Vaccination par temps froid ?

28 Mar 2019

Vaccination par temps froid ?

 

Dr Zolt Talaber

© Traduction Martial Maindrelle

 

 

 

Mon ami dit que les pigeons ne doivent pas être vaccinés par temps très froid. A t-il raison?


Votre ami a tout à fait raison. Si possible, il ne faut pas vacciner lors de conditions météorologiques extrêmes.

 

Une vaccination sera le plus efficace si la colonie est en parfait état de santé au moment où elle est administrée. Le fait d'être en pleine forme est affecté par des influences à la fois internes et externes. Il faut prêter attention aux conditions climatiques en tant que facteur externe; ainsi une vaccination pratiquée en cas d'intempéries pourra ne pas être suffisamment efficace. Un temps très chaud ou très froid, ou un effet de front solide, etc, tout cela occasionne un stress pour des pigeons. Le système immunitaire d'un organisme sous l'effet du stress est bloqué dans une certaine mesure, ce qui signifie que la protection prévue par la vaccination sera inférieure. Comme la vaccination elle-même engendre le stress, nous devons prêter une grande attention que le stress lié aux autres facteurs soit aussi faible que possible, avant, pendant et après le moment où elle a lieu. Pour cette raison, nous devrions administrer les vaccins par temps calme, quand il n'est ni trop froid ni trop chaud et quand il n'y a pas de changements atmosphériques fort.


En plus de ces considérations générales, le froid lui-même a un certain nombre d'effets néfastes. Ce n'est pas vraiment confortable pour les personnes effectuant la vaccination s'ils ne peuvent pas sentir leurs doigts après avoir vacciné les premiers pigeons. Il est beaucoup alors plus facile de faire des erreurs avec les injections, par exemple accidentellement égratigner le pigeon, si les mains sont engourdies. Quand il fait très froid tout le monde fait instinctivement les choses rapidement, ce qui signifie qu'ils sont pressés, ce qui accroît le risque d'erreurs et le stress causé aux pigeons. Les pigeons sont des créatures sensibles - ils sentent le stress de leur propriétaire et il se répercute sur eux aussi.


Dans des conditions très froides le corps d'un pigeon est entouré par un écran qui devient clairement visible dans l'infrarouge - un écran formé par l'air chaud pris au piège entre ses plumes. Si nous prenons le pigeon dans nos mains, nous détruisons ce bouclier en agitant son plumage, causant une perte importante de chaleur. Alors l'oiseau utilise encore plus de son énergie pour supporter le froid, et moins d'énergie reste pour le système immunitaire et le vaccin.


Par temps très froid, le système se protège contre une perte importante de chaleur en réduisant les veines de la peau, diminuant la quantité de sang qui la traverse et donc la perte de chaleur encourue. En conséquence, la circulation va diminuer dans la zone sous la peau où l'injection est faite. Le point d'injection peut facilement devenir noué (une inflammation stérile se produithihi) car le débit insuffisant de sang et la lymphe ne peuvent pas assimiler la substance porteuse du vaccin. En outre, l'absorption de l'agent lui-même est réduite, diminuant l'efficacité de la vaccination.


Nous pouvons également craindre qu'une injection faite au mauvais moment puisse être un fardeau trop lourd pour la colonie causant la dépression et même la maladie. Cela est particulièrement vrai si nous utilisons un «puissant» ou «fort» vaccin qui a plus d'un composant et/ou contient des bactéries vivantes (quoique affaiblies).

 

Si vous vous assurez des circonstances confortables pour les pigeons et pour vous-même (et pour le vétérinaire, bien sûr) lors de la vaccination la réussite sera plus grande.

 


 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Empoisonnements

May 22, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

May 22, 2020

April 29, 2020

Please reload

Rechercher par Tags