Contrôle des Vers

Contrôle des Vers

et

médicaments disponibles

Dr Colin Walker

B.Sc. B.V.Sc. M.A.C.V.S (santé aviaire)

© Traduction Martial Maindrelle

Comme colombophiles, probablement, la première maladie dont nous prenons conscience sont les vers. Nous savons tous que les oiseaux et les animaux ont des vers et qu'il est nécessaire d'effectuer périodiquement une vermifugation. Pourtant, les vers sont encore étonnamment répandus. Lorsque nous faisons des enquêtes à la clinique suite à de faibles performances en concours, nous pensons souvent aux maladies plus récemment étudiées , des complexités de l'alimentation et de l'entrainement, mais nous trouvons encore assez souvent que le problème viens juste ...des vers. Pourquoi cela? Une partie de la réponse réside dans le fait qu'un pigeon avec juste quelques vers peut passer littérallement des milliers d'œufs dans ses déjections chaque jour,et qu'un autre oiseau n'a besoin d'avaler qu'un seul oeuf pour être infecté et aussi que le cycle de vie du vers peut être complété très rapidement. Le potentiel de la maladie de se mettre en place et de diffuser est donc énorme. Une autre partie de la réponse est l'utilisation (et l'utilisation abusive) des médicaments vermifuges. Les vers ont également développé une résistance à de nombreuses préparations vermifuges qui sont vendues sur le marché. Fondamentalement, il existe trois différents types de vers chez le pigeon. Ce sont les ascaris, vers gordiens et les ténias. Tous les vers en raison de leur effet parasite affaiblissent les oiseaux et créent une vulnérabilité à la maladie en général Les Ascaris Les vers ronds sont assez grands pour être vus et en fait ils ressemblent à des vers de terre blancs. Ils peuvent faire jusqu'à 3-4 cm de long, 1-2 mm de large et sont facilement visibles lors du passage dans les excréments. Leur cycle de vie est très simple. Les vers adultes vivent dans l'intestin. Ici, ils se reproduisent et libérent des œufs microscopiques qui passent dans les excréments des pigeons. D'autres pigeons, accidentellement, avalent ces oeufs en mangeant, en buvant ou en picorer sur le plancher ou l'environnement du colombier. Une fois avalé ces œufs éclosent et grandissent dans l'intestin du pigeon nouvellement infecté. Cela ne prend que trois semaines à un œuf avalé pour éclore, se développer en un adulte et commencer à pondre des oeufs lui-même. Si un pigeon a 6 ascaris alors, en moyenne, la moitié sont des femelles. Chacune de ces femelles peut produire jusqu'à 5000 œufs par jour ce qui signifie que ce pigeon, avec seulement six vers peut libérer environ 15.000 œufs par jour dans ses excréments. Un autre pigeon n'a besoin d'avaler qu'un seul oeuf pour être infecté. Dans ma clinique, nous avons vu des pigeons avec 300 ou plus ascaris. En suivant les chiffres ci-dessus ces oiseaux produisent 750 000 œufs chaque jour. Une fois les oeufs dans l'environnement ils restent viables pendant environ 6 mois. Très vite donc, l'environnement devient fortement contaminé. Combiner cela avec un cycle de vie très court de seulement trois semaines, on peut voir avec quelle rapidité les vers peuvent avoir un impact négatif sur la santé d'un colombier.

