Le 28 octobre c'est la Saint-Simon...

Le 28 octobre c'est la Saint-Simon,

pas la Saint Luc et pourtant…

Team FL

Ce matin, 'on the road again' comme chanterait notre Bernard Lavilliers national (dernier album à écouter en urgence, Charleroi une très belle chanson).

Avec mon pote Michel départ avant le chant du coq direction le nord pour changer.

Aujourd'hui trois rendez-vous au programme.

Pour commencer un jeune Français plein de talent qui a déjà fait ses preuves au jeu et à l'élevage : Arnaud Capon de Qiévelon.

Comment ai-je rencontré Arnaud ? Par une vente sur le site francolomb.fr .

Pourquoi ai-je acheté cette femelle ? Un peu pour rencontrer Arnaud et aussi parce que des Ad Schaerlaeckens de première génération en vente, qui plus est en France ça ne court pas les rues. Chez Arnaud ça existe…

Mais comme d'hab avec les achats en ligne, ça peut être jackpot aussi bien au niveau de l'amateur qu'à celui du Coulon ou alors tout l'inverse ! Ouf ! Le gars est sympa comme tout et la colonie mérite d'être visitée.

Du pigeon comme on aime en nombre et en grande qualité.

« Combien de sujet dans ta colonie Arnaud ? » Arnaud : « je ne sais pas, peut-être 600 en pleine saison », là j'ai le tournis mais mon interlocuteur précise vite : « mais on joue à deux ! » « J'ai un copain qui aime le fond et le grand fond qui s'occupe des pigeons pour ces distances, moi je m'occupe des pigeons de demi-fond ».

Moi : « es-tu satisfait de ta saison et du rendement engagés/nombre de prix ? »

Arnaud : « oui mais cela pourrait être encore mieux. Je viens de modifier l'aération dans mes colombier de veufs car je trouvais que le renouvellement de l'air laissait à désirer. Mes femelles ont un bien meilleur rendement, la seule différence est dans le colombier ! »

Arnaud nous promène d'un colombier à l'autre. Deux certitudes Arnaud est un fondu (un de plus) et il a du Coulon de grande qualité.

Il a investi massivement et continue à le faire. Schaerlaeckens – Vandenabeele -Van Rijn Meeder – Willem De Bruyn – Bosua – Florian Hendricks- Jos Goessen-André Roodhooft-JespersVanderwegen et pour le grand fond Cor de Heyde – Vandervelden – Saarloos – Solleveld – Vitel – Ben – Fumiere – Duchatelle – Pinaton-Ko Van Dommelen des noms de tops colonies certes mais surtout des pigeons en première génération : Rudy, Dom Michel, Naomi, le 025.

J'en oublie évidemment et je le regrette car la collection est exceptionnelle, vraiment à découvrir.

Quelques références :

1° Champion de France jeune 2011

2°as pigeon français jeune 2014

7° champion de France jeunes 2014

7° champion de France jeunes 2012

1° Nord Pas de Calais La Souterraine femelles 2014

Champion général VCDA 2013 – 2014 -2015-2016-2017 2017

Delaire Jean Michel avec 7 jeunes directs Arnaud Capon :

1°champion Nord Pas De Calais Jeune 2° champion national jeunes 2° as pigeon national jeunes

Jesper-Vanderwegen : divers pigeons ont fait le voyage, ainsi, le FR 65058-2011 se classe 78ème meilleur jeune 2011 sur les nationaux belges (classement Pipa) avec le 23ème nat Zone Bourges de 10040p et 294ème Nat La Souterraine de 16665p.

Claes F et S gagnent avec un direct de chez Arnaud le 1er fond club Wallonie Libourne et 4ème National Libourne de 6757p et 25° nat Montauban

Poteaux Arina Championne de France débutante 2012, Championne de France Jeune 2015 repose en grande partie sur la base des pigeons qu’elle s'est procurée chez Arnaud. Notamment le « Champion » direct de chez Arnaud qui est le pilier de cette colonie.

