Conseils

18 Feb 2019

Conseils (8 février 19)

Ad Schaerlaeckens

trad M.Maindrelle
 


 

Dans mon club, j'ai été le premier à utiliser Internet, aujourd'hui tout le monde le fait. Les amateurs vérifient quand l'heure du lâcher le jour de la course, ils vérifient la météo, se renseignent sur les ventes hivernales de bons et de plus en plus ils regardent les résultats. Il y a même des amateurs qui ne veulent plus recevoir de résultats sur papier. Pour cela, ils ont Internet. Je ne pense pas qu'il s'agisse d'une bonne évolution et je vais vous dire pourquoi.

PAS BON
Je me souviens de l'époque où il y avait une discussion au sujet de la colombophilie sur la chaîne de télévision NATIONALE chaque semaine la veille d'un concours. La radio NATIONALE accordait également beaucoup d'attention à notre sport, en diffusant si les pigeons avaient été lâché et à quelle heure.

De plus, les magazines quotidiens avaient une page sur le sport colombophile chaque semaine, sans parler des hebdomadaires régionaux. Dans chaque petite ville, il y avait un " pigeonnier " qui rappelait notre existence à ceux qui n'en avaient pas envie. Avec le déclin du sport, tout cela a disparu. Jusqu'en 2018, un grand quotidien belge ('Gazet van Antwerpen') publiait les résultats de la course chaque lundi, mais çà aussi c'est de l'histoire ancienne.

Aujourd'hui, des gens de bonne volonté font tout leur possible pour promouvoir ce sport. Je leur conseille fortement de se concentrer sur les médias. Les médias devraient à nouveau s'intéresser au sport colombophile. Les colombophiles aimeraient cela et pour les non colombophiles, cela pourrait être une raison de débuter.

RÉSULTATS
Je trouve que les résultats sur papier sont également importants pour enrayer le déclin. Quand, il y a longtemps, j'ai visité les Frères Janssen, il y avait toujours des résultats de course sur la table en début de semaine. Plus tard, avec Houben, Leo Heremans, Gus Jansen. Je les lisais, mais aussi les autres membres de la famille, les voisins, les amis, les visiteurs, etc. Bien sûr, avec Internet, nous pouvons nous en passer, mais j'espère que les feuilles de résultats en papier ne disparaîtront pas. Trop de choses qui faisaient référence à notre sport ont déjà disparu.

EN HIVER
Peu de colombophiles laissent sortir leurs pigeons en hiver, car ils craignent les faucons. Les sujets qui sont enfermés sont à l'abri des oiseaux de proie, mais il faut parfois en payer le prix. Ils peuvent souffrir de lésions musculaires au printemps. Les éleveurs du Royaume-Uni se plaignent, tout comme ceux du nord des Pays-Bas, mais en Belgique ou dans le sud, je n'en ai jamais entendu parler.

Moi-même, j'ai déjà eu un pigeon dans ce cas. C'était le 11-941. C'était un si bon voyageur que je ne peux pas imaginer qu'il y en ai eu de meilleurs. A l'âge de 2 ans, je ne pu pas le jouer parce qu'il ne s'entraînait pas. Blessure musculaire, en effet. Et qu'y a-t-il de si étrange ? J'ai obtenu ce sujet d'un champion dans le Nord. Pourquoi les colombophiles du Nord peuvent avoir jusqu'à 15 pigeons qui sont fini après un hiver où ils ont été enfermés, alors que d'autres colombophiles n'ont aucun problème, je ne comprends pas du tout.

ADDITIFS
Certains colombophiles disent qu'ils donnent à leurs pigeons toutes sortes de suppléments, ce qui leur permet de réduire au minimum l'utilisation de médicaments. Si ces suppléments sont d'une quelconque utilité (ce dont je doute), vous devriez leur en donner plusieurs jours de suite. Un jour par semaine de levure de bière, d'ail, de thé, de vitamines ou autre ? Je pense que c'est du gaspillage. Vous devez les donner comme une sorte de remède, mais une fois de plus, je n'y crois pas. Les scientifiques prétendent que ces suppléments, y compris les vitamines, sont inutiles pour l'homme. Pourquoi en serait-il autrement pour les pigeons ?

Et s'il y a une chose que vous ne devriez PAS faire, c'est d'essayer de guérir les malades avec des additifs. En cas de maladie vous devez aller chez le vétérinaire et les antibiotiques sont les seuls traitements qui peuvent vous aider.

BIEN OU PAS
Lors de la sélection des jeunes après la saison, je n'ai qu'un seul critère, les résultats. L'apparence ou le pedigree n'ont pas d'importance pour moi. En 2018, j'ai eu tout un tas de jeunes qui se sont très bien débrouillés. J'ai dû me débarrasser des jeunes qui ont gagné 8 prix sur 8 courses, parce qu'ils n'étaient pas assez bons. Et peu de colombophiles ont des pigeons qui ont gagné 8 prix sur 8 courses.

Ces jeunes ont remporté le 1er championnat 'Provincial' pigeonneaux devant Vercammen qui a également connu une année sensationnelle. Et croyez-moi, 2018 a été une année difficile pour nos jeunes. La plupart des courses se sont déroulées par temps très chaud avec des vents contraires. Nous jouons à la plus grande distance, ce qui n'était certainement pas un avantage avec une météo aussi rude.

2019
C'est très prometteur quand on peut commencer la nouvelle saison avec des pigeons qui ont tous si bien volés. Mais la guerre n'est pas encore gagnée. En 2017, je n'avais pas d'aussi bons jeunes. J'en ai gardé pendant l'hiver que j'aurais éliminé d'autres années. Mais à quel point j'étais heureux quand ces pigeons qui étaient "moyens" en tant que pigeonneaux se sont avérés être de très bons yearlings. Dans les championnats pour yearlings nous avons terminé 2ème provincial (après le même Vercammen).

 

Marcel Wouters a également été impressionné par les résultats de mes jeunes. Mais... attention, dit-il. Il ose encore garder les jeunes pendant l'hiver qui étaient de piètres voyageurs. Il arrive souvent qu'ils s'en sortent bien en yearlings. Le contraire lui est aussi arrivé. Les jeunes qui firent des performances fantastiques n'étaient pas bons comme yearlings ou vieux. Dans mon colombier, je ne peux pas avoir de bons vieux oiseaux qui n'étaient pas de bons pigeonneaux, puisqu'ils n'ont aucune chance.


GARDEZ-VOUS
Beaucoup de colombophiles ont dû faire l'expérience de ce qui suit. Ils ont un très bon voyageur, mais une nouvelle saison arrive, et le pigeon est en retard encore et encore, même lors des entraînements sur la route. Attention avec de tels pigeons. Ils ont l'air bien, mais il y a quelque chose qui ne va pas. Arrêtez de les faire courir parce qu'ils vont se perdre, même par beau temps. Et perdre des sujets qui se sont avérés bons est terrible. Nous devons tous élever trop de jeunes pour avoir un seul bon.

Please reload

Posts à l'affiche

Empoisonnements

May 22, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

May 22, 2020

April 29, 2020

Please reload

Rechercher par Tags