Tout le monde fait des erreurs

Tout le monde fait des erreurs

Ad Schaerlaeckens trad. M.Maindrelle

«Ce qu'on appelle le destin est rarement une question de destin, mais le résultat des erreurs faites par soi-même » disait le philosophe Schopenhauer. Il y a beaucoup de vérité dans ceci, écoutez mon histoire. M ... E Ceux qui sont familiers avec la façon dont je m'occupe des pigeons savent que je ne suis pas un homme qui passe beaucoup de temps au nettoyage des colombiers. Une des raisons est que je n'ai pas envie de passer une partie de ma vie avec un stupide grattoir dans la main et, de plus, je tiens à stimuler l'immunité de mes pigeons afin qu'ils puissent gérer autant que possible les bactéries nocives sans le recours aux antibiotiques. Cependant ne pas nettoyer les colombiers n'est pas sans risque comme je l'ai remarqué durant l'été 2007. Certains reproducteurs très âgés étaient sur des oeufs et quand je les ai miré j'ai été soulagé de voir que la plupart d'entre eux étaient de couleur sombre, ce qui signifie qu'ils étaient fécondés. Mais quelques jours plus tard quelque chose d'étrange s'est produit. Lorsque je suis entré dans le colombier j'ai remarqué que deux couples avaient quitté leurs nids. Je pris les oeufs et fut déçu de constater qu'ils étaient froids comme une religieuse au pôle Nord. «C'est le destin» pensai-je. «La vie continue ». Mais je me trompais. Un jour plus tard, 2 autres couples avaient quitté leurs nids et les œufs étaient aussi froids que 2 religieuses au pôle Nord. Je maudissais un mot court qui n'est pas adapté aux oreilles des enfants, car il semblait que j'avais un problème.

LITIERE SECHE Je me souviens alors de quelque chose de similaire qui m'était arrivé auparavant. C'est pourquoi j'entrepris de vérifier les nids et, en effet, j'ai vu ce que je craignais de voir; des petits poux bougeant rapidement et même sur les œufs. Ils devaient avoir été si irritant pour les pigeons que ces derniers s'étaient enfuis de leurs nids. Pourquoi ces poux apparaissaient maintenant? La réponse devait être le temps humide et les nids en argile qui n'avaient été ni remplacés ni nettoyés depuis un certain temps. Ne pas nettoyer les fientes autour du nid n'est pas un péché, au contraire, vous pouvez apprendre de ces fientes car elles donnent une indication sur la santé. Mais les partisans de cette pratique dite «méthode de la litière sèche» devraient être vigilants et garder les oreilles et les yeux davantage ouverts que ceux qui nettoient leurs colombiers régulièrement. La «méthode de la litière sèche» fonctionne à condition que le colombier soit sec et bien aéré, mais même alors, il faut vérifier les poux de temps en temps.

SOYEZ PRUDENT Vous pouvez vous demander pourquoi je n'ai pas pris de mesures préventives, car il y a des produits efficaces disponibles pour éliminer ces parasites. La raison en est que je suis devenu prudent. Il est arrivé trop souvent aux collègues colombophiles qu'après la désinfection des colombiers suive une chute spectaculaire de la condition. Je connais même le cas d'un homme qui utilisait des produits qui étaient très efficaces car il tuait non seulement les insectes mais les pigeons aussi. Il l'avait reçu d'un vétérinaire qui n'était pas familier avec les pigeons. Il s'agissait probablement d'un produit pour les porcs ou les grosses volailles comme les cygnes ou les oies. Les Vétérinaires qui ne sont pas familiers avec les pigeons font souvent des erreurs! Quoiqu'il en soit, dès l'été 2007, j'ai promis de faire mieux. Les colombiers de reproduction seraient dorénavant désinfectés à plusieurs reprises et le pigeonnier de course avant ou après la saison des concours.

RESOLU Comme les oeufs dont je parlais ne pouvait pas avoir été abandonné depuis longtemps et qu'ils étaient issus de bons reproducteurs j'ai essayé de les sauver. J'ai tué ces petits parasites rouges, remplacé les nids sales par des propres mais les oiseaux refusaient de revenir sur les oeufs. Ensuite, j'ai fait quelque chose qui n'était pas stupide. Comme les pigeons qui reviennent d'un concours à la maison reprennent leurs œufs très rapidement j'ai mis les oiseaux dans un panier pour quelques heures, puis je les ai laissé sortir....et là ils ont accepté les oeufs. C'était comme s'ils avaient oublié ces créatures irritantes. C'est ainsi que j'ai réussi à sauver la plupart des œufs.

