Entretien de Jim Emerton avec le Dr Zsolt Talber de Hongrie

Entretien de Jim Emerton

( Elimar Pigeon Services Limited )

avec le Dr Zsolt Talber de Hongrie

Trad. M.Maindrelle

Q : Comment est né votre intérêt pour les pigeons? Je suis né à Budapest, mais j'ai passé mon enfance à Paris. Les premières photos en couleur de moi montrent un tout petit enfant blond debout sur les Champs-Élysées parmi beaucoup de pigeons et qui les nourrit de riz. J'ai donc rencontré les pigeons très tôt. Beaucoup de pigeons.... Les tous premiers animaux que j'ai vus dans ma vie étaient probablement ces pigeons et cela a eu un impact profond pour moi, je le pense. Q : Qu'est-ce qui vous a fait vous spécialiser en tant que vétérinaire ? Quand j'étais enfant, j'avais beaucoup d'animaux. Tortues, pigeons, perroquets, poissons d'ornement, hamsters, lapins, chats et chiens. Mon premier chien, malheureusement, est mort à un jeune âge de la maladie de carré. C'est peut-être pour cela que je suis devenu vétérinaire. Q : Vous êtes reconnu comme une autorité mondiale. Veuillez décrire l'essence de vos livres uniques et merveilleux. Merci pour les éloges. Je crois que, dans mes livres, j'ai été capable d'accomplir le but de chaque auteur de livres spécialisés : apporter des connaissances académiques d'une manière entièrement compréhensible pour les non initiés. Lorsque j'ai ouvert ma clinique il y a vingt ans, il s'est rapidement répandu que les colonies dont nous assurions le suivi étaient en bonne santé et quels excellents résultats les pigeons obtenaient. Nous avons eu des résultats surprenants avec de très petites colonies de 40 à 60 sujets, et bien sûr avec des grandes aussi. Beaucoup de colombophiles Hongrois m'ont rendu visite de Hongrie, puis des étrangers, pour connaître le "Secret". Beaucoup de courriels et de visiteurs ont pris beaucoup de temps, alors j'ai décidé d'écrire nos connaissances et nos méthodes, et de les publier dans un livre. J'ai publié mon premier livre spécialisé sur les pigeons ('Pigeons and their Economical Health Care') en Hongrie. Il a rapidement conquis les amateurs hongrois : il est devenu un best-seller en deux semaines. Un an plus tard, ce livre fut également publié en anglais. Il fut très populaire à l'étranger, je pense. Jusqu'à présent, nous l'avons édité dans plus de soixante-dix pays à travers le monde. Beaucoup de gens me demandent quel est le secret du succès du livre. Le livre lui-même est écrit en langage simple et n'est pas trop technique. Les explications s'adressent à l'amateur de tous les jours, qui veut s'asseoir et lire quelque chose qu'il peut comprendre et ne pas avoir à se précipiter vers le dictionnaire pour savoir ce que cela signifie... Il est facile à comprendre, et contient des chapitres importants non encore publiés dans d'autres livres. Une fois que vous aurez le livre, vous n'aurez qu'un seul problème, comme l'a écrit Ad Schaerlaeckens, colombophile de renommée mondiale : " Quand vous le prêtez, vous ne le revoyez plus... " Et ceci est vrai : je connais un Hongrois qui a commandé ce même livre trois fois... Un autre secret du succès est que le livre montre que sans médicaments nous obtenons souvent de bien meilleurs résultats que lorsqu'on en donne trop. Il fournit également des renseignements précis sur la façon de rendre le traitement efficace, non agressif et économique, si vous avez besoin d'utiliser un médicament. Après le succès de mon premier livre, je suis devenu un écrivain renommé spécialisé dans les pigeons, et j'ai donc pu demander à certains de mes grands collègues dans le monde de faire un livre commun pour chaque amateur. J'ai publié ce livre international sur les pigeons dans le très populaire format Question et Réponses, écrit par Gordon Chalmers (Canada), Wim Peters (Afrique du Sud), Colin Walker (Australie), Pascal Lanneau (Belgique), et moi-même. The Vets' Tips for Fanciers est un livre de 300 pages, relié, en couleur, avec d'excellentes photos - sur la maladie, la restauration et le maintien de la santé. Outre les thèmes "quotidiens", il présente également des curiosités extraordinaires comme le cas particulier d'un "pigeon vivipare" illustré par des photographies. Tous ceux qui liront ces livres auront la garantie d'avoir un plus grand savoir. Vous saurez quoi faire de vos pigeons et, surtout, vous saurez pourquoi. Cette connaissance est la clé du succès dans l'élevage des pigeons. Si nous savons quoi faire et pourquoi, nous pouvons optimiser les routines de la vie quotidienne pour notre propre colonie, et nous pouvons aussi réagir aux choses inattendues. Cela fait du colombophile moyen un colombophile plus averti. Le seul problème avec mes livres, c'est que l'emballage et l'expédition prennent beaucoup de temps et que les frais d'expédition sont terribles dans les pays éloignés. Nous avons donc décidé que la dernière version ne serait pas sur papier, mais sous forme de livre électronique (publication en novembre 2018). N'importe qui peut les télécharger sur Internet à un prix beaucoup plus bas que les livres imprimés.

