Le régime de graines sèches

Le régime de graines sèches et

sa supplémentation pour améliorer la santé par le Dr Colin Walker

BSc, B.Sc.V., MRCVS, MACVSc (santé aviaire)

trad. M.Maindrelle

Les connaissances concernant la nutrition des pigeons progresse chaque année. Il y a trente ans, quand j'ai commencé à jouer, il n'était pas inhabituel pour de nombreux amateurs de nourrir juste avec des pois et du blé. Il nous semble maintenant surprenant que les amateurs pouvaient penser qu'un régime alimentaire composé d'un, deux ou même trois graines pouvait fournir une alimentation complète. Nous savons maintenant qu'il est pratiquement impossible de fournir tous les éléments nutritifs que les pigeons exigent avec un seul régime de graines sèches, même si la variété de grains de donnée est assez grande. Une mauvaise nutrition supprimera la capacité de l'oiseau à résister à la maladie, la croissance des jeunes sera compromise, les efforts prolongés ou la convalescence après une maladie et diminuera les performances de reproduction. Toutefois, il convient de rappeler que ce que vise l'amateur ne s'agit pas simplement d'éviter tout problème de santé mais il veut le meilleur régime possible pour que ses oiseaux soient à leur meilleur niveau pour les compétitions. Les graines forment la base d'une alimentation équilibrée et sont une sources de protéines, de glucides et de lipides. Cependant, toutes les graines sont déficientes en certains nutriments essentiels. Par exemple, la vitamine B12 est faible ou absente de presque toutes les matières végétales. C'est vraiment une réalité que l'amateur éclairé se rend compte qu'un régime de graines sèches ne peut pas fournir l'alimentation optimale pour ses pigeons, et qu'il doit fournir des suppléments appropriés à son avantage. Il y a beaucoup de potions de basse-cour qui, malheureusement, se sont glissées dans l'utilisation et qui sont relativement inefficaces. Cependant, il est intéressant de noter que certains des vieux suppléments font beaucoup de bien. Le choix des suppléments est particulièrement difficile car il est important que, non seulement ils s'ajoutent à la nourriture, mais qu'ils se présentent dans une forme que le pigeon mange volontiers. Un oiseau de course va à difficilement manger un repas qui est vraiment bon pour lui, mais n'a pas bon goût. Comme mentionné ci-dessus, bien que la vitamine B12 soit faible ou absente de presque tous les grains il se trouve dan la levure de boulanger ou de bière (avec de nombreux autres oligo-éléments). Il y a aussi un certain nombre de suppléments d'excellente levure stérile inactivée excellente qui ne contiennent pas de contaminants qui se trouvent dans d'autres types de levures (par exemple la levure ID de la Société du pigeon australien).Les pigeons aiment le goût de la levure et c'est devenu un complément utile. Dans les grains utilisés dans la plupart des mélanges, les vitamines suivantes sont généralement limitées, en plus de la vitamine B12 déjà mentionnée: la vitamine A, la riboflavine, la niacine, l'acide folique, la vitamine K et la vitamine E. La plupart des acides aminés qui sont également limités dans la plupart des graines sont la lysine, la méthionine et le tryptophane. Les minéraux susceptibles d'être en quantité limitée sont le calcium, le manganèse, le sodium et, dans certains cas, le cuivre, le zinc, l'iode et le sélénium. Alors comment peut faire le colombophile pour ajouter à l'alimentation de ses oiseaux afin de la rendre plus équilibrée et nutritive? J'ai listé ci-dessous quelques sources pratiques d'éléments nutritifs qui sont en quantité faible dans les mélanges de graines. Vitamine A. Trouvée dans les légumes verts comme les épinards, les bettes et les carottes. Les pigeons aiment une assiette de légumes verts mélangés hachés et certains vont même manger les carottes coupées en dés. Un jus de carotte dilué peut également être placé dans l'abreuvoir. Il n'y a aucun risque de surdosage ici du fait que la vitamine A se trouve uniquement dans sa forme précurseur que le corps n'absorbe pas pour le convertir