Contrôle Vermifuger vos pigeons une fois avant le début des concours n'accomplis pas vraiment de grandes choses. Le traitement peut tuer les vers présents mais si le pigeon rentre dans le même colombier et le même environnement, il est susceptible d'avaler des oeufs le lendemain et en trois semaines il sera de nouveau infecté. Les oiseaux doivent être au minimum vermifugé deux fois à trois semaines d'intervalle. Deux vermifugations dans cet intervalle signifie que le lot de vers qui infecte les pigeons sera tué avant qu'ils ne puissent, à leur tour, produire des oeufs eux-mêmes. De cette façon le cycle de vie est brisée. Chaque traitement doit être suivi par un nettoyage complet du colombier afin de minimiser le risque de nouvelle infection. Rappelez-vous que les désinfectants ne tuent pas les œufs de vers. Leur coque épaisse les protège. Le nettoyage passe par la suppression manuelle de tous les excréments car les excréments émis avant le traitement peuvent contenir des oeufs et ont le potentiel de réinfecter les oiseaux. Passer une flamme est aussi efficace pour tuer les oeufs. Bien que le nettoyage et la flamme soient bons, je ne pense pas qu'il soit possible d'éradiquer tous les œufs et donc certaines ré infections sont inévitables. Dans un environnement contaminé un protocole à suivre est de vermifuger toutes les trois semaines pendant 6 mois. Parce que les œufs d'ascaris survivent pendant environ 6 mois, après ce temps, tous les œufs dans l'environnement ont trouvé la mort et ne sont plus capable d'infecter les oiseaux. Une fois que les vers sont éradiqués ils peuvent rentrer de nouveau à tout moment avec un oiseau égaré ou en retard, voire comme certains vers ronds ne sont pas spécifique d'une espèce [ et peuvent infecter de nombreux types d'oiseaux], avec des oiseaux sauvages, en particulier des colombes. Idéalement les excréments doivent être régulièrement contrôlés au microscope par votre vétérinaire aviaire à la recherche d'oeufs de vers. Pendant la saison des concours je recommande d'effectuer le traitement au moins toutes les trois semaines. Le maintien des conditions d'hygiène et de sécheresse de l'environnement permettra de minimiser l'accumulation des œufs. Les Gordiens Les vers Gordiens sont des vers microscopiques. Cela signifie qu'ils ne peuvent pas être vus à l'œil nu. Plutôt que de vivre dans le tube intestinal, comme des vers ronds, ils vivent dans la paroi de l'intestin. Cela signifie qu'ils ne font pas beaucoup de mal. Pendant qu'ils migrent à travers la paroi intestinale ils l'endommagent. Cela signifie que non seulement l'intestin ne digère plus et qu'il n' assimile plus correctement la nourriture, mais du sang et les protéines du tissu suinte à travers la paroi intestinale. Le cycle de vie du vers gordien prend plus de temps (environ 6 semaines) et ils ne pond pas autant d'oeufs par jour que les vers ronds (environ 500 par jour). Les oiseaux peuvent être infectés directement par ingestion d'œufs comme avec les vers ronds, mais parfois les oeufs éclosent dans l'environnement et les oiseaux s'infectent en mangeant les larves qui vivent en liberté. Parfois, les larves sont ingérées par les vers ou les coléoptères et les pigeons peuvent également être infectés en les mangeant à leur tour.

Les Ténias Il existe de nombreux types de vers plats. Ils varient énormément en taille. Certains sont presque microscopiques tandis que d'autres sont vraiment grands. Certains types peuvent être large d'1 cm et long de 10 cm. La tête du parasite, ou scolex, est intégrée dans la paroi de l'intestin où elle se nourrit. Derrière la tête, le corps du ver solitaire est constitué d'un ruban de paquets segmentés d'œufs appelés proglottis qui traîne dans l'intestin. Quand chaque paquet d'oeufs est mûr il se coupe de l'extrémité de l'organisme et est libéré dans l'intestin et passe dans les excréments. Les pigeons ne peuvent pas être infectés en mangeant des œufs (contrairement avec les vers ronds et les vers gordiens). Les œufs doivent être consommés par ce qu'on appelle un hôte intermédiaire, habituellement un ver ou un insecte. Le parasite subit alors plusieurs cycles de vie dans l'hôte intermédiaire. Les pigeons ne peuvent être infectés qu'en mangeant ces hôtes intermédiaires. En Australie, les hôtes intermédiaires sont des charançons et les pigeons deviennent simplement infectés en mangeant ces intermédiaires avec leurs aliments

Médicaments Une des décisions importantes, dans la mesure où le contrôle du ver est concerné, est quel vermifuge est à utiliser. De nos jours il n'y a vraiment aucune raison pour utiliser autre chose qu'une lactone macrocyclique et ma préférée est la moxidectine.

