Au sujet de La Consanguinité

29 Jan 2019

Au sujet de la Consanguinité 

Steven van Breemen

trad. M.Maindrelle

 

La consanguinité est souvent mentionnée dans mes articles. C'est une méthode d'élevage très utile qui assure (lorsqu'elle est appliquée correctement) que le matériel génétique de certains pigeons soit concentré et apparaisse plus souvent que celui d'autres pigeons. dans la descendance  La valeur d'élevage des pigeons est augmentée à condition que nous utilisions les pigeons adéquat dans notre programme d'élevage. Ainsi nous pourrons garder la valeur des caractéristiques additives au niveau élevé requis.


Nous devons accorder de l'attention à la dégradation des autres caractéristiques. Nous appelons cela la dépression de la consanguinité. Nous savons tous que la vitalité diminue sous l'influence de la consanguinité. Si nous élevons des pigeons pour être utilisé dans l'équipe de course, alors la diminution de la vitalité n'est pas très recommandée bien entendu. Mais avec une bonne connaissance nous pouvons faire un bon usage de cette diminution de la vitalité. On peut noter aussi rapidement lesquelles des caractéristiques les moins désirables sont présentes. Les pigeons qui les possèdent sont rapidement écartés. Les pigeons consanguins ne sont souvent pas très jolis à regarder et parfois petits. La consanguinité ne modifie pas les caractéristiques additives, si nous y portons attention! Je veux qu'il soit clair que si vous souhaitez faire usage de la consanguinité, alors vous devez avoir plus de connaissances  de base qu'avec la plupart des autres méthodes d'élevage. C'est la raison principale pour laquelle la plupart des amateurs ne veulent rien avoir à faire avec cette méthode de reproduction. La consanguinité peut créer en effet de nombreux obstacles.

Il demeure que toutes les illustres familles mondiales de pigeons ont été développées avec l'utilisation de la consanguinité. Jan Aarden (par Piet de Weerd), Valère Desmet-Matthijs et les Frères Janssen sont les exemples les plus célèbres. La plupart des colombophiles utilisent le croisement. Nous savons tous à quel point il est difficile, en utilisant seulement cette méthode, de rester au sommet. Vous êtes très dépendant de la chance. Sûrement, cela signifie que ce n'est donc pas une méthode très sécuritaire pour la construction d'une famille réussie.

 

 
"De Etampes" est un fils direct de la super paire «De Goede Jaarling" x "Het Schoon Blauw». En tant que voyageur, il a remporté des succès fantastiques. Il était à l'âge de 2 ans l'As Pigeon sur les concours de longues distances d'un jour au club "Gooi & Eemland". Au colombier d'élevage, il devint le père d'une longue liste de pigeons crack: les 4e, 7e, 9e, 11e As Pigeon Nationaux sur les fonds d'un jour, plus une poignée de fils qui volèrent dans les 10 premiers nationaux, par exemple: le 2e , 4e, 8e National Bourges, la 5e et 10e National d'Orléans et la 6 e National Châteauroux.

 

Que peut nous apprendre la consanguinité?

 

Nous pouvons fixer les bonnes qualités de nos pigeons grâce à l'utilisation de la consanguinité. Il va de soi que cela doit être fait avec des bons pigeons. Cela n'a naturellement pas de sens de faire de la consanguinité avec des pigeons qui manquent de qualité. Plus vous réussirez à concentrer et à fixer les bonnes qualités, plus cela deviendra visible. Les attributs du groupe des additifs vont augmenter au détriment du groupe des non-additifs. Simplement parce que la consanguinité les diminue.


Quand j'ai accouplé "Het Boerke" avec sa propre fille "Het Boerinneke" ils ont eu deux filles. L'une était grande et robuste alors que l'autre était petite et fragile. La petite se trouvait souvent toute recroquevillée et la robuste brillait toujours et pondait des œufs facilement. Ces œufs n'ont pas tous donné de bons pigeons. La petite femelle ne pondait qu'un oeuf de temps en temps, mais ce qui sortait de ces œufs était toujours quelque chose de spécial. Devions-nous l'éliminer parce qu'elle ne pondait que quand elle avait envie? Je ne le pense pas. Il est clair que nous ne voulons pas d'un colombier où tous les oiseaux seraient comme ça, car cela ne nous mènerait nulle part. Mais nous sommes évidemment tous à la recherche des résultats qu'elle a produit. La petite femelle fragile transmettait un pourcentage élevé de qualités par rapport à sa robuste soeur de nid et c'est ce que le lecteur a à retenir et apprendre de cet exemple.