en vitamine A si cela n'est pas nécessaire. Il convient de noter que l'huile de foie de morue contient également de bons niveaux de vitamine A. L'huile de foie de morue, cependant, contient également la gizzerine, qui est associée aux ulcères d'estomac. Cette huile peut également conduire à une carence en vitamine E, si on la laisse rancir, ce qui est rapide lorsqu'elle est exposée aux rayons du soleil, par exemple si elle est mélangée tôt dans la journée plutôt que d'être préparée immédiatement avant le repas. La riboflavine. Trouvé dans la levure. Je recommande une levure sèche inactivée (stérile) ajoutée après avoir humidifié le grain avec une huile de graines. La Niacine. On la trouve également dans les produits de levure. Toutefois, une graine qui contient de bons niveaux de niacine est de tournesol. Il faut toutefois être prudent à la fois dans l'approvisionnement et le stockage des graines de tournesol car elle est très sujette à la contamination fongique. L'acide folique. Présent aussi dans les produits de levure, mais également dans le germe de blé. L'huile de germe de blé est excellente pour humidifier le grain, ajoutée généralement au taux de 0,5 - 1 ml par kilogramme de grain. Cette huile peut être utilisée pour coller une levure en poudre au grain. Le résultat est un repas particulièrement nutritif. Je sais que mes propres pigeons reconnaissent le son de ce mélange lorsqu'il est mélangé dans leur seau d'alimentation et ils commencent à agir comme des enfants en attente de sucettes. La plupart des meilleures huiles revitalisantes sont à base d'huile de germe de blé, par exemple l'huile Polyseed. La vitamine B12. Comme mentionné, également présente dans les produits de levure. La Vitamine K. Il existe deux sortes de vitamine K produite naturellement; la vitamine K1, qui se trouve dans les légumes verts, et la vitamine K2, qui est produite par les bactéries normales dans l'intestin. Les niveaux de vitamine K2 peuvent devenir faible après un traitement antibiotique si les probiotiques ne sont pas utilisés ou si les pigeons ne sont pas autorisés à manger leurs excréments. Vitamine E. Trouvée dans les huiles végétales. La lysine, la méthionine et le tryptophane. On les trouve tous dans les produits de levure et d'huile de germe de blé. La lysine est également présente dans les légumineuses, comme les pois. Dans les mélanges de grains contenant 30% ou plus de pois, la carence dans ces acides aminés n'est pas une préoccupation. Calcium. Trouvé dans une gamme de grits mous, à savoir ceux qui sont dissous dans le gésier, tels que les seiches, les coquillages et le calcite. Du mélange de grit +/- du minéral rose doit toujours être mis à disposition des pigeons. Le Sodium. Trouvé dans le sel. Disponible dans certains grits et les minéraux roses. S'ils sont nourris seulement de graines, les pigeons deviendront voraces pour le sel et quand un supplément de sel leur est accordé ils le mangeront avec appétit. Cela peut conduire à une déshydratation si l'eau n'est pas disponible à volonté. La recommandation est que le sel forme environ 0,1% du régime alimentaire des oiseaux. Les meilleures marques de minéraux rose sur le marché contiennent ce niveau, par exemple, la poudre PMV, qui contient 11 g pour 1 kg. Ces suppléments devraient être disponibles en permanence pour éviter les carences. Le manganèse, le cuivre, le zinc et le sélénium. On les trouve tous dans les produits à base de levure. L'iode. Le niveau de l'iode dans les graines est directement corrélé aux niveaux d'iode dans le sol où la graine a été cultivée. Le niveau d'iode dans de nombreux sols en Australie est très faible. L'iode se trouve dans la levure ou peut être donné en complément dans l'eau. Pour ce faire, diluer 2 ml de soluté de Lugol dans 30 ml d'eau pour faire une solution concentrée. Puis ajouter 4 gouttes de cette solution concentrée à chaque litre d'eau potable. Il va sans dire qu'une bonne qualité de mélange de grits doit toujours être à la disposition des oiseaux pour fournir non seulement ces derniers mais les autres minéraux.

