Si les secrets existaient...

1 Feb 2019

Si les secrets existaient...

A. Schaerlaeckens

trad M. Maindrelle

 



 

 

Lorsque vous êtes écrivain colombophile, il est normal que des amateurs vous posent des questions.
Depuis que j'écris des articles en anglais, il est un peu normal que des colombophiles du monde entier me posent des questions.

Ce sont les questions habituelles sur:
- L'Alimentation
- Le Colombier (ventilation)
- Les Médicaments
- Les Systèmes
- L'élevage de lignée et le croisement.
- Les Compléments Alimentaires.
- La manipulation de la lumière.
- Et ainsi de suite....

Je pense parfois que tout le monde est à la recherche de secrets qui n'existent pas et je suis désolé pour toutes ces personnes.

ALIMENTATION


Si vous pouviez comparer les méthodes d'alimentation de 10 champions vous trouveriez qu' elles sont toutes différentes et on peut donc dire que "le mode d'alimentation parfait" n'existe pas.
Claessens dit toujours «l'alimentation est le facteur le moins important de la réussite».
Je ne suis pas entièrement d'accord avec lui, mais il y a beaucoup de vérité dans ses paroles.
Je nourris tous mes pigeons avec le même mélange toute l'année, comme de nombreux champions le font aujourd'hui.

 

LE COLOMBIER


Personnellement, je trouve le colombier la chose la plus importante (en dehors des pigeons de qualité bien sûr).
Le climat doit y être agréable pour nos oiseaux. Mais le colombier idéal pour tout amateur quelque soit l'endroit où il joue n'existe pas.
Des facteurs comme les conditions météorologiques, l'emplacement, les matériaux de construction avec lesquels il est construit (et ainsi de suite...) jouent un rôle important.
L'essentiel pour un bon colombier est qu'il y ait de l'air frais en abondance, sans courants d'air, mais bien chaud et encore plus important SEC !!!
Une trop forte humidité est mortelle pour la condition.
En outre, le colombier des pigeonneaux ne devrait pas être trop lumineux car la lumière est mauvaise pour les yeux.


MEDICAMENTS


En particulier la médication est souvent un sujet brûlant puisqu'il semble que traiter fasse la différence.
Lors d'un séminaire dans mon club un colombophile m'a demandé:
«Quels sont les meilleurs joueurs, les amateurs avec les meilleurs pigeons ou ceux qui ont le meilleur vétérinaire?"
Des gens comme Louis van Loon, Heremans, De Klak, Les Frères Janssen, Meulemans et de nombreux autres monuments pourraient tous dire: LOL! (mort de rire)
Ils connaissaient très peu voire rien du tout sur les médicaments, mais ils ont été des supers champions toute leur vie.
Traiter ne fait pas de vous un champion, bien au contraire.

 

SYSTEMES

 
Les gens ont des questions sur ce qu'on appelle les nouveaux systèmes.
Il y a de nouveaux développements, certes, mais de nombreux amateurs qui n'ont jamais entendu parler de çà jouent de la même manière comme ils le faisaient depuis des décennies avec d'aussi bons résultats que précédemment.
Le changement le plus notable de ces dernières décennies à été l'obscurcissement des jeunes pigeons qui est devenu un must en Hollande et en Belgique pour rester compétitif.

ELEVAGE

 
Les gens se demandent comment ils doivent accoupler leurs pigeons pour produire des bons.

Doivent-ils croiser?
Accoupler des pigeons de longue distance avec des vitessiers?
Est ce que l'élevage en lignée est la meilleure façon de construire une famille ou doivent-ils croiser?
Doivent-ils accoupler des gros pigeons avec d'autres de petite taille?
Les couleurs des yeux sont elles importantes?

J'ai souvent écrit qu'élever des bons pigeons est principalement une question de chance.
Pourquoi donc les plus grands champions élèvent une armée de pigeonneaux chaque année? La réponse est simple:
Parce qu'ils sont incertains, ils ne savent pas, ils comptent sur la chance comme dans une loterie,
Plus il y a de tickets plus les chances sont