 

 


«Yearlings Blue Lady" est une fille du couple de base "De Goede Jaarling" et "De Duif 776". Cela signifie qu'elle a 75% de sang d'une des meilleures reproductrices du sport colombophile néerlandais "De 08 Duif". Sa progéniture a gagné des centaines de courses dans de fortes compétitions partout dans le monde. "Yearlings Blue Lady" est une soeur de "De Bonte Jaarling" qui fut aussi un reproducteur formidable. Elle a produit 5 vainqueurs de premiers  prix avec cinq mâles différents.

 

La consanguinité est-elle la même chose que l'élevage en famille?  

 

Nombre de praticiens de la consanguinité appliquent souvent ces deux méthodes d 'élevage d'une manière différente. Comme colombophiles nos méthodes d'élevage ont comme objectif l'augmentation ou au moins la préservation de la valeur sportive de nos pigeons. Si c'est effectivement le cas et que nous utilisons l'élevage en famille, alors nous élevons toujours au sein de notre famille et aucun sang étranger n'est introduit. La parenté des couples doit être gardée aussi lointaine que possible, sinon une diminution de la vitalité va apparaître. En effet ,si nous voulons jouer la progéniture, ils auront besoin d'endurance et de résistance.

La consanguinité va beaucoup plus loin que l'élevage de pigeons de parenté aussi éloignée que possible. Nous faisons de la consanguinité quand un pigeon particulier apparaît plusieurs fois dans les trois premières générations du pedigree. Nous faisons cela afin de fixer les qualités que le super pigeon a montré. La consanguinité ne développera pas de nouvelles qualités. Cela signifie que notre pigeon ou nos pigeons de base doivent être d'une grande classe. Ils doivent faire preuve de qualités supérieures dans les caractéristiques du groupe additif. De cela, nous pouvons conclure que nous n'utilisons la consanguinité comme une méthode de reproduction dès que nous acquérons des excellents pigeons. Ce n'est qu'à cette occasion que nous pourrons sortir la consanguinité de notre boîte à outils.

 

Il est clair que tous les grands noms historiques du sport colombophile ont utilisé un programme de consanguinité soigneusement géré comme base de leur succès.

 


 "De Grote Jaarling" est un fils du super couple "De Etampes" x "Gisèle" une combinaison des lignes de base de "De Goede Jaarling" et "Het Boerke". Les frères et soeurs de "De Grote Jaarling" étaient tous des pigeons de course fantastiques dans leur spécialité; les concours de fond d'un jour. Après sa saison au sommet comme yearling "De Grote Jaarling" avec ses frères et sœurs a été transféré au colombier de reproduction.

 

Quelle est la conclusion la plus importante que nous pouvons tirer de la consanguinité?


Nous savons que, tôt ou tard, la consanguinité provoque une dépression qui va supprimer certains des attributs spécifiques. Il est important de savoir quels attributs sont concernés et dans quelle mesure cela peut se produire. Cette dépression peut être plus clairement observée dans les caractéristiques suivantes: la vitalité, l'endurance, la rapidité pour venir en forme, avec quelle facilité le pigeon reste en forme, la croissance rapide des jeunes dans le nid et la récupération du pigeon après une course difficile. Ce sont toutes des caractéristiques qui, selon la théorie formé par le Professeur Alfons Anker, appartiennent au groupe des caractéristiques non-additives. Il appartient à chacun de comprendre que ce type de pigeon ne peut être utilisé qu'au colombier de reproduction.

A l'opposé se trouve le groupe des caractéristiques additives. Dans ce groupe on trouve des attributs comme l'intelligence, l'obstination, la qualité du muscle et la vitesse. La consanguinité n'a pas une influence aussi négative sur ce groupe de caractéristiques.