AUTRES ERREURS En 2007, j'ai fait une autre erreur stupide. J'ai commencé la saison en remportant le 1er et le 3e prix de 10.124 pigeons avec 2 sœurs, mais ... J'ai perdu mon 'FAVORI' ... et ce qui est pire, encore une fois je ne pouvais blâmer que moi-même. Un jour avant l'enlogement mes pigeons avait eu un lâcher d'entrainement duquel ils étaient vite revenus à la maison en dehors d'un qui était rentré deux heures plus tard. Comme il s'agissait du 'FAVORI' j'étais heureux de le revoir. Lorsque je laissai sortir les oiseaux le lendemain matin pour leur entrainement, mon 'FAVORI' ne semblait pas avoir envie de voler puisqu'il était resté dans sa case. J'ai ignoré ce fait et je l'ai engagé pour la première course. Le résultat fut que je ne l'ai jamais revu. C'était stupide de l'avoir engagé après son arrivée tardive et le fait qu'il n'était pas disposé à s'entrainer devait avoir une raison. ACHETEUR PERDU Quelqu'un me demanda d'accoupler un vieux mâle de 12 ans avec sa demi-sœur qui était âgée de 7 ans.Il aurait aimé avoir quelques jeunes de ce couple. Comme je n'avais pas envie d'accoupler ce vieux pigeon avec cette vieille femelle je me suis excusé. Je préfère donner aux vieux sujets un partenaire jeune et de préférence en croisement. En outre, je sais par expérience, ce qui est confirmé par les statistiques, que de nombreux bons voyageurs sont élevés hors de jeunes parents, des yearlings dans de nombreux cas. Les gens veulent des jeunes issus de pigeons célèbres, lesquels sont souvent vieux et ... les vieux produisent souvent des jeunes qui ont moins de vitalité. Bien sûr, il y a des exceptions, c'est pourquoi j'ai dit «souvent». L'homme n'a cependant pas abandonné. Il me demanda si, au moins, je pourrai lui vendre des jeunes du vieux mâle, qui avait déjà produit de bons pigeonneaux quand il était plus jeune. Je lui ai dit que les pigeonneaux n'étaient plus aussi vifs qu'avant, mais il n'en tenu pas compte. «Même si les pigeonneaux sont moins vitaux la progéniture doit être bonne» dit-il. Je ne pouvais pas le convaincre d'abandonner son idée, alors il a eu ce qu'il voulait: de vrais mauvais pigeons selon mon avis. Je me suis senti désolé pour l'homme. Il était novice et se plaignait d'avoir dépensé beaucoup d'argent sur des pigeons et d'avoir toujours été trompé. Personnellement, je ne pense pas qu'il ait été trompé. Il ne demandait que des mauvais pigeons, tout ceci à cause de ces stupides pedigree qui lavent le cerveau des gens. EN CONCLUSION En 2006, j'ai joué les jeunes avec un partenaire en Belgique. Dans l'équipe il y avait 4 jeunes issus du même couple. L'un d'eux a volé de façon fantastique, les trois autres étaient absolument sans valeur. Les mauvais étaient dans le même colombier, ils avaient la même nourriture et les mêmes parents (pedigree) que celui qui avait si bien volé. Cela me rappelle le célèbre '613 ' de Jos van Limpt. Ses parents avaient été accouplés pendant 6 ans, ils devaient avoir produit environ 50 jeunes mais un seul '613 '. Devais-je conserver les pigeons qui avaient mal volé pour la reproduction? Sous aucun prétexte. Où cela finirai t'il si je devais garder pour élever tous les frères et sœurs des bons voyageurs.? Une fois de plus matière à penser pour tous les colombophiles fanas de pedigree.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Rechercher par Tags
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
Logo Aviator's Loft - Racing pigeons - Pigeons voyageurs - Colombophilie - Beyers - Alimentation pigeons voyageurs - Racing pigeons food
PIR3 logiciel de Gestion de colombier
PIGEN pigeon genetique
mapp.jpg