Q : Quelles sont vos spécialités dans la recherche sur les pigeons, la santé et les maladies ? Je m'occupe de l'alimentation depuis plusieurs années, plus précisément de la valeur nutritionnelle des aliments pour animaux. Il est bien connu qu'en raison des engrais, les céréales et autres cultures contiennent très peu d'oligo-éléments et de vitamines utiles. Ils contiennent des résidus de pesticides et d'autres polluants. Ceux-ci peuvent être très dommageables pour les pigeons, les autres animaux et, bien sûr, pour les humains aussi. Il s'agit d'un domaine de recherche très important. Malheureusement, nous constatons que la qualité des aliments pour animaux et des denrées alimentaires se détériore dans de nombreux pays. Q : Qui sont vos contemporains dans vos domaines de travail ? Les travaux de recherche susmentionnés concernent des vétérinaires, des ingénieurs agronomes et certains de mes collègues qui travaillent sur le terrain. Nous consultons régulièrement des médecins et des diététistes. Q : Est-ce que cela vous donne beaucoup de plaisir d'être un auteur de livres savants ? Tout à fait d'accord. Mes livres sont très populaires en Hongrie et à l'étranger. J'ai reçu beaucoup de courriels et d'appels téléphoniques, et bien sûr beaucoup de questions sur la santé des pigeons. Je pense qu'en plus de la lisibilité des livres, c'est l'aspect pratique que les amateurs apprécient le plus. J'en suis fier. Merci pour la confiance des amateurs qui achètent et lisent mes livres. Q : Que pensez-vous de l'utilisation d'antibiotiques, de médicaments et de remèdes dits naturels pour pigeons de course en 2018 ? Malheureusement, de plus en plus d'antibiotiques sont utilisés dans l'élevage des pigeons. L'utilisation d'antibiotiques est parfois nécessaire, mais elle est souvent plus nocive qu'utile. Ils sont souvent inefficaces pour les agents pathogènes, mais ils sont toujours nocifs pour les pigeons, notre environnement et, bien sûr, notre portefeuille. Avec l'épidémiologie, des aliments pour animaux ayant une bonne valeur nutritionnelle et des vaccins appropriés, nous pouvons obtenir de bien meilleurs résultats qu'avec les antibiotiques. En général, les médicaments naturels sont également bons parce qu'ils sont plus respectueux de l'environnement, entrainent moins de charge pour les pigeons, et généralement aucune résistance ne se développe à leur égard. Q : Existe-t-il un régime alimentaire idéal ou optimal pour un pigeon voyageur ? Il doit y en avoir, mais c'est différent dans chaque colombier. Cela dépend de tant de circonstances différentes qu'il n'est pas possible de répondre concrètement à la question. Les meilleurs livres professionnels ne peuvent fournir que des lignes directrices pour cette question, et ces lignes directrices doivent être optimisées par chaque colombophile pour sa propre colonie et sa propre situation. Beaucoup de colombophiles ne le font pas, et c'est pourquoi ils attendent le succès en vain. Q : Veuillez identifier les principaux virus et bactéries pathogènes qui affectent la santé des pigeons. Parmi les virus, il convient de mentionner les paramyxovirus et les adénovirus. Parmi les bactéries, Salmonella est l'ennemi public numéro un. Vous devriez également porter attention à la chlamydia, car elle peut causer des maladies graves et difficiles à traiter chez les humains. En ce qui concerne les maladies infectieuses, je suis un partisan de la vaccination. D'après notre expérience de dix ans, si le colombophile vaccine régulièrement - au moins - contre le paramyxo et le paratyphus, il aura moins de problèmes non seulement avec ces maladies spécifiques, mais aussi avec d'autres maladies, ce qui est intéressant. Q : Pouvez-vous nommer des aliments et des compléments alimentaires qui peuvent améliorer les niveaux de performance des pigeons ? Les mélanges actuels contiennent tous les composants nécessaires à une bonne performance. Autrefois, une bonne qualité était la norme, mais aujourd'hui, c'est une sorte de brouillard écossais. Il peut sembler bon, mais son contenu est médiocre. Il ne contient pas les oligo-éléments nécessaires, les vitamines, parfois seulement de l'énergie. Nos pigeons ne peuvent donc pas aller bien loin. Nous sommes toujours à la recherche de la dernière panacée, de la dernière amélioration des performances. Nous devrions plutôt commencer par l'essentiel. S'il n'y a pas d'aliments sains, il n'y a pas de santé. S'il n'y a pas de santé, il n'y a pas de puissance. Écoutez les paroles de mon excellent collègue Wim Peters : Si je devais parier sur un super pigeon voyageur, mais pas très sain, ou sur un pigeon moyen mais parfaitement sain, je parierais une grosse somme sur ce dernier. En rapport avec la question précédente : Nous ne pouvons pas nous attendre à de grands succès avec des médicaments ou des vaccins, si l'alimentation manque d'oligo-éléments. S'il n'y a pas assez d'oligo-éléments dans le corps, le système immunitaire ne fonctionne pas correctement et nous pouvons jeter les meilleurs vaccins et antibiotiques à la poubelle. Parlons nous beaucoup du bon vieux temps où nos pigeons étaient en bonne santé sans aucun traitement ? Comparez la teneur en oligo-éléments des cultures fourragères qui poussaient sur du fumier à l'époque avec les aliments pour animaux OGM actuels qui poussent sur des engrais, et réfléchissez-y. On peut aussi se demander pourquoi il y a tant de personnes obèses et mal nourries (sic !) aujourd'hui.