Si, sous l'influence de la consanguinité, une des caractéristiques dans le groupe des caractéristiques additives devient nettement déprimée, alors nous devons être très prudent lorsque nous utilisons ces pigeons pour l'élevage. Cela signifie une forte sélection, sinon la chute sera rapide.

Chaque caractéristique sera examinée dans les chapitres suivants de sorte que vous serez ainsi en mesure de les reconnaître facilement dans votre propre colombier. Vous pourrez utiliser vos nouvelles connaissances apprises au colombier de reproduction et admirer le résultat lors des courses.

 

 

"De Klaren II» est un fils direct de la paire «De Goede Jaarling" x "Het Schoon Blauw». Comme jeune pigeon, il fut membre de l'équipe de rêve qui a remporté les prix de la 1ère à la 11ème place sur un dur Orléans devant 3000 pigeons. Tous les 11 furent placés dans les 22 premiers prix au National contre 25.000 jeunes. Au colombier d'élevage "De Klaren II» a produit plusieurs bons descendants.

 

La consanguinité joue un rôle important

 

Vous pouvez être assuré que la consanguinité joue effectivement un rôle très important. Une fois que vous avez en votre possession un pigeon extra, l'astuce va être de préserver ses qualités dans le futur. La consanguinité est l'outil qui vous permet d'atteindre cet objectif plus facilement. Mais vous devez avoir une connaissance approfondie des conséquences de cette consanguinité. C'est à dire qu'il va en résulter l'élevage de pigeons qui présentent des défauts dans le groupe des caractéristiques qui sont étroitement liées à la vitalité. Vous devez aussi réaliser que ce ne sont pas là des pigeons à sacrifier. Nous ne devons pas trop attendre des pigeons consanguins aux concours. Ils sont élevés pour le colombier de reproduction et on ne doit les élever qu'avec cet objectif en tête! Dans le groupe des caractéristiques non-additives, nous allons rapidement constater une diminution de la qualité mais c'est aussi ce groupe que l'on peut améliorer rapidement. Faisons en sorte d'utiliser ces pigeons dans le but pour lequel ils ont été élevés; être des reproducteurs !
 
Le groupe des caractéristiques additives n'est pas atteint par toutes les conséquences négatives de la consanguinité. Nous devons avant tout veiller à avoir la qualité requise dans notre colombier. Nous avons besoin de pigeons qui rentrent des concours rapidement les uns derrière les autres. Nous devons dominer les courses. C'est seulement alors que nous pourrons dire que nous avons la qualité requise dans notre colombier et que nous pourrons commencer à penser à la consanguinité. Nous ne pouvons commencer à l'utiliser que lorsque nous avons découvert un super reproducteur dont la progéniture a mis son empreinte sur les résultats de course pendant plusieurs générations. Seulement à ce moment et pas avant.


Naturellement, c'est ce que nous voulons tous. Je ne veux pas vous conduire au pays des fées. Je veux seulement essayer de vous faire réfléchir. Il deviendra rapidement clair pour vous que les progrès à faire résident dans le groupe des caractéristiques additives; l'intelligence, le caractère, le mordant, la vitesse et la qualité des muscles. Nous devons les accumuler et élever autant de pigeons que possible avec le plus grand nombre de ces caractéristiques.

 

Cela signifie que nous devons savoir comment choisir et donc avoir des connaissances sur l'élevage et également savoir comment accoupler nos pigeons; en d'autres termes nous devons étudier et réfléchir. L'acquisition de cette connaissance ne vient pas facilement! Chaque amateur peut faire usage de cette connaissance. Il y a très peu de colombophiles qui excellent et ceux qui sont vraiment bons savent faire usage de toutes les occasions qui se présentent pour apprendre.

 

 

 

"De Zwarte Baron" vola si bien comme pigeonneau qu'il fut placé directement à l'élevage où, lors de sa première année de reproducteur il fut le père de la super reproductrice "Giselle". Son père était "de Schonen» («Het Boerke" x "DE 150 Duif") et sa mère était une femelle Houben obtenue via Bart vd Kuilen de Barneveld. Il est frère du «Black Magic», qui a remporté un 2e et un 3e National et demi-frère du célèbre mâle du "Guldparret" couple 5 appartenant à John Engel et Arne Porsmose. "De Zwarte Baron" est aussi le père, entre autre, du 1er national Etampes 96, du 1er provincial Saint-Ghislain 95 et de la mère du 2e As National pigeonneau de Willem De Bruijn de Reewijk.

