La mue : une période cruciale



La plupart des colombophiles savent que la mue est importante et que les pigeons nécessitent pendant cette période soins et attention. Certains gestes au colombier sont le résultat de pratiques ancestrales basées sur l’observation : servir un mélange « mue » à haute valeur énergétique, y ajouter de la levure de bière ou encore servir un complément alimentaire « spécial mue ».

Ces pratiques sont-elles justifiées ? L’analyse chimique d’une plume peut nous apporter des éléments de réponses.


En examinant les résultats de cette analyse, nous remarquons immédiatement que le plumage contient environ 90 % de protéines dont la kératine est un des composants majeurs. La kératine est une protéine de grande résistance.


En détail, l’analyse du plumage montre une importante proportion d’acides aminés soufrés mais également la présence d’un acide aminé essentiel (c’est-à-dire que le corps ne le produit pas et qu’il doit être apporté par l’alimentation) comme la lysine. Lors de l’analyse les acides aminés le plus souvent retrouvés sont la cystine, la glycine, la proline et la sérine. La plume est aussi une structure fortement minéralisée : elle contient de 3 à 5% de soufre à côté de nombreux autres minéraux (fluor, zinc, cuivre, calcium, silice, …). Le plumage contient également 1 à 2 % de lipides.


On comprend aisément la justification de toute l’attention portée à la ration pour apporter tous ces divers éléments nutritifs.


La levure de bière peut également apporter un plus en période de mue. Riche en protéines, en matières minérales et en vitamines, surtout en vitamines du groupe B , notamment la B1, une vitamine qui contient le soufre si précieux pour la solidité de la plume.


Servir régulièrement un complément alimentaire adapté à la mue en permettra le déroulement harmonieux.


Pendant la mue, les reins et le foie sont soumis à un surcroît de travail d’élimination des déchets, en effet la ration servie quotidiennement est particulièrement riche et énergétique. Le bon fonctionnement de ces organes est nécessaire à la bonne assimilation des nutriments. Pour les colombophiles qui n’ont pas le temps ou l’envie de préparer des tisanes dépuratives, il existe des préparations commerciales efficaces à base de plantes. La réussite de la mue est un premier pas dans la saison 2021.

Dr Jean Pierre Duchatel

Posts à l'affiche
Posts Récents
Rechercher par Tags
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
Logo Aviator's Loft - Racing pigeons - Pigeons voyageurs - Colombophilie - Beyers - Alimentation pigeons voyageurs - Racing pigeons food
PIR3 logiciel de Gestion de colombier
PIGEN pigeon genetique
mapp.jpg