Les lactones macrocycliques sont un groupe relativement nouveau de médicaments qui tuent les vers ronds et les gordiens. Ils sont très efficaces., sans danger pour les oiseaux, sans effet sur la forme de concours, n'ont pas d'effet sur la mue, les aliments ne doivent pas être retirées pendant le traitement, ils ne causent pas de vomissements, sont facilement consommés par les oiseaux, tuent tous les cycle de vie (larves et adultes) et ont aussi l'effet secondaire très pratique de tuer tous les parasites externes qui se nourrissent du sang ou des liquides tissulaires. Cela signifie qu'ils tuent tous les acariens. Les lactones macrocycliques ont d'abord été utilisé chez les chiens et les chats, où ils ne tuent pas seulement des vers, mais aussi les puces. Il y a beaucoup de lactones macrocycliques ; ivermecton, la doramectine, l'abamectine et sélamectine etc.. La moxidectine est celui qui est le plus largement utilisé en Australie. Pour traiter des colonies j'utilise de la moxidectine à 2 mg/ml à la dose de 5ml/1L d'eau potable pendant 24 heures. Les oiseaux individuels peuvent être vermifugés en donnant 0.25ml (environ cinq gouttes) de la solution. Parce que les poux vivent des débris des plumes et des pellicules, ils sont difficiles à tuer en donnant la moxidectine oralement. Cependant une astuce courante consiste à mettre la moxidectine, c'est à dire une concentration dixième par ex 1/2ml/1L dans l'eau du bain. Ici, il tue les poux par le toucher. C'est très facile, les oiseaux se baigne tout simplement et cela n'affecte le plumage en aucune façon. La seule restriction sur l'utilisation des lactones macrocycliques, c'est que (comme de nombreux médicaments) ils ne doivent pas être utilisés dans l'eau de boisson des oiseaux éleveurs qui alimentent des jeunes de moins de 3 semaines d'âge. A ce moment les parents, boivent tellement d'eau que les jeunes obtiennent une dose très élevée du médicament et certains risquent de mourir. La moxidectine est disponible en tant que tel ou en combinaison avec un autre médicament, le praziquantel, sous la marque moxidectine Plus. Le praziquantel est le médicament de choix pour les ténias. Cela signifie que cette association médicamenteuse détruit littéralement tous les vers et les mites. Toutefois le praziquantel est un médicament amer et bien que les oiseaux le boivent ils le font à contrecœur. Pour l'utiliser je préfère prendre chaque oiseau lui donner 0.25ml de la solution directement dans la gorge pour m'assurer que chaque oiseau reçoit une dose complète. Il y a beaucoup de marques différentes de vermifuges sur le marché, mais si vous regardez les étiquettes, il est probable qu'ils contiennent l'un des ingrédients actifs ci-dessous; 1 / la pipérazine est un médicament très ancien, utilisé maintenant depuis plus de 40 ans, ne tue que les vers ronds, la résistance à ce ver est généralement importante. 2 / le lévamisole est un médicament utile, mais il a l'inconvénient de pouvoir causer des vomissements, et lorsqu'il est utilisé sous la forme de comprimé la nourriture doit être retiré pour au moins 12 heures ce qui le rend difficile à utiliser pendant les courses. 3 / le fenbendazole est un médicament utile qui a le désavantage qu'il ( et d'autres médicaments du même groupe ) ne peut pas être utilisé pendant la mue car une « marque» se formera dans les plumes qui étaient en croissance au moment du traitement. À la clinique, lorsque nous étudions les causes possibles de problèmes de santé d'une équipe qui vole en en deçà des performances attendues et que nous établissons un diagnostic d'infestation par les vers nous pensons que cela est préférable. Si les oiseaux ont un problème de santé du aux vers c'est plutôt probablement une bonne chose pour eux. En effet il existe des médicaments efficaces disponibles et la réponse au traitement est généralement très rapide. Cela étant dit, il est préférable que les vers puissent être évités autant que faire ce peut. En résumé, le colombier d'élevage doit être absolument libre de parasites et maintenu comme une mini station de quarantaine. Les vers devraient être éradiqués grâce à la vermifugation répétée et l'hygiène comme indiqué précédemment. Tous les nouveaux oiseaux doivent être vermifugés avant d'entrer. Au colombier de course il est inévitable que les oiseaux seront exposés dans l'environnement du domicile ou dans les paniers de course. Maintenir une hygiène, des contrôles réguliers des fientes, des stratégies de prévention contre les vers et un programme complet de déparasitage quand les parasites sont identifiés permettra de minimiser leur impact sur la performance en course et la santé.

Dr. Colin Walker BSc. BVSc. MACVS (Avian Health)

Melbourne Bird Veterinary Clinic

Australia

Moxidectine vendue par le Dr Vet E.Leysens (France)

Posts à l'affiche
Posts Récents
Rechercher par Tags
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
Logo Aviator's Loft - Racing pigeons - Pigeons voyageurs - Colombophilie - Beyers - Alimentation pigeons voyageurs - Racing pigeons food
PIR3 logiciel de Gestion de colombier
PIGEN pigeon genetique
mapp.jpg