 

Comment pouvons-nous utiliser la consanguinité?


Le titre de ce chapitre pose la question: comment? La consanguinité peut être utilisé de plusieurs façons. Pour l'expliquer simplement, nous allons partager les possibilités en deux groupes: la consanguinité étroite et de consanguinité éloignée. Quand nous discutons de consanguinité le plus souvent nous parlons d'accouplements étroitement liés comme un père avec sa propre fille, une mère avec son propre fils, un frère et une sœur ou un demi-frère et une demi-sœur. Chacune des trois possibilités mentionnées sont régulièrement citées dans les magazines colombophiles et appliquées par les amateurs. L'intention est toujours la même: nous avons un bon reproducteur et nous voulons préserver son matériel génétique pour l'avenir. Ceci est l'intention, cependant chacune des trois possibilités évoquées ci-dessus fonctionnent d'une manière différente.

Le but de la consanguinité est de fixer le matériel génétique d'un reproducteur exceptionnel pour l'avenir. L'accent est mis sur le mot exceptionnel. On ne parle pas juste d'un pigeon qui trouve son chemin vers le colombier d'élevage.


Si nous avons ce super reproducteur en notre possession, alors la meilleure méthode est de l'accoupler à un de ses enfants.

 

Utilisons de nouveau l'exemple du dernier chapitre; "Het Boerke". Si nous l'accouplons à sa propre fille "Het Boerinneke» ( «Het Boerke" x "De 150 Duif"), alors on obtient théoriquement 75% de "Het Boerke» ( «Het Boerke" x "Het Boerinneke» ( «Het Boerke" x "De 150 Duif"). Cela se traduit par la concentration des gènes de «Het Boerke" dans la progéniture. Si nous répétons ceci à nouveau alors nous obtiendrions: "Het Boerke" x (( "Het Boerke" x "Het Boerinneke" ( " Het Boerke x "De 150 Duif ')). Maintenant il est possible que la concentration des gènes de «Het Boerke» soit de 87,5%. Théoriquement, nous pouvons répéter la même chose jusqu'à atteindre près de 100%.

Il est clair que lorsque vous utilisez cette méthode vous pouvez concentrer les gènes d'un super reproducteur chez ses enfants.

 

En accouplant frère et soeur les résultats sont assez différents. Les gènes du super reproducteur resteront à 50%. Il est logique d'utiliser cette méthode si les deux parents sont originaires de la même souche (la famille); si les parents sont issus de familles différentes (souches), alors cet accouplement a moins de sens. Dans les accouplements frères et sœurs, nous élevage vers les deux parents en même temps. D'après mon expérience, il y a toujours un des deux partenaires d'un super couple reproducteur qui apporte plus de valeur. Nous aurons à découvrir lequel. Jusqu'à ce que cela deviennent clair l'accouplement demi-frère x demi-sœur est beaucoup plus logique alors que l'appariement frère x soeur.

 

En accouplant demi-sœur er demi-frère on obtient théoriquement 50% su super reproducteur, 25% de la femelle ou du mâle A et 25% de la femelle ou du mâle B. Nous nous sommes frayé un chemin à travers la consanguinité: nous savont à quoi nous attendre. On peut renforcer notre consanguinité encore plus si nous avons accouplé notre super reproducteur à une autre femelle ou un mâle C.

 

De tout cela, nous pouvons en déduire qu'il est serait judicieux de repérer régulièrement un bon éleveur afin de préserver son matériel génétique pour l'avenir.

 

 

 

"Magic Blue Turbo" est l'un des nombreux extra pigeons engendrés par la super paire «De Goede Jaarling" et "Het Schoon Blauw». Quand il était jeune il est devenu 7e As pigeon au Hilversum Kring et comme yearling il a remporté le titre de 1er as-pigeon sur les fonds d'un jour au "Fondclub Gooe & Eemland". Comme yearling il remporta le 1er National Chateauroux avec 8 minutes d'avance. Après cela, il fut placé au colombier de reproduction.