Fromont Hugues :candidat sérieux champion de France 2016 débutant avec un très gros coefficient , les pigeons qui ont fait la différence proviennent des pigeons croisés sur ceux d’Arnaud. Notamment

1°/2004 Nanteuil hors d’un fils du couple en or

3°/2004 Nanteuil

3° /3029 Lorris hors d’une petite fille de Frenk

Le père du 17ème semi-National France Agen sur plus de 8600p est issu d’un croisement Vandenabeele – Schaerlaeckens de chez Arnaud Capon

Pirotte G 2° nat Z Chateauroux RFCB et 5° nat Z poitiers RFCB ...

Quand même !

Nous quittons Arnaud Capon car notre Road-trip du jour est ambitieux et finira cet après-midi derrière Anvers…

Là nous sommes à Quiévelon pas loin de Maubeuge et nous partons direction Anzegem pour revoir Luc de Laere.

Oui, nous l'avons vu il n'y a pas longtemps mais le courant est passé et nous nous sommes aperçus que nous avions acheté des femelles sœurs à la vente totale Luc (encore un) Deroeck.

Nous avons naturellement convenu de faire des échanges. J'ai donc amené à Luc la sœur de la femelle qu'il a acheté (une fille du super Tulle) et en prime une fille du premier national Brive.

L'équipe de Laere est à la recherche d'une lignée pour croiser ses Tieke. Il a déjà essayé cette année avec la femelle Deroeck, et un jeune mâle issu de ce croisement le 3 021 520/17 a eu des résultats époustouflants.

Palmarès du 3 021 520/17: 1 Clermont 574, 15 Compiègne 827 et 54/19 097 (prov.), 56 Pontoise 796 et 143/18 184 (prov.), 3 Orléans 352 et 3/3398 (prov.), 72 Blois 271 et 308/2380 (prov.), 7 Tours 325 et 8/1483 (prov.).

Des tops prestations, un bel espoir pour l'année prochaine. Je demande à Luc de me montrer Jérômeke. Un extra voyageur depuis déjà trois saisons, qui repartira au combat l'année prochaine. Luc est un vrai joueur. Il ne vend pas un sujet après une super saison de voyage, ni ne le met immédiatement à la reproduction. Il l'exploite là où il est destiné : LE VOYAGE et ceci durant quatre à cinq ans.

44 veufs plus leurs femelles (seuls les mâles sont joués).

120 jeunes à jouer

30 couples de reproducteurs.

L'hiver la colonie compte 160 pigeons et basta.

Assez peu par rapport à la concurrence qui joue à ce niveau.

Il est 13 heures, nos estomacs réclament une pitance bien méritée. Nous repartons d'Anzegem vers la première frituur locale : un délice !

Nous n'avons pas trop de temps devant nous car à 15 heures Luc (alors, le 28 octobre ce n'est pas la Saint Luc ?) Vermeerbergen du tandem Vermeerbergen-Wilms nous attend.

150 km, deux heures de route de plus, aux antipodes de ces Flandres occidentales.

Les Flandres sont déjà très jolies, la province d'Anvers est vraiment splendide. Belle maison, cadre rural et soigné, aéré, spacieux. Si j'osais je dirais un bijou !

Luc nous accueille dans son habit de lumière, le costume sous le cache poussière ! La classe colombophile incarnée !

L'entente est immédiate entre nous à tel point que Michel en repartant me demande « ça faisait combien de temps que tu ne l'avais pas vu Luc ? » Ma réponse « je ne le connaissais pas avant aujourd'hui » Michel « j'aurais juré que vous étiez potes de longue date ».

Le courant passe et nous abordons tous les sujets colombophiles en général et leur colonie en particulier.

Tiens un quatrième larron s'invite autour de la table. Luc nous présente Gert Huysmans et nous explique, me fauchant l'herbe sous le pied au passage : Gert qui joue déjà sous son nom va jouer avec nous l'année prochaine mais en yearlings et vieux.

