Au sujet de l'entraînement

25 Mar 2019

Au sujet de l'entraînement
Ad Schaerlaeckens

trad. M.Maindrelle

 

 

J'ai la conviction que tous les pigeons sains, dans des conditions similaires, volent à la même vitesse sur de courtes distances.


Les concours colombophiles ne sont pas des courses de vitesse pure, ce sont des courses d'orientation.


En d'autres termes, votre meilleur pigeon ne vole pas plus vite que votre second meilleur pigeon. Et ce dernier ne vole pas plus vite que votre dixième meilleur pigeon.


Une fois j'ai écris un article à ce sujet, et quelqu'un a envoyé une réaction pour dire qu'il n'était pas d'accord avec ma théorie. Il a parfaitement le droit; je n'ai pas la science infuse concernant la sagesse colombophile.

Que se passe t'il alors sur les courses de longue distance, lorsque les qualités physiques deviennent un facteur?


Est ce que certains pigeons ne se laissent-ils pas distancer parce qu'ils ne peuvent pas suivre les autres? Est-il possible également de donner aux pigeons trop d'entrainement ?


Voilà des questions intéressantes!


Forum


Une fois je participais à un forum avec Jan Ouwerkerk et Bas Verkerk.

Jan est plus âgé, et donc "plus expérimenté", et il participe à des courses de longue distance.
Bas est beaucoup plus jeune, mais a déjà beaucoup d'expérience sur la longue distance.
La question «entrainement» a été soulevée, et les avis étaient différents.
Jan pensait que vous n'avez pas à entrainer les pigeons, et donna des exemples de pigeons de son colombier, qui avaient volé en tête d'aussi loin que 1000 km, sans trop d'entrainement au préalable.

Néanmoins, nous n'étions pas convaincus.


Un entrainement minutieux?

 

Outre Verkerk, il y a plusieurs autres amateurs néerlandais, comme Koopman et Vredeveld par exemple, et Sangers (également au nord de la Hollande), qui ont les résultats les plus extraordinaires sur la longue distance.
Vous devez également y inclure les frères Limburg, Veenstra, et plus récemment Jan Hooymans. Je ne sais pas quelle est la tactique de ces derniers, mais je connais la stratégie des champions mentionnés en premier lieu.


Ces hommes donnent à leur pigeons un entrainement intense. De ce fait les pigeons ont faim et mangent beaucoup. Ils prétendent que ceci conduit à un corps mieux entrainé, plus d'énergie et des muscles affûtés.


Ils emportent même parfois leurs pigeons jusqu'en France pour un vol d'entraînement.


L'allemand Drapa est un autre de ces amateurs. Trois fois par semaine, il conduit ses pigeons à plusieurs centaines de km et d'après lui cela fait toute la différence.


Les pigeons et les personnes


Je sais que les pigeons ne sont pas les gens, mais quand même.

Je n'oublierai jamais ce qui m'est arrivé quand j'ai rejoins l'armée. Très vite nous avons commencé avec une marche d'environ deux kilomètres, à pleine vitesse, et vous n'avez aucune idée comment j'ai été cassé.


Après plusieurs mois, nous marchions des dizaines de kilomètres sans aucun effort du tout.


Partir au loin en vacances ne me tente plus beaucoup. Maintenant je préfère plutôt faire du vélo, mais seulement par beau temps. Pendant les mois d'hiver mon vélo reste dans le hangar et chaque printemps le processus recommence. Au début j'ai du mal à pédaler mais cela change très vite.


Pensez au Tour de France. Les premières semaines qui suivent cet événement, les coureurs cyclistes qui étaient dans le Tour, sont quasi imbattables.
Et il y a encore d'innombrables exemples qui montrent ce que l'entrainement fait pour un organisme.


Mais les pigeons ne sont pas les gens et je dois donner des exemples différents.


Taiwan


Il est généralement connu que, à Taiwan, les courses de pigeons mettent en jeu beaucoup d'argent. Cela signifie que vous devez jouer comme nul autre, sinon vous perdez votre argent.