 

Les différentes formes de consanguinité


Lorsque j'ai pris la décision, pour l'avenir, de préserver le package génétique de "Het Boerke", un de mes deux pigeons de base, par l'utilisation de la consanguinité étroite, je l'ai jaccouplé à sa meilleure fille "Het Boerinneke". Ce couple a produit deux femelles rouges qui furent très différentes l'une de l'autre. L'une était grosse, puissante, volontaire, avait des muscles fantastiques et un œil gris coloré. L'autre était exactement son contraire: petite, elle manquait de vitalité et la couleur des yeux été édulcorée. Comment était-ce possible?

En principe, chaque jeune hérite de la moitié des chromosomes de chaque parent. La raison de cette divergence entre les deux soeurs hors de "Het Boerke" réside dans la manière dont les gènes se séparent lorsque les chromosomes se divisent. Dans un couple le mâle, le père, ainsi que la femelle, la mère, apportent avec eux leur bagage chromosomique total. Lorsque les chromosomes se divisent ils contiennent donc la moitié des gènes de chaque parent et le jeune reçoit la moitié de ses gènes du père et l'autre moitié de la mère. La question intéressante est: après la scission des chromosomes qu'elle est la moitié de gènes qu'ils portent? Quelle moitié les jeunes obtiennent-ils de chaque parent? Ces deux questions peuvent expliquer pourquoi il y a souvent tant de différence entre frères et sœurs.
Dans l'exemple un jeune (la faible) a reçu plus de matériel génétique similaire sur les chromosomes que l'autre. Dans le cas de consanguinité, ceci peut arriver très facilement.

Vous en savez maintenant plus sur le comment et le pourquoi il est possible d'avoir tant de différences entre frères et sœurs. Parfois, vous avez lu dans des publications colombophiles au sujet de pigeons champions qui ne n'ont pas de bonne sœur ou de bon frère dans l'équipe de course. Souvent, le champion est le résultat du croisement de deux souches différentes. Ceci rend difficile la détermination de quels gènes, nouvellement acquis, resteront après la séparation des chromosomes. Si le couple est basé sur l'élevage au sein de la famille, alors nous aurons plus de chances que les bonnes qualités soient héritées par les descendants. Revenant à cet As pigeon isolé sans bons frères et soeurs, il doit être clair que ses parents ont certainement les bonnes qualités dans leurs chromosomes. Autrement, ils n'auraient jamais pû être en mesure de les transmettre. L'oiseau champion, dans l'exemple, est le seul qui, par hasard, a reçu plus de qualités que tous les autres frères et sœurs.

Je pense que dans l'avenir, lorsque vous planifierez vos appariements sur tous ces petits morceaux et ces grandes feuilles de papier tout comme je le fais, vous serez plus enclin à faire davantage usage de l'élevage au sein de votre famille (élevage en ligne) et de la consanguinité. Ces méthodes d'élevage fourniront une source constante de bon matériel chromosomique. Le plus vous persévérez le plus il vous sera facile d'élever des bons pigeons.

Il y a deux façons de le faire. Une consanguinité étroite et un élevage en ligne plus ou moins lointain. Pour expliquer cela, je vais revenir au début de ce chapitre et les deux filles très différentes de "Het Boerke" et de sa fille "Het Boerinneke".

Celle qui apparaissait un peu plus déprimé pouvait être utilisé seulement pour l'élevage et seulement en croisement. En faisant une nouvelle fois de la consanguinité sur elle alors nous aurions sans doute commencé à élever des femelles qui auraient eu des difficultés à pondre des oeufs, peut-être même pas d'oeufs du tout. Il faudrait pour cela que nous ayons mis en place un colombier de reproduction distinct. Avec la femelle plus vitale nous aurions pu aller aussi loin que de la jouer en concours. Nous n'aurions probablement pas eu à attendre de grands résultats, mais il y a suffisamment d'exemples de tels oiseaux qui ont volé formidablement bien pour espérer quelque chose . Pour le petit amateur ne possédant pas un grand colombier de reproduction la voie à suivre est la reproduction en ligne afin de fixer les bonnes qualités et être capable de les rappeler dans les générations suivantes. Les chances de gravir un ou deux barreaux sur l'échelle du Succès augmenteront plus nous resterons sur cette voie. L'outil "sélection rigoureuse" reste indispensable. Si l'occasion nous le permet nous devons élever «un grand nombre» et les tester autant que possible, puis utilisez l'outil "sélection rigoureuse".