Q : Comment un amateur devrait-il pratiquer la consanguinité dans une colonie de pigeons Zsolt ? On pourrait écrire des livres entiers à ce sujet. C'est le thème de mon dernier livre. (Jusqu'à présent, il n'a été publié qu'en hongrois). C'est un sujet agréable et difficile, et bien sûr un long sujet. Bref, l'essentiel se résume en quelques phrases : D'après mon expérience, la plupart des amateurs préfèrent la quantité à la qualité. J'appelle ici qualité un résultat exceptionnel d'un pigeon voyageur ou une couleur rare d'un pigeon, et cette qualité signifie la stabilité génétique de la colonie entière. Si nous voulons obtenir un succès à court terme avec la consanguinité, nous pouvons le faire relativement facilement et rapidement. Nous aurons peut-être d'excellents sujets,mais ce ne sera qu'un succès temporaire. En raison de la consanguinité excessive, la qualité génétique de toute notre colonie se dégrade, ce qui a des conséquences catastrophiques à long terme, surtout sur la santé des pigeons. (Et notons : c'est pourquoi nous perdons toujours nos meilleurs pigeons le plus rapidement !) Nous ne pouvons pas obtenir de bons résultats à long terme si nous surestimons la consanguinité. Ainsi nous ne trouverons pas la joie dans notre élevage, ce qui serait encore plus important. Nous serons juste ennuyés, et ensuite nous devrons tout recommencer. Q : Ecrirez vous d'autres livres pour que nous puissions tous les lire avec grand intérêt ? Tout d'abord, je voudrais traduire le livre susmentionné en anglais. Son titre est Breeding Season ( Saison d'élevage ). Q : La science vétérinaire des pigeons a-t-elle un avenir illustre ? Avec un peu de chance. Malheureusement, de nos jours, il y a peu de vétérinaires qui sont experts en pigeons ou qui sont prêts à s'en occuper. C'est le cas dans mon pays, et je pense que dans la plupart des pays il y a un tel problème. Q : Veuillez commenter tout aspect de votre vie et de votre travail, car cela nous fascine tous. Je travaille à Kecskemét depuis 20 ans, au centre de la Hongrie. J'ai une salle de consultation et une pharmacie vétérinaire. Grâce à la pharmacie, je connais les effets, les avantages et les inconvénients de certains médicaments, ce qui m'aide beaucoup dans mon travail et dans la rédaction de livres. Je n'ai pas tellement de temps libre au delà du travail, des pigeons et les divres. Je passe mon temps libre avec ma famille et mon chien. Nous aimons les activités en pleine nature comme le trekking, le vélo et la pêche à la ligne.

Le livre dont il est question dans l'article.

Pour les lecteurs de ce blog les articles du Dr Talaber

sont quasi tous des traductions du livre.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Rechercher par Tags
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
Logo Aviator's Loft - Racing pigeons - Pigeons voyageurs - Colombophilie - Beyers - Alimentation pigeons voyageurs - Racing pigeons food
PIR3 logiciel de Gestion de colombier
PIGEN pigeon genetique
mapp.jpg