimenter sont principalement apprises grâce à nos expériences partagées. On nous offre également de nombreux sous-produits, des bons produits et bien sûr aussi de nombreux sous-produits inutiles.

Par ailleurs tout ce qui se faisait dans le passé n'était pas totalement mauvais. Les circonstances ont considérablement changé. On pourrait citer le colombier, les méthodes de vol, les courses plus fréquentes et les distances. Grâce à l'expérience, nous avons appris que l'on doit nourrir différemment d'un colombier à un autre. Les colombiers chauds et secs nécessitent une nourriture plus légère et en quantité moindre que les colombiers humides et froids.

La quantité de soleil et de vent fait certainement une différence. C'est pourquoi tout le monde doit chercher son propre mode d'alimentation, et sa propre quantité d'alimentation. Les principes principaux sont les mêmes pour tous les colombiers et pour tous les oiseaux.

Il y a quelque temps, aux États-Unis après des années de discussion et d'étude, l'utilisation d'hormones était autorisée pour augmenter la production de lait dans l'industrie laitière. Cela concerne les exploitations agricoles avec des centaines de vaches. Les petits agriculteurs ont montré que grâce à des méthodes naturelles, les vaches peuvent produire de grandes quantités de lait. Ce n'est pas seulement la génétique et l'alimentation qui influencent la production supérieure. La manière dont l'agriculteur gère ses vaches influence de façon importante le comportement et la performance de son troupeau.

Quelques exemples: en Angleterre, le propriétaire de dix fermes laitières a remarqué que lorsqu'un nouveau gérant reprenait une ferme, il y avait parfois de grosses fluctuations dans la production laitière, alors que tous les autres facteurs de gestion changeaient très peu ou pas du tout. Curieux, il a organisé une étude psychologique de ses ex-managers. À partir de cette étude, il semble que les responsables qui réussissaient une production de lait supérieure étaient plus proches des animaux. Cela a montré que le comportement du gestionnaire peut entraîner un bétail plus calme au moment de la traite et conduire à une production plus élevée.

Dans une publication sur le comportement et le bien-être des vaches laitières, il semble que l'agriculteur qui marche quotidiennement parmi son bétail pendant dix minutes , les touche pendant deux minutes et leur parle pendant quatre minutes, reçoit cinq cents litres supplémentaires de lait par tête et par an. Il s'agit d'une augmentation de performance de 5%. Une réponse scientifique est difficile à trouver, mais un comportement calme avec les animaux et quelques événements inattendus, confèrent à l'animal la confiance et la tranquillité. Quand un animal se sent à l'aise, cela se traduit par une meilleure production ou une meilleure performance.

Deux ans de suite, aux Pays-Bas, la production laitière la plus élevée a été obtenue par un fermier avec une petite exploitation. Sa performance devançait de la tête et des épaules le reste de la Hollande. Ses résultats ont été atteints sans aliments spéciaux ou reproducteurs coûteux. La ferme est loin des standards de condition idéale. Pour atteindre cette production et la maintenir, le fermier prend toujours le temps nécessaire pour son bétail. Quand les vaches sont dans le pâturage, il marche toujours parmi elles pendant quinze minutes. Il ne poursuit jamais ses vaches; Il leur permet toujours de définir leur propre tempo. Elles savent sans aucun doute qu'il est quelqu'un dans lequel elles peuvent avoir confiance, dit-il. Il souligne que lorsqu'il est nécessaire de donner une injection à une vache pour une raison ou une autre, elle reste tranquillement à ruminer , alors qu'il fait l'injection. Il dit qu'il tente toujours de garder ses animaux hors des situations stressantes. Il croit que le moment où l'animal est stressé, la production diminue. Si l'agriculteur fait la traite ou nourrit à des horaires différents, il produit un stress masqué qui se traduit par une production plus faible.

Naturellement, ce qui précède ne sont pas les seules raisons pour des performances remarquables. Mais, ce qui est clair, c'est que le comportement dirigé des animaux par l'éleveur entraîne une production plus élevée et une meilleure performance des animaux. Passer du temps avec l'animal crée non seulement la confiance, mais il présente d'autres avantages. On sait quand les animaux agissent différemment et pourquoi. On sait que l'animal réagit positivement ou négativement, on peut dépister le problème le plus tôt possible et répondre de manière appropriée.

Sachant que ce comportement amical des animaux provient du caractère de l'amateur, il est très possible que bien jouer avec les pigeons réside principalement dans le comportement du colombophile. C'est dommage pour les amateurs qui recherchent toujours le succès en achetant de nouveaux pigeons. Pour réussir, un colombophile doit d'abord chercher des réponses dans sa propre relation avec ses pigeons. Peut-être que l'achat de sujets coûteux ou l'obtention de pigeons de qualité chez les meilleurs amateurs ont un effet psychologique en nous faisant modifier notre comportement lorsque nous sommes parmi les nouveaux arrivants ? Cela produira en soi de meilleurs résultats.

Le bien-être de nos pigeons est important. Un amateur supérieur peut attribuer son succès principalement à sa compétence en tant que manager. Ce qui nécessite de prendre le temps nécessaire au colombier et pour les soins des pigeons, de nourrir de manière appropriée, d'apprendre les différents caractères de ses oiseaux, surveiller les perturbations dans l'ordre hiérarchique, apprendre les bonnes méthodes de motivation, faire des choix de sélection éclairés. Etc. De mon point de vue, ce sont ces choses qui séparent les meilleurs amateurs des autres. Une chose sur laquelle nous devrions tous réfléchir.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Rechercher par Tags
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
Logo Aviator's Loft - Racing pigeons - Pigeons voyageurs - Colombophilie - Beyers - Alimentation pigeons voyageurs - Racing pigeons food
PIR3 logiciel de Gestion de colombier
PIGEN pigeon genetique
mapp.jpg