La Trichomonose - sa prévention, son contrôle et son traitement

27 Feb 2019


 

La Trichomonose - sa prévention, son contrôle et son traitement

par le Dr Colin Walker

B.Sc. B.V.Sc. M.A.C.V.S (santé aviaire)

© Traduction Martial Maindrelle

 


Nature de la maladie

Le chancre est une maladie causée par un protozoaire ; le Trichomonas columbae. Il s'agit d'un organisme microscopique unicellulaire. Il vit dans le tube digestif des pigeons, en particulier la gorge et le jabot, et peut également concerner des territoires connexes tels que les voies biliaires.

 

Cet organisme est fragile dans l'environnement, ne survivant que quelques minutes une fois hors de l'oiseau. Cela permet un contrôle de la maladie et signifie que les oiseaux ne peuvent pas être infectés par le colombier ou l'environnement immédiat comme c'est le cas avec d'autres maladies telles que les vers et la salmonellose. L'organisme (trichomonas) requiert un contact intime entre les oiseaux pour se propager et se transmet généralement par la salive ou le lait de jabot. La salive contamine la nourriture et l'eau. Pendant que le pigeon boit l'organisme se propage hors de son bec, et lorsqu'un autre pigeon vient boire, il boit l'eau mais aussi le trichomonas. Quand un pigeon relache une graine, chaque grain tombé contient une petite quantité de salive. De cette façon, la maladie peut également se propager via la mangeoire. Les oiseaux adultes peuvent transmettre l'organisme, comme le font les parents lorsqu'ils alimentent leurs pigeonneaux.

Contrôle du chancre au cours de la saison de reproduction

Traiter correctement est essentiel au cours de la saison de reproduction pour que le niveau d'immunité naturelle des jeunes sevrés soit aussi élevé que possible. Parce que la gravité de la maladie varient selon les colombiers, il n'existe aucun programme qui convienne à tous. Il n'y a pas de médicament qui peut guérir la trichomonose dans un colombier. Il s'agit d'utiliser les médicaments correctement afin que les pigeons puissent établir une forte immunité naturelle à la maladie. C'est cette immunité naturelle qui, à plus long terme, les protège contre la maladie.

 

 
Quelles sont les causes de l'apparition du chancre au cours de la saison de reproduction?

En état de santé, chaque fois que le reproducteur nourrit ses jeunes il leur passe certains de ses propres trichomonas. Cela donne aux jeunes une exposition progressive contrôlée à l'organisme, ce qui leur permet d'établir leur propre immunité naturelle. La maladie clinique apparaît chez les pigeonneaux, lorsque les reproducteurs leurs transmettent trop de trichomonas sur une période donnée de temps.

L'augmentation du taux d'excrétion de trichomonas se produit si:


• les reproducteurs sont stressés pour une raison quelconque - Tout ce qui stresse les reproducteurs entraînera une augmentation du taux d'excrétion de trichomonas; ceci inclut des choses comme un colombier mal conçu, de mauvaises pratiques de gestion, une alimentation incorrecte, d'autres maladies concomitantes.


