Effets de la vaccination contre la paratyphose

9 Dec 2018

 

Effets de la vaccination contre la paratyphose

Dr Wim Peters

Trad M.Maindrelle

 

 

 

Si je vaccine mes pigeons contre la paratyphose pendant la saison des courses, combien de temps devrais-je attendre avant de recommencer à jouer? Chaque année, j'ai vacciné les voyageurs et j'ai remarqué que leur condition s'améliore visiblement, et que leurs résultats sont également meilleurs après la vaccination.

Une question très simple à laquelle il est terriblement difficile de répondre. C'est ce qui rend la biologie si belle et tout aussi compliquée.

 

Je suis plutôt surpris que vous constatiez une telle différence après la vaccination. Cela ne devrait pas être le cas, car le vaccin n'améliore que l'immunité contre l'infection à la salmonelle. Il pourrait y avoir une autre raison cependant, que le système immunitaire général du pigeon soit en fait stimulé par un produit chimique que les fabricants incluent dans le vaccin. Cependant cela me surprend que cela fasse une différence visible.


Un effet négatif après l'utilisation du vaccin contre la paratyphose n'est connu que si les pigeons sont déjà infectés. Les pigeons qui ne sont pas déjà infectés ne devraient pas mal réagir. Le temps nécessaire à une forte immunité pour se développer est d'environ trois semaines, ce qui devrait théoriquement être le temps d'attente nécessaire avant de commencer à jouer. Cependant si vous êtes déjà dans la saison des concours j'imagine que 7-10 jours sont suffisants.


Vous avez peut-être déduit de ce qui précède que je ne suis pas très désireux d'utiliser le vaccin et l'utiliser uniquement pour protéger les pigeons non infectés dans un colombier où un problème existe déjà. Je crois à la prévention de l'infection autant que possible par les moyens plus naturels de l'acidification et l'utilisation des probiotiques et des prébiotiques. En outre, il me semble que les conditions dans certaines parties du monde ne sont pas aussi favorables aux infections par les salmonelles que dans d'autres. Cela influencerait grandement la décision d'utiliser ou non un vaccin.


Dans le cas de la vaccination contre la paratyphose, une forte immunité devrait se développer après environ trois semaines, c'est donc le temps de pause théorique avant de pouvoir commencer à jouer les pigeons.

 

Dr Wim Peters


Remarque


Nous pouvons toujours voir que la biologie est belle - et tout aussi compliquée. Un phénomène peut être un problème grave dans un colombier, mais seulement une simple manifestation dans un autre, et peut-être même une manifestation utile. Comment est-ce possible?


En biologie, tout a des avantages et des inconvénients - et ceux-ci dépendent de la qualité et / ou de la quantité du problème. Si les avantages sont plus grands, l'événement est dit utile - sinon, on dit qu'il est nuisible. Si une vaccination peut être avantageuse pendant la période de compétition, alors cette vaccination doit présenter plus d'avantages que d'inconvénients. Laissez-nous les examiner!

 

Une vaccination peut-elle être avantageuse? Bien sûr: nous les utilisons parce que les vaccins protègent nos pigeons contre beaucoup de maladies contagieuses nocives - sinon nous ne les utiliserions pas. En attendant, comme nous le savons, chaque inoculation a des effets secondaires - le virus ou la bactérie inoculé impose une charge à l'organisme.

Cependant, le degré de la charge dépend toujours de toutes les autres circonstances, pas seulement du vaccin. Par exemple, cela dépend de l'âge des pigeons et de l'âge auquel ils ont reçu leur première vaccination contre la maladie en question. Comme le montrent nos propres expériences, quand nous avons vacciné des sujets plus âgés qui n'avaient pas reçu le même vaccin lorsqu'ils étaient jeunes (en utilisant un vaccin puissant et polyvalent), des réactions négatives apparaissaient incontestablement: apathie, dépression, voire des symptômes plus graves, voire la mort. Ces effets secondaires négatifs n'ont pas été observés avec des spécimens qui avaient été vaccinés avec le même vaccin à un jeune âge, aussi! Cette observation pourrait être encore plus vraie dans le cas d'un vaccin «faible», monovalent et tué.

Pascal Lanneau écrit dans ce livre: "L'expérience nous a montré que les pigeons qui sont vaccinés très tôt contre le paramyxovirus (à l'âge de 3 semaines) semblent également avoir une plus grande résistance, par exemple à l'adénovirose.


Il n'y a bien sûr aucune certitude que vous n'aurez aucun problème avec toutes les autres maladies, mais nous voyons tous un effet très positif sur l'immunité des pigeons s'ils ont été vaccinés très jeunes! "


Cela peut sembler étonnant au début, mais je pense que nous pouvons en soupçonner la cause. Même une colonie soigneusement isolée du monde extérieur sera régulièrement infectée, et plus souvent qu'on ne le pense: par le vent, les oiseaux sauvages, les vêtements de l'amateur, ou peut-être une chaussure de visiteur. Mais il n'est pas négligeable de constater à quel point ces afflux d'agents infectieux se produisent régulièrement et, plus important encore, combien de pathogènes les diverses infections introduisent dans la colonie.


Nous pouvons illustrer le problème à l'aide d'un exemple: si, par un agréable après-midi d'été, trois guêpes volent accidentellement à travers la fenêtre de la pièce, nous ne paniquons pas, mais gérons confortablement. La situation est bien différente s'il y en a trois cents ... De la même manière, les corps des pigeons peuvent facilement surmonter les pathogènes qui apparaissent rarement et en petites quantités; en effet, ces petits agents pathogènes 'flottants'  sont même utiles pour maintenir en éveil le système immunitaire des pigeons, dans un état de préparation «incontrôlé». Je pense que nous pouvons nous référer aux bactéries tuées du vaccin comme des petits pathogènes 'flottants'. En effet, ils ne peuvent pas causer de maladie du tout, mais ils stimulent un peu le système immunitaire. Le résultat de ceci est très utile du point de vue de l'état général de santé du pigeon - nous pourrions également dire que le système immunitaire du pigeon est rafraîchit par les antigènes des bactéries tuées présents dans un vaccin.

 

Wim Peters écrit: Un effet négatif après l'utilisation du vaccin contre la paratyphose n'est connu que si les pigeons sont déjà infectés. Les pigeons qui ne sont pas déjà infectés ne devraient pas mal réagir. »D'après sa question, nous savons que le colombophile vaccine ses pigeons chaque année, ce qui laisse supposer que son pigeonnier a un bon état général de santé. Ainsi, après la vaccination, l'état des pigeons devrait s'améliorer considérablement et leurs résultats s'améliorer également.

 

Il n'y a pas de 100% en biologie, une gestion cohérente des colombiers peut être gage de réussite même si elle contient des éléments inhabituels.


 

Please reload

Posts à l'affiche

Empoisonnements

May 22, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

May 22, 2020

April 29, 2020

Please reload

Rechercher par Tags