Les entrainements pour les jeunes pigeons commence dès qu'ils sont âgés de 10 semaines. Peut-être pas seulement pour développer leur endurance, mais ceux qui ont déjà visité Taiwan, ont dû remarquer ce que ces gens font avant et pendant une course.


Haut sur les toits, car c'est là que les colombiers se trouvent, ils brandissant des drapeaux rouges pour garder les pigeons en l'air.


Les oiseaux qui ne peuvent pas suivre le rythme et veulent se poser sont retirés du colombier.
A côté de cela, la plupart des amateurs conduisent leur pigeons tous les jours pour des lâchers d'entraînement. Et ne vous méprenez pas du fait des circonstances difficiles des distances de deux fois 300 km ne sont pas exceptionnelles

Cela me rappelle Koopman.


Il entraine également ses pigeons au moins trois heures par jour (environ 250 km!) et les sujets qui ne peuvent pas faire face sont supprimés.


Après quelques années, par le biais de la sélection, selon Koopman, vous obtiendrez une race de pigeons qui peuvent performer davantage. Ils sont capables de voler plus longtemps sans se fatiguer.


D'autre part, les non-croyants comme Ouwerkerk, font référence aux oiseaux migrateurs.

 

Les oiseaux migrateurs

 

Les oiseaux migrateurs séjournent dans notre pays pendant six mois environ, puis ils s'envolent pour retourner vers le sud, sans aucun entrainement, pour passer les mois d'hiver ailleurs.


Et leurs jeunes s'envolent joyeusement avec eux.


Il y a même des oiseaux, qui volent du pôle Nord au pôle Sud.


Mais encore. Sans doute il y aura des pigeons qui peuvent, sans trop d'entrainement, voler les concours de longue distance, sans effort visible. Mais je pense que ces pigeons sont des exceptions.


Je pense que l'entrainement fait vraiment une différence lorsque beaucoup plus de puissance est nécessaire.

Une fois ou plus


En outre, je pense que cela fait une différence si les pigeons volent une course longue distance UNE fois toutes les semaines, ou toutes les deux semaines.


Et que l'entrainement pourrait être UNE des explications, du fait qu'en Hollande les pigeons arrivent en grand nombre des courses les plus difficiles de longue distance. Ou ces amateurs seraient si stupides qu'ils se donneraient autant de mal pour rien?

En Belgique, la patrie du sport colombophile, je ne peux pas nommer un seul joueur de longue distance qui fait autant d'efforts sur l'entrainement que les noms mentionnés ci-dessus.


Mais en Belgique, il n'y a pas amateurs, dont les pigeons reviennent au colombier en même temps en si grand nombre.


Il ne peut pas être vrai, qu'un amateur comme Verkerk, par exemple, dispose de 10 pigeons, qui sont meilleurs que 6.000 autres?


Pour rendre la confusion encore plus grande, vous devez savoir que Verreckt-Arien croit fermement dans l'entrainement fréquent, alors que Vandenabeele, qui est l'un des amateurs les plus renommés, n'y croit pas du tout.


Les Autres


En fait, je voudrais savoir ce que des amateurs comme Thoné, Limbourg, Jos Joosen, Hebberecht, Toye et Peiren pensent de l'entrainement.


Ou encore les vétérinaires, qui sont colombophiles eux-mêmes.


Les pigeons ne sont pas des personnes, mais les deux ont des corps qui réalisent parfois beaucoup.


Peut-être il y a aussi une différence entre voler trois fois 1.000 km (en restant dehors une nuit), ou cinq fois 600 km (en revenant le jour même).


Dans le sport colombophile il n'y a pas de recherches sur ces différences, alors que chez les Hommes les sports d'endurance sont spécialement étudiés.


Je voudrais en savoir plus sur les avantages de l'entrainement, et il y en a beaucoup d'autres comme moi.

 

Please reload

Posts à l'affiche

Empoisonnements

May 22, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

May 22, 2020

April 29, 2020

Please reload

Rechercher par Tags