Ma question, LA question principale que je voulais poser à ce spécialiste des jeunes: « pourquoi Luc quand on joue avec autant de maestria en jeunes, on ne tente pas l'aventure un peu plus loin avec les yearlings et les vieux ? » Il a donc répondu à ma question, dès l'année prochaine la colonie Vermeerbergen-Wilms jouera en vieux chez Gert Huysmans.

D'ailleurs je me rends compte que depuis le début de cet article je propage une contrevérité.

Cette colonie n'est plus un tandem mais un "tridem" qui s'appelle Vermeerbergen-Wilms-Mostmans .

Chris Mostmans joue jeunes, yearlings et vieux en vitesse et avec le deuxième tour des éleveurs joue les nationaux jeunes.

L'année prochaine ce sera donc un "quadridem" Vermeerbergen-Wilms-Mostmans-Huysmans qui comme chaque année remettra en jeu ses titres locaux, provinciaux et nationaux.

La saison passée est en demi-teinte selon Luc. Localement et provincialement tout va bien ils ont engrangé les mêmes réussites que les années passées mais à l'échelle nationale pour une raison qui leur a échappé cela ne s'est pas passée comme ils le souhaitaient.

J'essaie de rassurer Luc en lui disant un truc du genre « Eh Luc on ne peut pas toujours gagner les quatre premiers sur un national » il me regarde interloqué et me dit « c'est pourtant ce que nous cherchons : être toujours les meilleurs dans notre discipline ». « Nous faisons tout, tout le temps pour progresser, le meilleur matériel, les meilleurs pigeons, c'est une quête permanente ».

Le niveau d'exigence est très élevé et avec Michel nous avons bien compris que s'ils ont réussi les exploits qui leur sont connus, ce n'est vraiment pas un hasard.

Un dingue de pigeons voilà qui est Luc Vermeerbergen et nous nous accordons derrière une expression qui nous définit bien tous les quatre dans cette pièce : 25 hours a day thinking about pigeons !

Malgré son goût pour la discipline jouer ici, Luc est lucide sur le jeu à jeune qu'il qualifie de contre nature. Obscurcissement, programme lumineux, ralentissement de la mue. Les pigeonneaux qui ont volé une saison jusqu'au dernier national mi-septembre doivent être laissés en paix jusqu'au mois de mai suivant. Pas d'accouplement, pas de voyage ! Du repos.

Je dois choisir un jeune parmi une vingtaine. Mon choix se porte sur une superbe petite femelle écaillée. Main chanceuse, un sujet consanguin (père et mère issus directement du fameux Lucky Luke).

Luc tient à me montrer une femelle. Il revient avec une pigeonne bleue bariolée blanche. Un vrai top-modèle, gabarit un peu supérieur à la moyenne mais sans aucun défaut : du premier choix. J'ai en main la mère des 4 premiers du Châteauroux national 2015. Je dis à Luc : « j'achète ! » Malheureusement elle n'est pas à vendre. La dernière fois qu'elle l'a été et pour jouer le jeu (la vente portait sur tous les sujets...) Luc l'a racheté pour une somme rondelette. Il voulait vraiment la garder…

Nous sommes supers contents de notre rencontre mais il est temps de penser au retour.

Sur le chemin, Michel pilote pendant que je commence à écrire.

Une nouvelle fois, mes rendez-vous m'ont prouvé le travail que doit impérativement abattre l'amateur petit, moyen ou grand pour réussir à se hisser tant bien que mal sur la marche du dessus.

Travaillez, prenez de la peine…

Team FL

Posts à l'affiche
Posts Récents
Rechercher par Tags
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
Logo Aviator's Loft - Racing pigeons - Pigeons voyageurs - Colombophilie - Beyers - Alimentation pigeons voyageurs - Racing pigeons food
PIR3 logiciel de Gestion de colombier
PIGEN pigeon genetique
mapp.jpg