Programme de soin post-sevrage - 4 - 8 semaines d'âge

3 Jan 2019

Programme de soin post-sevrage - 4- 8 semaines d'âge

 

par le Dr Colin Walker

B.Sc. B.V.Sc. M.A.C.V.S (santé aviaire)

© Traduction Martial Maindrelle

 


 

Objectif principal: permettre une exposition contrôlée aux organismes des maladie afin que les jeunes puissent développer une forte immunité naturelle. Ceci est réalisé en fournissant un environnement sans stress et en évitant l'utilisation de médicaments autant que possible.

L'utilisation systématique de médicaments pendant cette période doit être évitée. Pendant les premières semaines après le sevrage, les pigeonneaux sont exposés à toute une gamme d'organismes potentiellement nuisibles. Un jeune dans un colombier bien géré, toutefois, ne devient pas malade, mais plutôt à travers cette exposition développe une immunité vis à vis de ces organismes. Pour autant que les jeunes soient de bonne constitution , un faible niveau de maladies telles que le chancre humide, une infection des voies respiratoires ou des coccidies, à cette époque, peut être considéré comme bénéfique en ceci qu'il renforce l'immunité naturelle des jeunes en développement. L'utilisation de médicaments à ce moment interrompt tout simplement cette exposition avec le résultat que le niveau de l'immunité naturelle des pigeonneaux n'est pas aussi élevé. Pour cette raison, un jeune ne doit être traité que si un problème de santé progresse au point où il est trop atteint et les traitements individuels plutôt que les traitements de la colonie devraient être préférés. Les traitements de la colonie ne sont donnés que s'il existe des preuves d'une propagation de la maladie infectieuse où plus de 5% des jeunes sont touchés. Les problèmes de santé qui apparaissent durant cette période sont classés en quatre types. Ces conditions sont décrites dans le chapitre sevrage.

Pour qu'un jeune puisse construire une bonne réponse immunitaire et, dans ce processus, développe une forte immunité naturelle après une exposition à des organismes pathogènes, il doit être exempt de stress. Le stress compromet le bon fonctionnement du système immunitaire. La prévention du stress dans la période après le sevrage est également traité dans le chapitre, mais il s'agit essentiellement de sevrer les lots de jeunes en groupe, d' assurer l'hygiène, d'éviter la surpopulation et l'humidité et de veiller à ce que les besoins nutritionnels des pigeons soient pleinement satisfait.

 

La supplémentation


Pendant ce temps, les minéraux rose, le grit et de préférence une pierre à picorer doivent toujours être disponibles. Une multi vitamine hydrosoluble peut être placée dans l'eau 1 à 2 jours par semaine, tandis que donner un probiotique  pendant 1 à 2 jours par semaine permet de maintenir une population d'organismes bénéfiques dans l'intestin pour assurer une digestion complète et l'assimilation des nutriments. Des additifs d'huile de semences peuvent être mis à profit et accroître l'énergie et la teneur en calories du mélange. Ils peuvent être utilisés seuls ou avec une levure. L'huile d'ail est particulièrement utile pendant cette période car elle n'est pas seulement nutritive, mais contient un composé, l'allicine, qui est un stimulant immunitaire naturel.

 

Dr. Colin Walker BSc. BVSc. MACVS (Avian Health)

Melbourne Bird Veterinary Clinic

Australia

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Empoisonnements

May 22, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

May 22, 2020

April 29, 2020

Please reload

Rechercher par Tags