De cette manière, l'élevage de pigeons voyageurs devient plus organisé et plus gérable. Votre famille établira régulièrement des bons voyageurs et de temps en temps un super crack apparaîtra. Les autres amateurs trouveront vos oiseaux utiles pour les croisement et vous pourrez, à votre tour faire appel, régulièrement, à un pigeon de qualité pour croiser dans vôtre famille et peut-être atteindre de nouveaux sommets dans le sport colombophile!

 

Les inconvénients de la consanguinité


Dans le dernier chapitre, j'ai discuté du fait que la consanguinité entraîne une diminution de certaines caractéristiques. Ceci peut généralement être remarqué dans la vitalité du pigeon et dans les autres caractéristiques du groupe des caractères non-additifs qui sont étroitement liés à cette vitalité: l'endurance du pigeon et les qualités de rentrer et rester en forme. Le terme scientifique est «dépression de consanguinité». En d'autres termes: la consanguinité diminue le bon fonctionnement ou l'efficacité de certaines caractéristiques. La raison de cette dépression se trouve dans le fait que relativement peu de gènes influencent ces caractéristiques. La conclusion logique est que ces caractéristiques sont les premières qui réagissent à la consanguinité sous la forme d'une inversion. Si certains symptômes apparaissent rapidement dans une même famille alors que seulement une consanguinité légère est pratiquée, alors il serait judicieux de ne pas utiliser ces pigeons dans un programme de consanguinité.

Le Professeur Alfons Anker disait ceci à ce sujet:

"Si nous prenons une ligne constituée de 1000 paires de gènes non additifs comme exemple. La division normale est principalement 50% de paires homozygotes et 50% de paires hétérozygotes de gènes. Grâce à l'utilisation de la consanguinité, le nombre total de paires de gènes homozygotes deviendra supérieure à 500 et si nous poursuivons la consanguinité ce total pourrait théoriquement atteindre 1000. Il va de soi que c'est au prix des paires de gènes hétérozygotes. La disparition des paires de gènes hétérozygotes et de la vitalité sont parallèles à l'augmentation des paires de gènes homozygotes et ceci est le résultat de l'empilement des gènes du pigeon sur lequel nous pratiquons la consanguinité. Si ce pigeon est extrêmement valable alors ce sont précisément ses gènes que nous accumuleront dans sa progéniture. Cela provoque la diminution de la vitalité à un degré plus ou moins grand, mais la valeur d'élevage devient plus grande, et c'est la raison pour laquelle nous pratiquons cette consanguinité».

Chaque famille réagit différemment à la consanguinité. Quand j'ai commencé la consanguinité avec mon matériel étroitement apparenté (ces pigeons étaient basés sur le célèbre "Oude Klaren '46" de De Smet-Matthijs) au milieu des années 70, je pouvais encore gagner plus que ma part de prix, même après plusieurs générations d'accouplement cousins-cousines. Cette famille de pigeons pouvaient supporter la consanguinité, car le "Oude Klaren '46» était le produit d'un croisement. Lorsque la plupart des descendants du Klaren ont été volés, Valère Desmet-Matthijs n'avait pas d'autre choix que d'emprunter des bonnes femelles ailleurs. C'est avec la génération suivante qu'il a commencé la consanguinité. C'est la manière dont Valère a été contraint de mettre au point les deux premières générations de sa famille qui est la raison que ses pigeons pouvaient résister aussi bien à la consanguinité. La consanguinité avec un pigeon de fondation, qui est un produit consanguin et qui descend d'une famille qui a été élevé en consanguinité assez proche a souvent des résultats décevants. Ces pigeons réagissent souvent négativement à des facteurs environnementaux tels que l'humidité, les courants d'air, le froid, un mauvais colombier, une mauvaise alimentation, etc En effet, si les conditions de logement ne sont pas optimales de tels pigeons restent caducs et sont souvent éliminés.

