Les Pigeons et les Champignons

28 Nov 2018

Les Pigeons et les Champignons


Par le Dr Colin Walker

B.Sc. B.V.Sc. M.A.C.V.S (santé aviaire)

© Traduction Martial Maindrelle


 

 

S'il y a bien un sujet qui semble semer la confusion chez les colombophiles c'est l'effet des champignons sur la santé de leurs protégés. La plupart des informations à la disposition des colombophiles, grâce à des sources telles que l'Internet, sont tout simplement fausses, et pourtant beaucoup de ces informations ont été largement diffusées et répétées au fil des ans et sont devenues par la force des choses une réalité. Alors, quels sont les faits au sujet des champignons, et comment peuvent-ils causer des problèmes de santé chez nos pigeons?

Les champignons et les céréales


Les champignons sont un groupe important de plantes simples qui, au lieu d'avoir des tiges ou des branches semblables à des buissons ou des arbres, ont des processus tubulaires qui sont appelés branches ou hyphes. Sur la longueur de ces branches, l'équivalent fongique des fleurs sont produites, et sont appelées fructifications. Ces fructifications produisent à leur tour l'équivalent fongique des semences, qui sont appelées spores. Les spores sont microscopiques et sont libérées en grand nombre dans l'air, de sorte que tout (y compris vous) a toute une variété de différents types de spores fongiques disséminées sur toute sa surface. Comme les graines de différents types de buissons et d'arbres, les spores des différents types de champignons germent et poussent lorsqu'ils se déposent sur quelque chose qui leur convient. De cette façon, certains champignons, par exemple, peuvent ne pousser que sur le côté froid et humide d'un arbre tandis que d'autres pousseront dans un endroit plus chaud et sec ou sur une base différente.

Quand les champignons poussent, comme tous les êtres vivants, ils produisent des métabolites qui sont essentiellement les restes des produits de leur métabolisme. Les métabolites peuvent être retenus dans les champignons, ou tremper dans le milieu sur lequel le champignon se développe. Chez certains types de champignons ces métabolites sont toxiques pour les oiseaux et les mammifères.

L'importance pour les colombophiles est que certains types de champignons poussent sur le grain. Tandis que le champignon se développe, l'énergie et les nutriments du grain passent dans le champignon et le grain commence à pourrir. De cette façon, la valeur nutritionnelle des grains pour le pigeon est diminuée. Pendant que la céréale se désintègre, meurt et est progressivement digérée, elle peut aussi devenir une base pour la croissance bactérienne, ce qui complique encore les choses. En outre, si le champignon est d'un type dont les métabolites sont toxiques, des toxines fongiques s'accumulent dans le grain endommagé. Le résultat final est un mélange de grains dont la valeur nutritive diminue et est contaminé par une augmentation du nombre de bactéries et des toxines potentiellement nuisibles.

Les différents types de toxines fongiques une fois ingérées peuvent affecter le pigeon de différentes manières. La manière habituelle, cependant, est d'interférer avec le bon fonctionnement du système immunitaire. Si l'on combine cet effet avec une nutrition de moins bonne qualité fournies du fait d'une augmentation de grains endommagés, la vulnérabilité du pigeon à la maladie est augmentée et rend difficile le maintien d'un bon état de santé.

Comment l'amateur peut-il se protéger?

 

Le grain de bonne qualité doit être exempt de charançon, de poussière, de traces d'eau et doit avoir une odeur fraîche et propre. Toutefois, il n'est généralement pas possible de détecter la contamination fongique simplement en regardant ou en manipulant du grain. En Australie, les marchands de grains les plus réputés testent leur mélange de graines avant la vente. Cela ne doit pas être le travail de l'éleveur de s'assurer que le grain est libre de contamination fongique, mais plutôt celui du commerçant qui lui vend le grain. Les graines doivent être envoyées à un laboratoire accrédité où un compte précis du nombre de spores fongiques et du niveau des toxines fongiques peut être déterminé. Il est important que des tests précis et corrects soient faits pour que les résultats soient valides et reproductibles. J'ai entendu quelques amateurs et même, incroyablement, des vétérinaires me dire que le grain qu'ils utilisaient était un problème parce qu'en l'étalant sur un coton ou un milieu de croissance il moisissait. Il s'agit d'un non-sens absolu. Tous les grains, comme tout le reste, est recouvert par des spores fongiques, et moisissent si on donne la chance à ces spores de pousser. Cela vaut également pour la nourriture que nous mangeons. Le facteur déterminant est de savoir si les spores sur l'échantillon de grain ont eu la chance de croitre, de l'endommager et de le contaminer avec des toxines fongiques.