La récolte annuelle

Une considération importante dans l'alimentation concernant les céréales est la récolte annuelle. Les graines se développent au printemps et sont récoltées une fois par an, conduisant à un cycle progressif de grains plus vieux plus jusqu'à la prochaine récolte. À un certain moment donc au cours de l'année, au moins une partie des graines a un an ou plus. Les nutriments qui sont les plus touchés par le vieillissement sont les vitamines qui perdent leur activité en raison de l'oxydation et les graisses, qui deviennent rances. Ce processus de vieillissement peut conduire à une diminution de la concentration en éléments nutritifs. De la même façon le niveau d'un grand nombre d'autres micronutriments se réduit avec le temps. Cette réduction peut être limitée par la baisse de la température et de l'oxygène dans l'environnement de stockage. Ceci peut être réalisé en remplissant les bacs de céréales à raz bord avant de sceller le couvercle avec du ruban adhésif puis en stockant l'ensemble dans un endroit frais. Souvent, malgré ces mesures, les niveaux de micronutriments deviennent faibles. Pour se prémunir contre la carence, une boisson multivitaminée complète soluble dans l'eau peut être mise à la disposition des oiseaux périodiquement et des minéraux roses doivent être toujours disponibles.

Il est non seulement vital pour atteindre la forme de course que le régime alimentaire des oiseaux fournisse tous les nutriments dont ils ont besoin, mais également qu'il apporte des protéines et des lipides au niveau correct. Tous les régimes de graines ont tendance à être riches en matières grasses, mais pauvre en protéines. Cela peut conduire à l'obésité car les oiseaux mangent pour satisfaire à la fois leurs besoins en énergie et en protéines. Le bon niveau de protéines dans le régime alimentaire d'un pigeon voyageur pendant la saison de course est d'environ 12% et le niveau correct de matières grasses est d'environ 4%. Il existe de nombreux régimes variés recommandés et certains de ceux-ci fournissent de manière significative les différents niveaux de graisses et de protéines. Ceux-ci semblent bien dans à court terme, mais pour la santé à long terme le niveau moyen dans le régime alimentaire devrait se rapprocher le plus possible de ce qui précède. Les différents régimes ont été développés dans mon livre, «Flying Vet's Pigeon Health & Management ». Si le niveau de protéines dans l'alimentation est trop faible, l'activité enzymatique normale et l'activité hormonale ne peut pas se produire, la guérison et la récupération sont retardés, et les muscles, les os et la croissance des plumes ne peuvent pas se dérouler normalement. Si l'alimentation est trop riche en protéines, ceci met une charge de travail accrue sur les reins, qui peut être fatale. Dans un cas, à ma clinique, les pigeons d'élevage ont commencé à mourir. L'enquête a révélé qu'ils étaient morts d'insuffisance rénale. L'amateur avait nourri exclusivement avec des granulés pour dinde (30% de protéines) pendant plus de 6 mois. Le grain à base de protéines le plus utilisé est le pois. Les pois contiennent 20 - 25% de protéines et s'ils sont le seul type de grain protéine utilisé, et représentent 35 - 40% de la ration alimentaire, ils offriront un niveau de protéines correct. L'excès de graisse dans l'alimentation conduit à l'obésité, alors que, parce que les graisses sont nécessaires comme source d'énergie, des niveaux trop faibles de graisse conduisent à une perte de poids, une mauvaise croissance et réduisent la résistance aux maladies. La répartition des différents types de céréales dans le mélange pour fournir des niveaux adéquats de protéines et de matières grasses non seulement pour la santé mais aussi pour correspondre à la quantité de travail, de sorte que le poids et la mise en forme soient corrects pour gagner est difficile et a également été discutée dans mon livre. En règle générale, cependant, je recommande un régime alimentaire de base pour les concours de 30-40% de pois, le reste étant à parts égales (soit 15%) de, maïs, sorgho, blé et de graines de carthame. A cela s'ajoute une à deux poignées de petites graines mixte (millet, alpiste, lin..) par seau de 12 litres. Évidemment, il ne manque pas de possibilités de substitution et par exemple une partie des pois peut être remplacée par des vesces, qui ont environ 35% de protéines, mais le niveau des pois devra être réduit pour éviter que le niveau de protéines ne devienne trop élevé. Pour l'élevage, une teneur en protéines d'environ 18% est recommandée. Ceci peut être réalisé simplement en augmentant le pourcentage de pois, les haricots (25% de protéines) ou les vesces. De nombreux amateurs à succès reconnaissent que les suppléments sont bénéfiques et les suivants sont recommandées: Des solutions multi-vitaminées / minéraux spécialement conçues pour les pigeons au moins une journée par semaine dans l'eau de boisson Des minéraux et du grit rose équilibré (contenant à la fois des grains durs et mous) toujours disponibles Une huile à base de germe de blé avec de la levure sur les graines deux ou plusieurs fois par semaine Des légumes verts hachés et des dés de carottes (ou du jus de carotte dilué dans l'eau un jour par semaine) D'autres suppléments peuvent aussi avoir des avantages. Certains des thés disponibles dans le commerce ne contiennent pas seulement des micronutriments, mais aussi naturellement des acides qui aident à protéger l'intestin de la maladie. Il convient de noter qu'il n'existe pas d'intérêt à fournir un mélange correct de graines si les oiseaux sont ensuite nourris avec des trémies. Il est faux de penser que les pigeons savent ce dont ils ont besoin et ne mangent que ce dont ils ont besoin. Beaucoup d'oiseaux, si on leur offre un mélange libre service, sur-sélectionnerons certains graines qu'ils préfèrent, en particulier les céréales à base d'huile tels que huile de carthame et les arachides. La sélection d'un plus grand nombre de grains fausse le régime équilibré prévu. En outre, un régime alimentaire qui contient en excès des graines à base d'huile fournit, certes, un apport en protéines raisonnable mais également beaucoup de gras, ce qui fausse l'équilibre des acides aminés. Un tel régime est également très faible en calcium et peut interférer avec l'absorption des vitamines liposolubles. Un régime pauvre signifie que les pigeons seront plus sensibles aux maladies, auront de mauvaises plumes, de faibles performances à la reproduction et, bien sûr, des performances sportives médiocres. La fourniture d'une alimentation complète et équilibrée permettra d'optimiser les performances du pigeon de compétition..

Dr. Colin Walker BSc. BVSc. MACVS (Avian Health)

Melbourne Bird Veterinary Clinic

Australia

Posts à l'affiche
Posts Récents
Rechercher par Tags
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
Logo Aviator's Loft - Racing pigeons - Pigeons voyageurs - Colombophilie - Beyers - Alimentation pigeons voyageurs - Racing pigeons food
PIR3 logiciel de Gestion de colombier
PIGEN pigeon genetique
mapp.jpg