J'ai toujours testé mes pigeons consanguins aux concours. Mon mâle de fondation «De Bels», le père de «De Goede Jaarling" et "Het Boerke", aurait été 4ème As National de Vitesse si je n'avais pas oublié d'envoyer ses résultats. Cet incident a renforcé ma conviction qu'il devait être possible d'atteindre d'excellents résultats d'élevage avec mes meilleurs voyageurs. Aux colombiers de course et de reproduction je travaille seulement avec les pigeons les plus vitaux et pratique très rarement la consanguinité étroite et lorsque c'est le cas j'utilise ces pigeons uniquement au colombier de reproduction. Les Frères Janssen ont également utilisé ce même principe, mais surtout parce qu'ils jouaient surtout les concours de vitesse et de demi-fond leur séléction sur la vitalité était un peu plus facile. Pour conserver la qualité de la vitalité au plus haut niveau chez les pigeons qui ont à voler annuellement 5 concours de fond d'un jour avec succès il faut quelque chose en plus. ( La vitalité est traitée dans l'article déjà paru « Une histoire de vitalité» )

Au cours de mes voyages autour de la planète, j'ai eu l'occasion de tenir dans mes mains de nombreuses familles différentes de pigeons et de les étudier de façon critique. Il me semble que les pigeons issus de familles où on élève de façon rapprochée réagissent différemment à la consanguinité. Certains amateurs peuvent continuer la consanguinité pendant de nombreuses années sans une augmentation ou diminution perceptible de la qualité. Ma conclusion est qu'ils ont depuis longtemps dépassé le point final. Leurs familles sont homozygotes depuis un certain temps! La consanguinité augmente les caractéristiques invisibles et leur valeur reproductrice augmente. Il devient plus important de sélectionner fortement sur les capacités de course. Ce problème devient plus grand quand les distances augmentent et que les circonstances deviennent plus difficiles.

Mon choix de la famille des pigeons De Smet Matthijs pour m'aider à réussir dans le sport colombophile a été bien pensé. Valère De Smet-Matthijs avait élevé en forte consanguinité sur un oiseau: le célèbre "Oude Klaren de '46". Par nécessité. Pendant la nuit où tous ses pigeons ont été volés "De Klaren '46" dormait dans un panier en osier sous son lit et ceci est à l'origine de tout! Ceci a obligé Valère à emprunter plusieurs femelles à ses meilleurs amis pour faire des croisements. Après cela, il a fait de la consanguinité, mais en raison de la diversité du matériel de croisement avec laquelle il a commencé, ses pigeons ont continué à montrer un degré élevé de vitalité: ils se sont distingués sur les courses et plus tard au colombier de reproduction.

C'est le type de pigeons que je voulais et les élever de la même manière était la façon appropriée de procéder. Le plus simple est de commencer avec des pigeons d'une même famille, et faire de la consanguinité forte sur le pigeon de base lui-même et puis rechercher du bon matériel pour croiser. L'effet du croisement (la vigueur hybride) donnera une vitalité suffisante qui permettra aux pigeons de briller sur les plus dures des courses de fond d'un jour.

 

 

 

 "De Jonge Baron" a remporté en 1996 le 1er prix national d'Etampes. Il est arrivé avec son cousin "De Jonge Sturen" (les deux ont été élevés par un jeune direct de "De Goede Jaarling") qui a remporté le 2e prix. Ces deux mâles ont volé avec 9 minutes d'avance. "De Jonge Baron" est un fils de "De Zwarte Baron" X "Yearlings Blue Lady". C'est une combinaison des lignes de base de «De Goede Jaarling" et "Het Boerke". Sa soeur de nid a également remporté en jeune pigeon le 1er prix provincial de Saint-Ghislain contre 6751 pigeons.

Please reload

Posts à l'affiche

Empoisonnements

May 22, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

May 22, 2020

April 29, 2020

Please reload

Rechercher par Tags