• l'immunité naturelle des reproducteurs n'est pas élevée – Les reproducteurs sont susceptibles de transmettre un plus grand nombre de trichomonas en période de reproduction si leur propre immunité naturelle aux souches présentes dans le colombier n'est pas encore solidement établie. Cela peut se produire si des reproducteurs nouvellement introduits dans le colombier pendant la période de repos hébergent des souches différentes de trichomonas. Tous les oiseaux sont porteurs d'une immunité aux souches de trichomonas résidentes de leur colombier. Lorsque des oiseaux provenant de colombiers différents se mélangent ils échangent leurs souches de trichomonas. Les reproducteurs adultes ne sont pas stressés pendant la saison de repos reproduction et donc l'exposition à toutes les nouvelles souches introduites est peu susceptible d'entrainer la maladie. Ils ne sont pas en mue, pas en reproduction, ont beaucoup à manger, et, par conséquent aucun symptôme du chancre ne se produit. Toutefois, lorsqu'ils sont accouplés, si leur immunité naturelle contre les nouvelles souches de trichomonas n'est pas solide, le stress du gavage des jeunes les fait tomber malades et ils transmettent un plus grand nombre de trichomonas. De la même manière, les oiseaux introduits ont besoin d'établir une immunité aux souches résidentes de leur nouveau colombier. C'est pourquoi la trichomonose est davantage un problème dans les colombiers qui sont encore en phase de construction avec des oiseaux venant d'une variétés de colonies différentes. Plus les années passent, moins de nouveaux pigeons sont introduits et ainsi la possibilité d'introduction de nouvelles souches de trichomonas dans le colombier diminue. L'immunité des pigeons aux souches résidentes devient solide et l'effet de la maladie est moins marqué.

De nombreux amateurs sont frustrés quand le chancre apparaît dans le colombier d'élevage. Avec d'excellents soins dans un bon colombier ils se demandent comment la maladie peut elle venir. Certes, ils sont sur la bonne voie avec cette approche, car dans un colombier sous bonne garde il est moins probable que les reproducteurs rejettent un grand nombre de trichomonas. Cependant, certaines souches sont si actives que les problèmes se poseront peu importe la manière dont les pigeons sont pris en charge.

 

 

Comment gérer une attaque de Trichomonose au cours de la saison de reproduction ?

Lorsque le chancre apparaît en période de reproduction, sa gestion est double. Il s'agit de:


1. traiter les jeunes malades - dans les colombiers qui ont un problème de chancre, les jeunes doivent être contrôlés quotidiennement. Si on remarque un jeune malade il peut être traité avec succès, et de tels jeunes pourront même devenir des champions. On peut utiliser des comprimés de Spartrix ou de Flagyl, cependant, le Spartrix est plus commode pour soigner les pigeonneaux. La dose de Spartrix est de un comprimé par pigeon adulte. Il faut estimer la taille du jeune comparé à un adulte et lui donner cette proportion de la tablette une fois par jour jusqu'à ce qu'il aille bien. Habituellement, une à quatre doses sont nécessaires. Il est souvent bon de soigner à la fois aussi le second pigeonneau du nid et les parents pendant 2 jours. Si le jeune malade est lent à répondre, il est généralement préférable de l'éliminer. Pour les couples qui produisent des jeunes avec des trichomonas il sera mieux de les accoupler à des oiseaux différents pour les prochains tours.

Dans le même temps, il est important de :


2. diminuer le nombre de nouveaux cas- Cela se fait en vérifiant le nombre de Trichomonas que transmettent les reproducteurs. Ce résultat est obtenu en donnant 2 jours d'antitrichomonose périodiquement. La fréquence exacte dépend de l'incidence du chancre, mais généralement un traitement toutes les 1 à 3 semaines est approprié. Il faut donner au minimum 2 jours pour limiter le nombre de jeunes nouvellement atteints par la maladie, mais en même temps éviter l'utilisation excessive du médicament pour que le jeune en développement puisse encore être exposé à l'organisme. C'est une question de jonglage entre ces deux extrêmes.

La chose importante à toujours garder en mémoire avec le chancre au cours de la saison de reproduction est que la maladie ne peut jamais être contrôlée par la médication seule. C'est par le développement d'une forte immunité naturelle qu'on protègera les oiseaux dans le long terme. Il est important que les médicaments soient utilisés pour garder les oiseaux en bonne santé, mais les utiliser de manière à ne pas interférer avec le développement de cette immunité.

 


 

Dr. Colin Walker BSc. BVSc. MACVS (Avian Health)

Melbourne Bird Veterinary Clinic

Australia

 

Please reload

Posts à l'affiche

Empoisonnements

May 22, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

May 22, 2020

April 29, 2020

Please reload

Rechercher par Tags