Chronique d'un vieux C(...)olombophile

Chronique d'un vieux C(...)olombophile

Team FL

Notre activité préférée bat de l'aile (facile!).

Tous les voyants sont au rouge, la presse spécialisée et les fédérations nationales ne cessent d'en parler. Nous perdons chaque année des milliers d'adeptes. Parallèlement le nombre de bagues distribuées se maintient. Nous en déduisons mathématiquement que la taille moyenne des colonies augmente.

Est-ce un mal ou un bien ? C'est un fait !

Les amateurs qui perpétuent notre tradition se "professionnalisent" qu'on le veuille ou non.

Même dans nos campagnes françaises où la densité d'amateurs est faible les colonies grossissent, les colombophiles n'hésitent pas à investir dans de nouveaux matériels onéreux, se rapprochent des vétérinaires spécialisés plus facilement, se spécialisent dans certaines catégories de jeux parfois au détriment de leurs fédérations régionales.

Il y a dans ce qui précède des choix conscients ou volontaires et d'autres inconscients ou relevant plus du "si je veux continuer à jouer à pigeon je n'ai pas le choix ..."

D'un point de vue colombophile au sens de l'amélioration de la race par une sélection sportive sévère c'est bien. Le niveau d'exigence est sans cesse relevé. Rares sont les amateurs qui pratiquent encore une colombophilie "contemplative" (détenir des pigeons voyageurs avec pour seul plaisir de les regarder en volière).

Il y a 20 ans de cela ils étaient nombreux dans ce cas. Aujourd'hui les pigeons sont engagés sans répit d'avril à aout voire septembre/octobre.

L'ambiance concurrentielle dans les sociétés s'en ressent.

Les sourires sont tendus, les 1ers inscrits épiés, on retient son souffle. Les blagues laissent apparaitre de la méfiance quand les grosses équipes sont de sortie ... on parle masse, vent, secteur géographique, largeur et profondeur des rayons.

Malgré tout, certains amateurs remettent régulièrement les pendules à l'heure en arrivant avec un panier de 6 pigeons pour en classer le lendemain 4 dans les 1/10 avec un 100% de prix à la clé.

Eh oui heureusement le sport colombophile n'est pas une "science exacte". Tout le monde doit y trouver son compte, l'amateur au petit panier comme celui à la remorque, l'ancien comme le débutant. C'est sur ce dernier qu'il faut s'arrêter; le débutant. Le dernier des Mohicans. Une espèce en voie de disparition et pourtant l'avenir de notre hobby chéri (pour la rime).

QUE FAISONS NOUS POUR LUI ?

J'ai 2 fois cette expérience en tête. La 2ème (et pas la seconde ! On ne sait jamais il y en aura peut être une 3ème ?) est récente donc le ressenti bien vivant.

J'ai repris une licence en septembre dernier. Geste symbolique mais tellement rempli d'espoir.

A ma grande surprise, le président de l'association n'a pas émis le souhait de me rencontrer. J'ai payé ma cotisation en me disant que l'hiver et ses réunions clôturant la saison passée et préparant la future nous donneraient l'occasion de nous présenter. Eh bien non, toujours pas. Les réunions ont eu lieu mais je n'ai pas été convié. Honnêtement je ne courre pas après les réunions, dans une autre vie je me suis pas mal investi j'ai vite déchanté. Donc disais-je, je ne courre après les réunions mais c'eût été une excellente occasion de faire connaissance avec l'ensemble des amateurs. Surprenant mais non toujours pas d'invitation.

Heureusement qu'un des amateurs, qui a été un peu mon "guide" (pas Nathalie !), m'a accompagné sur le chemin de la reprise, est devenu un bon copain.

Nous avons donc voyagé ensemble tout l'hiver et beaucoup parlé pigeon. C'est d'ailleurs tout ce que j'attendais, pouvoir parler pigeon avec d'autres illuminés de la cause !

Je n'ai donc fait la connaissance de personne d'autre avant le 1er enlogement.

Je ne suis pas spécialement timide ni inhibé, mais arriver dans un lieu où vous ne connaissez personne a toujours une saveur particulière.

Moi : "Bonjour à tous"

Un amateur : "Bonjour Monsieur"

Moi : "Appelez FL"

Pas de réponse (chaleureux), toujours positif je mets ça sur le compte d'une ouïe défectueuse ...

Moi vers un autre : "Bonjour Monsieur"

Derrière nous à moins d'un mètre j'entends : "C'est qui ?"

Réponse : "J'en sais rien", un autre s'en mêle : "un nouveau"

Voilà, voilà ... rien de grave là-dedans, ni même de nature à me faire fuir (j'en suis même un peu amusé), mais aucune chaleur ni hospitalité.

Il me semble pourtant que l'accueil est primordial quelque soit le milieu qu'il soit professionnel, associatif voir familial la 1ère impression est souvent la bonne.

On quittera plus difficilement un milieu si on s'y sent bien !

La suite de mon intégration a été plus conviviale mais il a fallu que j'y mette du mien.

Là où je pense qu'il existe vraiment un enjeu c'est sur l'accompagnement ou le conseil dispensé par les "piliers" des sociétés.

Si je n'avais jamais tenu de pigeons, j'aurais été bien avancé par mes nouvelles relations ! Personne depuis la prise de ma licence n'a décroché son téléphone pour me proposer le moindre coup de main, conseil avisé ou avis pour (re)démarrer.

Un exemple : Les vaccinations obligatoires. Personne ne m'a dit (ou rappelé) que le jour du 1er enlogement je devais amener un certificat vétérinaire garantissant la bonne vaccination de mes pigeons. J'en conviens, nul n'est sensé ignorer la loi et celui qui veut jouer à pigeon doit en connaitre les règles mais je persiste en disant qu'un bon apprenti doit VOULOIR avancer mais toujours sous le contrôle d'un Maître !

Un peu plus et je rentrais avec mes pigeons sous le bras.

Entourer, accompagner, encadrer, s'intéresser, accueillir, donner envie, s'ouvrir, partager, unir, rassembler, réunir ... la liste est non exhaustive et j'en oublie surement.

Beaucoup de paramètres compliquent le développement (mot malheureusement hors sujet) de la colombophilie entre autres urbanisation galopante, contraintes horaires, rapaces, coût, pour certains l'informatisation, l'éloignement des amateurs ou des sociétés ... à nouveau la liste est non exhaustive j'en oublie surement.

Concernant ces différents paramètres nous n'avons pas forcément moyen d'agir ou lentement ou petite touche par petite touche.

Concernant l'accueil d'un postulant nous nous DEVONS d'agir !

Team FL

Posts à l'affiche
Posts Récents
Rechercher par Tags
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
Logo Aviator's Loft - Racing pigeons - Pigeons voyageurs - Colombophilie - Beyers - Alimentation pigeons voyageurs - Racing pigeons food
PIR3 logiciel de Gestion de colombier
PIGEN pigeon genetique
mapp.jpg