Souvent les colombophiles trouvent plus facile de blâmer le grain pour une chute de forme, alors qu'en fait il est rare de trouver des grains « à problème » disponibles à la vente. Actuellement, le grain disponible à la vente en Australie pour les colombophiles semble être de très bonne qualité. Au cours des 2 derniers mois, nous avons transmis au laboratoire de test que nous utilisons habituellement environ 40 échantillons de grains. Sans exception, tous ces tests sont revenus avec un niveau de toxine fongique de moins de 1 partie par milliard, ce qui est le plus bas niveau détectable. Tout ce qui est en dessous de 5 parties par milliard est considéré comme étant bon pour la consommation humaine. Fait intéressant, certains de ces échantillons avaient déjà été condamnés par une technique de culture de céréales inappropriée. Cela a créé des problèmes à la fois pour les marchands de grains et les colombophiles qui ne parvenaient pas à identifier la cause réelle des problèmes de santé de leurs oiseaux.

Quand on achète du grain, il suffit de demander au marchand si le grain est certifié exempt de contamination fongique. Certifié signifie simplement qu'un certificat a été délivré. Demandez-leur de le voir. Vous n'avez pas à voir l'original, juste une copie. Si votre commerçant ne l'a pas le distributeur qui lui a fourni le grain doit avoir la copie. Encouragez-les à se faire envoyer un fax à ce sujet. Si un tel document ne peut être produit, cela jette un doute sur une présence de champignons frais et il est probablement préférable de s'en aller. De même, si vous demandez à un un vétérinaire ou un laboratoire de faire le test pour vous, demandez-leur de délivrer un certificat indiquant précisément les résultats, sinon cela jette le doute sur ces résultats.

Actuellement, les tests en Australie coûtent aux marchands environ 100 $ et se font habituellement en même temps sur cinq à six types différents de graines. Cela peut être fait, car si la lecture globale est faible, cela signifie généralement que tous les grains sont exempts de contamination, mais si une concentration élevée est enregistrée, alors le type réel de la toxine peut être identifié. Comme différents champignons poussent sur différentes graines le problème peut alors être identifié. Comme les lots sont habituellement de plusieurs tonnes, cela rend l'examen financièrement pratique pour le commerçant, en ajoutant moins de 50 cents au coût d'un sac de 20 kg de céréales. La plupart des amateurs sont plus qu'heureux de payer cela en sachant que le grain est sans toxine.

Champignons sur les déjections


Est-ce les champignons qui poussent sur les déjections signifient qu'il y a un problème avec le grain ou que les oiseaux sont malades? Non - bien sûr que non. Les spores fongiques sont partout et se contentent de croitre quand ils se posent sur quelque chose où ils peuvent germer. Cela signifie que l'humidité dans le colombier est trop élevée. En été, en Australie, les excréments sèchent rapidement et deviennent impropres à la croissance des champignons. En hiver, quand il fait froid et humide, les excréments conservent leur humidité et les champignons peuvent pousser dessus. Cela signifie, cependant, que, parce que l'inhalation de spores fongiques peut causer des maladies, le colombier doit être nettoyé plus fréquemment et les excréments enlevés avant de moisir (c'est à dire avant les champignons commencent à croître et à libérer leurs spores).

Les champignons et les «maladies des sacs aériens»


Les champignons peuvent-ils provoquer une maladie des sacs aériens? La réponse est non. La maladie sac aérien fait référence à une infection des alvéoles due aux Chlamydiaes et Mycoplasmes. L'ingestion de toxines fongiques et de grains de mauvaise qualité affaiblit les oiseaux, interfère avec leur capacité à résister à l'infection et les prédispose à la maladie en général. Il ne les rend pas particulièrement plus vulnérables à l'infection des sacs aériens.

Les champignons et les infections des voies respiratoires


Les champignons peuvent-ils infecter les voies respiratoires? La réponse est oui. Si un grand nombre de spores fongiques sont inhalés sur une courte période de temps, ils peuvent irriter massivement les sacs aériens provoquant l'exsudation d'un liquide inflammatoire, provoquant des symptômes similaires à l'asthme chez les Hommes. Même si un petit nombre de spores fongiques sont inhalées profondément dans les sacs aériens, ils ont le potentiel de germination et de croissance. Cela a un effet dévastateur sur la santé de l'oiseau, avec un oiseau infecté qui, non seulement a des difficultés à respirer, mais qui également peut devenir gravement malade. Moins fréquemment, les champignons peuvent se développer dans la peau, dans les sinus, les poumons ou en interne dans d'autres sites. Plus rarement, les spores passent dans la circulation sanguine et après leur propagation dans le corps répandent la maladie.

La maladie fongique chez les pigeons en général est plus susceptible de se produire s'ils ne sont pas bien soignés (alors qu'ils sont déjà affaiblis) ou qu'ils ont une mauvaise alimentation, en particulier avec une carence en vitamine A. Tous les efforts doivent être faits pour veiller à ce que l'air disponible pour les pigeons soit propre et frais. Les champignons poussent habituellement là où il y a de l'humidité et si les excréments humides s'accumulent sous les perchoirs et autour des nids il y a toujours un risque. De même, la paille utilisée dans les paniers de transport peut moisir et devenir une source d'exposition si elle n'est pas régulièrement remplacée.

Les champignons et les médicaments


Un certain nombre de fournisseurs de produits sans scrupules fournisseurs du marché réputé pour les «problèmes fongiques » souvent qualifiés de «produits nettoyants du jabot », etc, sont une perte totale de temps et d'argent.

 

Y a t-il un produit qui traite les pigeons contre l'exposition à la toxine fongique? Absolument pas! Ici il est juste question d'identifier la source et d'en prévenir l'exposition. Toute la toxine ingérée est progressivement métabolisée et éliminée, le plus souvent sans effet persistant. Combien de temps cela prend dépend du type et de la quantité de toxine ingérée, mais prend habituellement plusieurs jours à plusieurs semaines.

 

Y a t-il un produit pour traiter les spores de champignons? Absolument pas et il n'a pas de raison d'exister. Les spores fongiques sont partout. Nous en avons tous dans notre tractus digestif en permanence. Ils passent juste par notre système et sont évacués.

 

Y a t-il des médicaments pour traiter les infections fongiques dans le corps? Absolument oui! Un petit nombre de médicaments sur ordonnance, tels que l'itraconazole et le fluconazole, sont effectivement absorbée par l'intestin dans le corps et peuvent traiter les infections fongiques de l'appareil respiratoire ou d'autres sites internes. Le traitement, cependant, est souvent très long et pas toujours couronné de succès.

Il est toujours beaucoup plus facile et meilleur d'éviter les problèmes avec les champignons plutôt que d'avoir à faire face aux conséquences de l'exposition ou de l'infection. Ce n'est pas particulièrement difficile pour l'amateur éclairé. Pour éviter l'exposition aux toxines fongiques, il suffit de s'assurer que le grain que vous achetez est certifié sain, tout en gardant le colombier et les paniers propres et secs. Cela fera beaucoup pour réduire l'exposition aux spores fongiques.

 

Dr. Colin Walker BSc. BVSc. MACVS (Avian Health)

Melbourne Bird Veterinary Clinic

Australia

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Empoisonnements

May 22, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

May 22, 2020

April 29, 2020

Please reload

Rechercher par Tags